F1 : VETTEL PREND UNE OPTION SUR LE TITRE MAIS … C’EST ALONSO QUI EST EN POSITION IDEALE

La situation à la veille de cette ultime manche de la saison F1 2010 sur le magnifique circuit de Yas Marina à Abou Dhabi, n’est pas sans nous rappeler le dernier Grand Prix de la saison … 1981, en Formule 1.

Lequel se déroulait  le dimanche 17 octobre 1981, sur le parking de l’imposant Hôtel-Casino ‘’Caesar’ Palace’’ à Las Vegas, dans le Nevada aux USA.

A l’époque, ils étaient déjà quatre pilotes à viser le lendemain, le titre de Champion du monde.

Le Brésilien Nelson Piquet et sa Brabham, l’Argentin Carlos Reutemann et sa Williams, l’Australien Alan Jones – Champion en titre – également sur Williams.

Et, enfin le Français Jacques Laffite et sa Ligier

Du coup, c’est Nelson Piquet avec 50 points qui remportait le premier de ses trois titres mondiaux.

Il devançait finalement, Reutemann (49 pts), Jones (46 pts) et Laffite (44 pts)

L’attribution des points en ce temps-là était la suivante : 9 – 6 – 4 – 3 – 2 et 1 point au sixième !

 Finalement le résultat de ce GP des USA avait été le suivant :

1 – Jones, 2 – Prost, 3 – Giacomelli, 4 – Mansell, 5 – Piquet,  6 – Laffite, 7 – Watson et 8, Carlos Reutemann.

Qu’en sera- t’il ce dimanche  

En arrachant ce samedi la pole position à Abou Dhabi, peut  – être la plus importante de la saison, le jeune pilote Allemand Sebastian Vettel, a démontré qu’il était bien décidé à jouer sa carte à fond et qu’il prenait une option sur le titre de Champion du monde qui sera attribué ce dimanche en milieu d’après – midi (heure européenne)

Avec cette nouvelle pole, la dixième de sa jeune carrière, le pilote de l’écurie Red Bull Renault a fait un petit pas vers sa première couronne mondiale,  ce samedi à Abou Dhabi

Mais cette pole n’est pas suffisante car même en cas de victoire, il lui faudra sortir comme on l’a déjà écrit la calculette car possédant quinze points de retard sur Fernando Alonso, il ne faut pas que le pilote Ferrari finisse mieux que sixième (25 – 18 -15 – 12 -10 étant attribués aux cinq premiers

Par conséquent, malgré cette superbe pole, Vettel n’est pas complètement… Maitre de son destin

Néanmoins, comme tout peut toujours arriver en sports mécaniques, ce qui est pris est pris et il vaut toujours mieux s’élancer le premier que sur les lignes suivantes

 

Ce qui faire dire à Sebastian Vettel:

« Effectivement, je pars de la pole. Je ne pouvais pas faire mieux. Les qualifications étaient dures, dans des conditions délicates. C’était très proche, surtout avec Lewis. »

Et il enchaine:

« Nous savions notamment que les conditions allaient être piégeuses avec une chute de la température au fur et à mesure que la nuit approchait. Vendredi lors des essais libres 2, tout n’était pas parfait mais nous avons fait un pas en avant samedi. La séance était très serrée, notamment avec Lewis. Nous sommes sortis les derniers et nous l’avons fait. Nous avons réalisé une très bonne séance et j’ai hâte de voir ce qui se passera dimanche. J’ai signé ma dixième pole position, c’est fantastique. Avoir signé autant de position de pointe montre à quel point notre voiture est performante. »

Mais, au fait alors dans quel état d’esprit se trouve-t-il avant ce GP ?

« Je ne mène pas le Championnat. Fernando et Mark Webber ont très certainement plus de pression que moi. Ma saison a été une suite de hauts et de bas. Je devrais être à une autre place. Mais ce n’est pas le cas. Dimanche, mon objectif est de finir la course si possible devant. Le titre ne dépend pas de moi, donc tout ce que je peux faire est de réaliser une belle performance. Je dois me concentrer sur moi, et pas sur les autres. Et ensuite je regarderai les écrans autour de la piste pour savoir s’il y a quelque chose à fêter ou pas.»

Mark Webber son équipier, mieux placé que lui au Championnat ou il ne concède pour l’heure que huit points sera pourtant sans une situation bien plus délicate sur la grille n’ayant réalisé lui que le cinquième temps.

Il raconte:

« Je ne suis pas trop emballé d’être à cette place sur la grille mais ce n’est pas pour autant mon chant du cygne. C’est décevant certes mais il y a encore un long GP à disputer. J’aurais aimé mieux figuré mais je n’ai pas réussi à être dans le bon rythme. Il faudra être là à l’arrivée de la course dimanche. Tout peut arriver. Je ne me suis pas facilité la vie aujourd’hui  c’est certain mais le Championnat ne s’est pas joué ce samedi. C’est comme si je n’avais pas le grip que les autres pilotes possédaient. Il faut que je regarde où je perdais du temps. Il faudra faire du meilleur boulot en course. Malgré tout, rien n’est encore perdu car je suis toujours en lice pour le titre et c’est le plus important. »

Pour sa part, le leader du Championnat, Fernando Alonso semblait plutôt satisfait de sa position (troisième)

« Lors de la Q2 et la Q3, notre position a constamment changé. Impossible donc de connaître notre véritable niveau de compétitivité avant la fin de la Q3. Ma première tentative n’a pas été géniale, à cause du trafic dans le premier secteur. Mais je savais que j’avais de la réserve  avec mon second train de pneumatiques. J’ai attaqué à la limite et cette troisième place est géniale et me comble. Hier, nous avons fait du bon boulot sur les réglages. Nous avions un bon rythme de course et de qualification, aussi. Aujourd’hui, nous avons fait une bonne qualif. Nous avons besoin d’un autre jour parfait. Du point de vue du Championnat, nous sommes plus ou moins dans la même situation qu’il y a deux jours. Tout dépendra de la course, où tout pourra arriver. Lors des trois ou quatre derniers GP, cela a constamment changé. Red Bull était très fort en Corée mais a perdu sur un problème mécanique (Vettel) et une sortie de piste (Webber). Au Brésil, Mercedes et Felipe ont eu des soucis au pit stop. Demain, il faudra faire 55 tours sans rencontre de problèmes. Mais nous sommes actuellement dans une position très forte… »

Sur que des quatre candidats prétendants au titre suprême, Fernando est celui qui se trouve dans la meilleure des situations !

Tout d’abord, il a déjà connu à deux reprises en 2005 et 2006 la joie d’être couronné Champion du monde. La pression, il connait !

Ensuite, en s’élançant en troisième position, il se retrouve au meilleur poste d’observation possible car cette position lui assure si le classement du GP d’Abu Dhabi restait ainsi : 1 Vettel – 2 Hamilton – 3 Alonso, un troisième sacre.

Seule une sortie de route voire un incident mécanique pourrait contrarier le Champion Espagnol de Ferrari. Et lui faire perdre ce troisième titre qui lui tend les bras

Lequel Alonso est d’ailleurs donné favori par les fameux bookmakers londoniens

Un mot enfin du quatrième larron, Lewis Hamilton. Avec vingt quatre points de retard sur le leader de Ferrari, lui il ne se fait trop guère d’illusions !!!

Et n’envisage nullement malgré sa très belle première ligne (deuxième temps), de récolter une deuxième couronne:

« C’est un début de week-end bien meilleur pour nous que d’ordinaire. L’équipe McLaren a fait de grandes choses pour améliorer la voiture et nous sommes désormais compétitifs. J’ai un bon feeling et je suis plutôt satisfait du boulot effectué. Pour ce dernier GP de la saison, il y a énormément de pression. Pour moi, ce week-end est un peu différent. Je vais essayer de prendre du plaisir au volant de ma monoplace. Et puis on verra à l’arrivée »

Pour ce qui nous concerne, nous pronostiquons Fernando Alonso ‘’Champion du monde’’ ce dimanche.

Rappelons les positions actuelles:

Alonso : 246 points – Webber : 238 points – Vettel : 231 points – Hamilton : 222 points

Gilles Gaignault
Photos : Bernard Asset – Teams et RedBulfiles

QUI POUR SUCCEDER A JENSON BUTTON ?????

F1

About Author

admin

Leave a Reply