MOTOGP : CE QUE NOUS APPRENNENT LES ESSAIS DE VALENCE

 CASEY STONER : ET ILS SONT OU ?…..

Deux jours d’essais, en ce milieu de semaine et ce immédiatement après le dernier GP de la saison en Espagne, toujours à Valence, et il ya déjà de gros enseignements à tirer !

En tous cas, pour certaines écuries et certains pilotes.
D’autres s’aperçoivent qu’il ya du boulot mais ils le savaient…

Le sport de haut niveau et donc le sport moto est rarement un long fleuve, et ce n’est jamais tranquille.

LES FUSEES

Le plus heureux (et le plus rapide) est évidemment Casey Stoner.

Certes, dans sa carrière, ce n’est pas la première fois qu’il change de moto.

L’ancien Champion du monde Australien arrive donc chez Honda, où l’on trouve déjà deux habitués, deux très bons : Dovizioso et Pedrosa.

Et Stoner leur colle déjà du temps, qu’il s’agisse même de millièmes de secondes, de milliardièmes de secondes, il est plus rapide que les deux pilotes de la marque nippone. 

Bref, c’est clair, cette Honda RC212V lui plaît.

Ils ont eu tous les deux soixante tours pour faire un beau mariage, et c’est très réussi.

“Aujourd’hui nous avons essayé plusieurs choses avec l’électronique et le châssis afin d’améliorer le feeling et nous avons réussi. Nous avons aussi testé de nouvelles pièces pour 2011 et tout a été très positif. Nous avons essayé des pneus Bridgestone et nous avons pu faire beaucoup de choses, nous sommes donc assez satisfaits.”

Casey, décidément très enthousiaste (on le serait à moins !) enchaîne : 

« En fait, je suis content de tout sur cette moto. En particulier de la souplesse du moteur. Je sors de virage  avec beaucoup de souplesse. Le châssis est aussi très souple et on peut vraiment ouvrir les gaz en sortie de virage. Quand ça glisse on n’est pas trop gêné. »

C’est clair, ce duo va faire très mal.

Deuxième fusée de ces essais, une des révélations de l’année, l’Américain Ben Spies qui lui aussi change de moto.

Pas de marque. Il passe du Team privé Français ’’ Tech3’’, qui roule sur Yamaha, à l’écurie d’usine.

Manifestement, la moto 2011, qui s’appelle toujours M1, n’attendait que lui.

Que l’on en juge, il finit à un cheveu de Lorenzo, pour qui cette moto 2011 a été faite, par les ingénieurs qui le suivent depuis le début de l’année !

«C’est une bonne journée » dit Ben Spies;

Lequel poursuit:

«Nous avons un peu touché à tout sur la moto, nous avons changé quelques réglages et nous avons trouvé une bonne direction. Je vais maintenant profiter des deux mois de repos avant de me remettre dedans.»

Voilà un garçon qui, en plus, sait profiter de la vie !

Lorenzo est la troisième fusée de ces essais, troisième de notre classement pour la raison écrite ci-dessus, ses ingénieurs le connaissent sur le bout des doigts.

En revanche, au chrono, il est second. Ce qui montre, au passage, à quel point Stoner sera dangereux l’an prochain !

Lorenzo reste serein pour la saison à venir.

« Les deux Yamaha officielles vont très vite et c’est bon signe. Nous avons encore beaucoup de travail à faire avant le début de 2011. J’aimerais avoir plus de puissance et un peu plus de motricité, si nous réussissons à avoir les deux nous ferons une bonne saison.»

Quatrième et dernière fusée de notre classement, l’autre révélation de la saison 2010, l’italien Marco Simoncelli du Team privé Honda Gresini.

Privé!!!

Quand on sait le nombre de motos d’usines qui ont fait des tests à Valence, pour certains pilotes « officiels », cela va devenir une vraie « opération souci »!

(Expression due à Jean Luc Fouchet, que je lui emprunte sans vergogne.)

LES ESPOIRS

Le seul pilote Français de cette catégorie des MotoGP, Randy de Puniet semble en bonne voie.

Il a terminé la saison 2010 en neuvième position et au guidon de sa Ducati Pramac privée, il touche le huitième temps

La démonstration est un peu mathématique, et rien ne l’est totalement en sports mécaniques mais enfin, le chrono est quand même toujours le ‘’Roi’’ de la fête…

 « J’ai adoré ma nouvelle moto » dit Randy. 

Qui ajoute:

« La Ducati correspond bien à mon style de pilotage et je suis sûr que la version 2011 sera encore meilleure. La transmission de puissance est très souple et j’ai une bonne maniabilité en entrée de virage, cela m’a permis d’être en confiance dès les premiers tours. Les temps au tour sont bons et je pense que l’impression générale sur ces deux journées est positive. » 

Rajoutons avec un poil de cynisme qu’ici encore, il ya pas mal de motos d’usine derrière les meilleurs privés…

A

Propos de privés, Tech3, Team français, (pardon, respect pour les sponsors, l’écurie s’appelle Monster Energy Tech3) et le seul Team français en MotoGP, a reçu son nouveau pilote, l’anglais Cal Crutchlow, qui vient comme Ben Spies de cette pépinière de talents qu’est le Superbike.

Avec Colin Edwards, qui a déjà roulé cette année pour cette équipe tricolore, les essais ont été concluants.

Les deux pilotes et le Team manager, Hervé Poncharal, sont extrêmement satisfaits de l’YZR-M1 2011, la machine que Yamaha propose à ses clients « usine-privés ».

On sait que cette écurie extrêmement combattive est toujours aux avant-postes du combat. En 2010, on se souviendra du passage de Ben Spies. 

Rien à voir avec la chance.

Le diagnostic et les motos de Tech3 ont toujours été à la pointe.

Bonne route messieurs, on se retrouve pour les essais officiels 2011 à Sepang, en Malaisie, en février prochain.

PEUT MIEUX FAIRE

Ce passage sera très court, les pilotes de  MotoGP sont tous des grands garçons qui savent exactement où ils en sont. 

Les deux officiels « maison » du Team Honda HRC, ont plein de bonnes raisons d’expliquer leurs temps.

Mais Pedrosa 5ème et Dovizioso 9ème, c’est très en-dessous de pilotes et de motos ayant reçu tellement de soins de la part d’ingénieurs qui sont parmi les meilleurs au monde.

Idem pour Bautista et sa Suzuki officielle, qui terminent 7èmes, c’est assez indigne d’une aussi grande équipe. Comme dit un de mes amis, « ça ne fait pas vraiment grande maison »…

Il est vrai qu’avec pléthores de machines ‘’ usine ‘’ tous ne peuvent prétendre être devant !!!

LES QUESTIONS

Cela concerne évidemment les deux pilotes Ducati officiels, Nicky Hayden et le ‘’ P’tit dernier’’ … Valentino Rossi.

91 tours pour Hayden, 84 pour Rossi, c’est l’équipe qui a le plus travaillé.

En jeu, la mise au point de la Desmosedici GP 11.

Hayden fait un 6ème temps qui ne serait pas de bon augure si le Team avait été là pour « faire péter les chonos ».

Rossi est à une seconde six du meilleur temps, même analyse, derrière les Ducati privées de De Puniet et Capirossi.

On l’a dit, deux moteurs ont été testés, deux philosophies de course différentes.

La souplesse ou les chevaux. Souplesse si chère à Stoner, héros de ces jours d’essai, qui d’ailleurs, cette année sur Ducati n’a jamais voulu développer la version « puissance » du moteur en privilégiant exclusivement la version « couple et souplesse ».

Or on sait que Rossi aime les chevaux, lui !

On sait aussi qu’il aime la bagarre. La grosse baston…

On sait qu’il est un freineur de folie, et que donc la puissance lui sied. Le tout est de dompter ces chevaux.
Il reste deux mois.

Mais, Rossi est tout de même un pilote qui a été Champion du monde avec plusieurs bécanes : Honda et Yamaha.

En signant chez Ducati, lui le ‘’ rital ‘’ a surement l’intention de poursuivre sa moisson et son insolente collection de titres de Champion du monde.

 

Et, de redevenir ‘’Campione del mundo ‘’ au guidon de sa belle Italienne !!!

Jean Louis Bernardelli
Photos : MotoGP

Moto

About Author

admin

Leave a Reply