NASCAR : EDWARDS ENCORE MAIS C’EST TOUJOURS JOHNSON LE CHAMPION

 JOHNSON ENTRE DANS LA LEGENDE DE LA NASCAR

INCREDIBLE !
Oui, c’est INCROYABLE …

Ce Johnson est IMBATTABLE.
En effet, Jimmie Johnson l’a fait.

Il a remporté ce week-end à Miami sur l’ovale d’Homestaed tout simplement son … cinquième titre consécutif dans cette série qu’est la NSCAR, la plus prisée aux USA, celle dont raffolent les américains.

Excellent finisseur et calculateur, Jimmie en terminant deuxième derrière Edwards à nouveau victorieux une semaine aprés son triomphe de Phoenix, n’a laissé absolument aucune chance à ses deux derniers rivaux.

A commencer par Hamlin, en tête du Championnat avant cette dernière course, et qui a fait les frais d’un accident et d’une stratégie moyennement gérée.

A l’entame de cette dernière manche de la saison 2010 de NASCAR Sprint Cup Series, les trois leaders du Championnat se tenaient en 46 points

Avec Denny Hamlin premier devant Jimmie Johnson et Kevin Harvick.

Malgré sa plus que modeste 37ème place sur la grille, Hamlin partait donc à priori favori, d’autant qu’il avait gagné sur ce même ovale de Miamin, l’année dernière en démarrant justement pratiquement de la même position : 38ème !

Johnson était mieux placé en 6ème position tandis que Harvick était plus loin, 28ème au départ.

La pole avait été signée par Kasey Kahne dans sa nouvelle écurie ‘’Red Bull Racing’’  avec laquelle il pilotera la saison prochaine avant de rejoindre Johnson, chez Hendrick Motorsports en 2012.

Pour autant, Carl Edwards prenait rapidement les devants dans les premiers tours.

Dès la 23ème boucle, avant même que les prétendants au titre aient pu prendre leurs marques, un premier incident mettait en péril les chances de Hamlin.

La Toyota n° 11 sortait en effet trop large du Turn 2 et … accrochait la Ford de Greg Biffle.

Hamlin partait en travers sans toucher les murs mais son splitter était endommagé et il devait passer du temps dans les stands pour réparer.

Il ne perdait néanmoins pas de tour et repartait à la queue du peloton.

Pénalité pour Harvick

Durant toute l’épreuve, le classement du Championnat en temps réel ne cessait de changer, tantôt en faveur de Johnson, tantôt en faveur de Hamlin.

Kevin Harvick effectuait une course solide et sans erreur mais son déficit initial de points ne lui permettait souvent pas de passer premier.

Aux avant-postes, Edwards trouvait un adversaire à sa mesure en la personne de Martin Truex Jr, très efficace sur les longs runs.

A la moitié des 267 tours de course, les neutralisations s’enchainaient pour quelques incidents.

Johnson, Hamlin et Harvick passaient chaque fois au travers et le titre ne devait visiblement se décider que sur la piste.
Hamlin demeurait handicapé par son accident et peinait à entrer dans le Top 10.

Johnson quant à lui alternait les excellents ravitaillements et les arrêts plus médiocres.

 Enfin, Harvick déroulait une course nette et sans bavure jusqu’à 80 tours de l’arrivée lors de son avant-dernier ravitaillement.
Le pilote Chevrolet dépassait stupidement la vitesse limite dans la pit lane et, en ressortant, percutait en plus  un mécanicien de Kasey Kahne qui partait sur une civière, légèrement blessé à la jambe.

Harvick écopait donc d’une pénalité et se retrouvait hélas malheureusement  pour lui dernier dans le tour.
Autant dire que le titre venait pour la seconde fois de s’envoler…

Pas de chance pour Truex Jr

Edwards continuait son duel en tête contre Truex Jr mais ce dernier abandonnait la lutte peu avant le 200ème tour,  à cause d’un pneu crevé, laissant la Ford sans rivale sérieuse.
Johnson montait en puissance derrière en s’installant dans le Top 5.

Harvick, plus déterminé que jamais, remontait le peloton jusqu’au Top 10 et avalait un Hamlin en perdition.

Le pilote JGR coulait inexorablement au classement, perdant même un tour. Il n’était pas aidé par son chef d’équipe qui l’appelait trop tard au stand sur l’avant-dernier drapeau jaune et lui faisait manquer un arrêt crucial !!!!

Carl Edwards terminait la course comme il l’avait commencée, avec une confortable avance sur Jimmie Johnson, deuxième.
Harvick échouait juste derrière à la troisième place.

Ayant fait le maximum, il n’avait rien à se reprocher, contrairement à Hamlin et son équipe qui terminaient à une décevante 14ème position, à peine suffisante pour conserver la deuxième place du Championnat NASCAR 2010.

Le titre revenait donc à Johnson et son chef d’équipe Chad Knaus pour la cinquième saison consécutive tandis qu’Edwards célébrait sa deuxième victoire d’affilée.

Jimmie  Johnson rentre dans la légende de la NASCAR
Johnson est d’ailleurs le seul pilote à avoir remporté plus de trois couronnes consécutives.

Il devient également le troisième pilote à avoir au moins cinq titres avec Richard Petty et Dale Earnhardt

Il est en plus tout simplement devenu le tout premier pilote depuis l’instauration des ‘’playoffs’’, à décrocher ce titre et ce sans être en tête du Championnat, à l’amorce de l’ultime épreuve.

Les deux seuls autres pilotes à avoir réalisé cet exploit depuis 1979 sont Alan Kulwicki en 1992 puis Richard Petty, en 1979.

Il est à nouveau le grandissime favori pour 2011 mais les challengers sont sérieux et il faudra compter sur un Hamlin plus mûr, un Harvick plus expérimenté et un Edwards en pleine forme.

Renaud Lacroix
Photos : NASCAR

LE CLASSEMENT DU CHAMPIONNAT  NASCAR 2010

 
 

1 Jimmie Johnson : 6622 points
2 Denny Hamlin : 6583 pts
3 Kevin Harvick : 6581 pts
4 Carl Edwards : 6393 pts
5 Matt Kenseth : 6294 pts
6 Greg Biffle : 6247 pts
7 Tony Stewart : 6221 pts
8 Kyle Busch : 6182 pts
9 Jeff Gordon : 6176 pts
10 Clint Bowyer : 6155 pts
11 Kurt Busch : 6142 pts
12 Jeff Burton : 6033 pts

Nascar

About Author

admin

Leave a Reply