NASCAR : EDWARDS RENOUE AVEC LA VICTOIRE A PHOENIX

 CARL EDWARDS ENFIN A NOUVEAU VICTORIEUX…

Après tout simplement… 70 courses sans succès, Edwards a enfin retrouvé le chemin de la Victory Lane en s’imposant ce week-end à Phoenix, en Arizona.

Hamlin a raté lui une fort belle occasion d’étendre son avance au Championnat sur Johnson et Harvick, à cause d’une stratégie mal gérée !

Les trois hommes se tiennent en 46 points avant la dernière manche de la saison…

C’est dire si cette manche finale va être … disputée et chaude !!!

Déjà vainqueur la veille en Nationwide Series sur ce même circuit de Phoenix, Carl Edwards s’élançait depuis la pole position pour la course de Sprint Cup Series.

Kurt Busch et lui dominaient les 66 premières boucles avant que Denny Hamlin ne mette tout le monde d’accord en remontant de la 17ème place sur la grille pour prendre la tête.

Le pilote Toyota ne trouvait alors plus de rival à sa hauteur durant presque tout le reste de la course. Il menait 190 des 312 tours tandis que Jimmie Johnson et Kevin Harvick, ses rivaux pour le titre, peinaient à le suivre dans le Top 10.

La course demeurait très fluide (cinq neutralisations pour des incidents mineurs) mais aussi peu exaltante, les dépassements étant rendus difficiles par la faible inclinaison des virages de cet ovale d’un mile.

Il fallait attendre le 233ème tour pour enfin assister à un rebondissement qui allait ultimement changer la physionomie de l’épreuve.

Le dernier drapeau jaune était brandi suite à une sortie de route de Travis Kvapil et le peloton rentrait aux stands.

Avec encore 80 tours à faire, un plein d’essence n’était alors peut-être pas suffisant pour rallier l’arrivée et les chefs d’équipes prévoyaient déjà un scénario de course à la consommation.

Kevin Harvick ne connaissait en revanche pas ce problème : obligé de repasser par les stands à cause d’un écrou de roue mal serré, il en profitait pour compléter son plein avant le ‘’ restart’’ et s’assurer ainsi de finir sans chercher à économiser le carburant.

TROIS HOMMES EN 46 POINTS

Denny Hamlin continuait sa cavalcade en tête mais, à 47 tours de l’arrivée, Carl Edwards retrouvait ses performances de début de course et repassait premier.

Battu, incapable de suivre le rythme des leaders, Jimmie Johnson faisait tout son possible pour se maintenir à flots dans le Top 10. Plutôt que de forcer inutilement, il préférait diminuer la cadence et économiser le carburant pour s’éviter un dernier ravitaillement.

Harvick, reparti dernier dans le tour, remontait très lentement malgré son avantage stratégique. A ce stade, Hamlin avait donc la possibilité d’accentuer considérablement son avance au Championnat et de prendre une option sérieuse pour le titre.

Malheureusement pour lui, sa stratégie de consommation se révélait moins bonne que celle de ses adversaires et il devait rentrer aux stands à 15 tours de l’arrivée.

Malgré un ultime rush, il n’avait pas le temps de rattraper ses rivaux.

Devant, économie ou pas, Carl Edwards s’envolait vers la victoire sans être inquiété puisque Juan-Pablo Montoya, alors second ….tombait en panne d’essence dans le dernier tour.

Ryan Newman finissait  donc deuxième devant Joey Logano, Greg Biffle, Jimmie Johnson et Kevin Harvick.

Denny Hamlin terminait finalement douzième.

La dernière victoire d’Edwards datait de 2008 et cela faisait donc 71 courses qu’il n’avait plus gagné !!!

Au Championnat, les écarts se sont encore resserrés…

Hamlin reste en tête mais Johnson se rapproche à …15 points et Harvick à …46 points.

Tout reste à faire et le titre 2010 se jouera la semaine prochaine à Miami pour la finale.

Renaud Lacroix
Photos : NASCAR

Nascar

About Author

admin

Leave a Reply