MOTO : HUIT HEURES DE DOHA AU QATAR : BMW ARRACHE LA SUPERPOLE

 

SEBASTIEN GIMBERT OFFRE LA POLE A LA BMW

La Superpole des 8 Heures de Doha au Qatar, a permis d’évaluer les atouts dont disposent les forces en présence et, cela présage d’une bagarre intense pour les victoires.

En effet, trois courses dans la course se dessinent.

Tout d’abord, l’attribution du titre mondial, entre la Suzuki du SERT, la numéro 2 et la Kawasaki, numéro 8 du Team Bolliger,  se décidera au cours de cette ultime manche .

En catégorie Supersport , la situation est identique entre la Suzuki Qert, numéro 95  et la BMW, numéro 9  de l’écurie Andalucia.

Reste aussi l’objectif de  la victoire absolue pour les écuries ( BMW Bmp Elf, numéro 99, Yart numéro 1 et GMT numéro 94)  qui ont soif de revanche, après leurs récents déboires rencontrés lors du dernier Bol d’Or  .

Et la soif, parlons-en car nous sommes ici … en plein désert avec plus de 30°c dans l’air et 40 au sol !

C’est dire…

En bref, tous ces concurrents veulent gagner soit l’épreuve, soit le titre, ou les deux, ce qui constituerait le Super Banco !

Aujourd’hui samedi  lors de la Superpole, le premier à dégaîner ses atouts fut Sébastien Gimbert, auteur d’un excellent chrono : 2’00 »343, au guidon de sa BMW, techniquement supérieure grâce à son système anti-patinage qui est subjuguant  à observer du bord de piste .

Une efficacité extraordinaire et superbement maîtriser tant par Gimbert que ses équipiers Nigon et Cudlin.

Sylvain Guintoli venu tout droit de la catégorie Superbike a bien assimilé sa première apparition en endurance au sein du SERT du pére Mémiand  et vient échouer à seulement une demi seconde de la pole (2’00 »862 )

La recrue – excellente – de l’écurie Sarthoise  pourra compter avec le  quintuple vainqueur du Bol d’Or, Vincent Philippe et le jeune talentueux Freddy Foray.

Ce dernier, victime d’une chute sans gravité ce samedi matin, va se bagarrer avec son « grand frère jumeau » Kenny* né un quart d’heure avant lui.

Il fait équipage avec David Checa sur la Yamaha GMT 94, seulement huitième sur la grille de départ.

Cela s’explique par la chute durant la Superpole  du troisième homme nouvellement recruté par Christophe Guyot : Matthieu Lagrive .

La grande déception du jour parmi les favoris vient de la Kawasaki Bolliger, seulement 14ème, et qui n’est pas parvenu à adapter son châssis au tracé de Losail et à ses pneus Pirelli .

Le titre en jeu dépendra t-il des équipements de pneumatiques différents comme Dunlop pour le SERT, Michelin pour BMW , le Yart et le GMT ?

A  écouter les pilotes réunis pour la photo de famille,tout cela sera remis en question durant la course car les machines , excepté la BMW, sont assez proches côté motorisation.

Les ravitaillements, élément à ne pas négliger, sollicitent d’autres hommes : les mécaniciens qui prennent une part prépondérante dans la victoire en évitant de perdre de précieuses secondes dans les stands.

Rendez – vous dès demain dimanche 13 h.00 (+ 3 heures GMT  pour le départ de ces prometteuses 8 heures de Doha qui se disputeront sous la chaleur et avec une arrivée de nuit à 21 heures.

Texte et photos : Michel Picard

* Prénoms des anciens Champions Américains, Kenny Roberts et Freddy Spencer

Moto

About Author

admin

Leave a Reply