MOTO – HUIT HEURES DE DOHA : GIUNTOLI REJOINT LE TEAM SERT SUZUKI

Ce samedi 13 novembre se déroulera la finale du Championnat du monde d’endurance à Doha  au Qatar. Pas très loin d’Abu Dhabi ou se tiendra ce même week-end, l’ultime manche du Championnat du monde de Formule 1.

DOHA ? 

La perle du désert.

Les 8 Heures de Doha au Qatar, ultime manche du Championnat du monde d’endurance moto, décideront  donc – à l’instar de la F1- de l’attribution du titre 2010.

Deux écuries très expérimentées s’affronteront pour ce final alléchant.

D’un côté, le Team Helvétique Kawasaki  Bolliger (num 8),  actuel leader avec 74 points et qui possède un bonus de neuf unités d’avance sur son poursuivant, le célèbre SERT  (moto num 2), du Sarthois Dominique Méliand.

Lequel Team totalise 65 points

A l’image d’une célèbre fable, il est facile de remarquer la constance dans les résultats (5e au Mans, 2e à Albacète et au Bol d’Or, 9e à Suzuka) de la précision Suisse !

Et ce, face aux exploits du fameux et très réputé SERT, victorieux lui en Espagne et au Bol d’Or mais victime d’un résultat blanc lors du terrible crash de Guillaume Dietrich aux 24 Heures du Mans.
L’écurie Mancelle a fait le choix financier risqué de faire l’impasse sur les très éloignées et fort couteuses 8 Heures de Suzuka, dans un contexte économique délicat.

Une nouvelle fois le SERT, affiche la pure performance en recrutant le pilote de vitesse, Sylvain Guintoli, auteur de superbes courses  à Magny-Cours au guidon de la Suzuki officielle du Team de Francis Batta , lors de la dernière épreuve du Championnat du Monde Superbike.

Il a été préféré à Guillaume Dietrich et sera associé aux habituels  titulaires, Vincent Philippe et Freddy Foray.

Avec, pour mission de remporter ces 8 Heures de Doha.
Cette première marche du podium rapporterait 30 points, totalisant ainsi pour Suzuki, 95 points.

Ce scénario idéal est cependant lié à la perspective d’une 3e place pour l’équuipe Bolliger qui n’afficherait ainsi que 93 points.
Le SERT peut – être, aussi également titré, s’il termine second (89 points) et Bolliger 5e (87 points).


Autre possibilité : En cas de 3e place pour le SERT  et de 8e position pour Bolliger,  les deux écuries se retrouveraient à égalité mais le SERT sortira gagnant avec deux victoires (Albacete et Bold’Or).

Ces simulations comptable seront bousculées par la compétition, qui est tout sauf une science exacte, et surtout arbitrées par deux autres adversaires avides de revanche.

Il faudra en effet effectivement compter sur la Bmw (num 99) du Team Belge Bmp- Elf de Michaël Bartholémy pilotée par l’Australien Cudlin mais aussi par Sébastien Gimbert et Erwan Nigon qui ont dominé le Championnat de France Superbike.

La Yamaha R1 (num 94) du GMT de Christophe Guyot, vise lui aussi bien sur la gagne avec une recrue de choix : Matthieu Lagrive, venu épauler David Checa et Kenny Foray.

Ne pas oublier dans cette lutte, l’actuel   »numéro 1 » en titre : La Yamaha R1 du  Yart Autrichien de Jerman, Martin et Giabbani.

Une belle bataille de manufacturiers se dessine également avec Pirelli qui équipe Bolliger, Dunlop qui chausse Suzuki et Michelin, les Bmw et les Yamaha.

En catégorie Superstock, la Suzuki (num 95) du Qatar Endurance Racing Team, part largement  favorite avec 11 points d’avance mais neufs équipages peuvent encore prétendre bousculer la logique et se voir couronner.

Une course dans la course !!! Et attention aux drapeaux bleus.

Sur ce circuit de Losail, proche de Doha et situé dans le Golfe Persique au Qatar, tout peut arrivé. Le tracé de 5,380 kms, est parfaitement éclairé et fut le théâtre de la première course de nuit de l’histoire en Moto GP en Mars 2008 mais la chaleur et les projections de sable sont à redouter.

La pluie en plein désert a déjà sévit au point de décaler un Grand Prix Moto d’une journée.

Et ce mardi, il y a eu en plein désert, de multiples averses !!!

Nasser Khalifa Al – Atya, le Président du Qatar Motor and Motorcycle Federation et Manager Général du circuit de Losail, se dit satisfait de son investissement dans ce Championnat du Monde d’Endurance, depuis quatre saisons ou l’épreuve y fait escale.

Qui du SERT ou du Team Bolliger sortira vainqueur de cette course qui s’annonce riche et intense en émotions et dont le départ sera donné le Samedi 13 Novembre prochain à 13 heures (+ 3 h. GMT) ?

Qui ?

Du « lièvre » ou de la « tortue » des sables, qui fera fléchir le fléau de la balance dans cette pêche miraculeuse à Doha, la perle du désert ?

Texte et photos : Michel Picard

Moto

About Author

admin

Leave a Reply