F1 : L’ECURIE RENAULT A DISPUTE SON DERNIER GRAND PRIX A ABOU DHABI

Renault s’appréte a arréter son équipe de Grands Prix et à la céder. Pour se concentrer sur la fourniture de ses excellents moteurs

Carlos Ghosn, le Président du Groupe Renault-Nissan et qui n’a jamais été un fan et un adepte de la F1, s’en était fait l’écho, il y a huit jours lors de sa venue à Sao Paulo ou il avait assisté au GP du Brésil.

Le Président Ghosn avait indiqué en substance:

« Nous avons des discussions avec beaucoup de groupes. Vous me parlez de Lotus mais Il n’y a pas que Lotus. Effectivement, Lotus nous a approchés. L’essentiel est de conserver le nom de Renault, même s’il peut y avoir d’autres noms associés dans le cadre de Renault F1. »

Et de poursuivre:

« Nous nous concentrerions sur la fourniture de moteurs à l’avenir et à de nombreuses équipes »

C’est désormais une certitude et une réalité


Renault s’apprête bien à se désengager du capital de l’écurie en cédant les derniers 25% des parts qu’il possède encore dans l’équipe éponyme, au constructeur malaisien Proton, propriétaire de Lotus Cars.

Comme l’a laissé entendre Carlos Ghosn, le constructeur français va se recentrer sur une simple activité de motoriste.

En poursuivant ses partenariats avec Red Bull et d’autres nouvelles écuries dans le futur dont Lotus.

Par conséquent les incertitudes qui entourent le devenir et le futur de l’équipe Renault depuis la déclaration de Carlos Ghosn à Interlagos, sont sur le point d’être levé.

La firme au losage s’apprête effectivement à céder les 25% qu’elle possède toujours dans l’écurie Renault et ce au groupe malaisien Proton.

Lequel est propriétaire de Lotus Cars.

Rappelons que la firme Française dont le siège se trouve à Boulogne –Billancourt, avait déjà vendu 75% de son écurie au cours de l’inter saison 2009,  au groupe Luxembourgeois Genii capital.

Une société spécialisée dans les nouvelles technologies, la gestion d’image et le sport automobile. Et, filiale du fond d’investissement Mangrove Capital Partners que dirige, Gerard Lopez

1er JUILLET 1979 : 1ére VICTOIRE AVEC JABOUILLE AU… GP DE FRANCE A DIJON

Renault va donc tourner une nouvelle page de sa longue histoire en Formule 1, entamée en 1977,  lors du GP d’Angleterre à Silverstone avec la célèbre ‘’Yellow Tea pot’’, en se désengageant complètement de son activité châssis.

Selon certaines indiscrétions, la signature pour la vente serait déjà programmée ce mercredi !

Toujours selon les informations qui circulaient en coulisses ces derniers jours, Lotus Cars serait la saison prochaine le sponsor majeur de la nouvelle équipe.

La firme investissant une somme estimée à une trentaine de millions d’euros. Et ce, annuellement et pendant les cinq prochaines années.

Et toujours selon les rumeurs, suite à cet accord avec Lotus Cars, l’écurie Renault F1 deviendra Lotus-Renault dès 2011.

Et on annonce déjà que les monoplaces n’arboreront plus les traditionnelles couleurs  » jaune et noir  » mais porteraient des couleurs célèbres en GP :

Le Noir et Or !

Lesquelles ne sont pas sans rappeler les inoubliables Lotus Renault JPS

INOUBLIABLE AYRTON SENNA ET LA LOTUS RENAULT JPS

Apparues en 1977, les monoplaces Renault – turbo avaient déjà une première fois quittées la scène des Grands Prix à l’issu du premier GP d’Australie, disputé à l’époque à Adelaide, en 1985.

Une cellule de veille placée sous la responsabilité de l’ingénieur Bernard Dudot avait alors été mise en place.

Renault réapparaissait en F1 au début de la saison 1989 avec son fameux et trés performant V10. Ses moteurs équipant les monoplaces Williams. 

Mais huit ans plus tard, la firme Française  quittait de nouveau le monde et l’univers des GP au soir du GP de Jerez et le titre mondial  obtenu par le canadien Jacques Villeneuve au volant de sa Williams –Renault.

Lequel était le cinquième après les titres de Nigel Mansell, Alain Prost, Damon Hill – tous au volant de Williams Renault – et de Michael Schumacher mais lui avec Benetton.

Benetton que Renault rachetait le 16 mars 2000 pour la coquette somme de 120 millions d’€

En 2005 et 2006, l’écurie Renault (châssis et moteur) et son pilote Fernando Alonso remportaient le Championnat du monde  de F1.

Et cette saison, ses deux bolides confiés au Polonais Robert Kubica et au jeune Russe Vitaly Petrov ont terminés respectivement huitième et treizième au classement final.

Championnat remporté parallèlement par une monoplace Red Bull que pilotait l’Allemand Sebastian Vettel et propulsée par le même moteur Renault.

Renault gagnant également le titre mondial des constructeurs grâce aux deux pilotes des Red Bull-Renault, Vettel et Webber

Dominé par son client, à qui il fournit contre une belle et coquette somme ses moteurs, il s’est trouvé bien des décideurs au sein de l’état major de Renault, pour estimer que l’écurie coutait fort cher en comparaison de l’excellente publicité que lui procurait les victoires de son client.

Et ce sans que cela coute quoi que ce soit à la firme au losange!

D’où l’idée du retrait de l’équipe Renault qui a fini au fil des mois et des saisons par faire son chemin, jusqu’à devenir réalité !

Gilles Gaignault
Photos : Bernard Asset -Bernard Bakalian -Red Bull Files

F1

About Author

admin

Leave a Reply