NASCAR : HAMLIN REPREND L’AVANTAGE AU TEXAS

Insultes, bagarre, échanges de mécaniciens et grosses frustrations ont ponctué la course de Fort Worth au Texas, antépénultième manche de la saison 2010 de NASCAR Sprint Cup Series !

Hamlin s’y est imposé et a pris la tête du Championnat. Harvick et Johnson finissent dans le Top 10 et restent à moins de 60 points derrière.

Et peuvent donc encore espérer er …rêver !

Sur la grille de départ de cette manche texane, les trois prétendants au titre partaient tous au-delà de la 16ème place.

Elliott Sadler s’élançait quant à lui de la pole, sa première depuis… 2006, mais le véritable homme fort durant toute l’épreuve, était Greg Biffle qui allait mener 223 des …334 tours prévus au programme.

Peu d’autres pilotes parvenaient à le déloger de la première place à la régulière malgré les tentatives répétées de Mark Martin et David Reutimann.

La course était plutôt morne et le spectacle se trouvait souvent à côté de la piste.

Ainsi au 159ème tour, Kyle Busch partait en tête-à-queue et, dans la foulée, commettait un excès de vitesse dans les stands. Il repassait à nouveau par la pit lane pour sa pénalité et exprimait son désaccord par un majeur dressé à l’adresse des officiels.

Son attitude déplacée lui valait deux nouveaux tours de pénalité qui le mettaient définitivement hors-jeu pour la victoire.

Quelques trente boucles plus tard, une incompréhension entre Jeff Burton et Jeff Gordon se terminait violemment dans le mur. Les deux pilotes sortaient de leurs voitures et, alors que Burton cherchait à s’excuser, Gordon se jetait sur lui pour le frapper.

Ils étaient séparés par les officiels sous les cris de la foule amusée.

Echange de mécaniciens

De leur côté, Johnson, Hamlin et Harvick étaient remontés dans le Top 10, sans toutefois parvenir à concurrencer Biffle pour la tête. Johnson perdait cependant des places à chaque arrêt aux stands, à cause d’erreurs de ses mécaniciens.

Son chef d’équipe Chad Knaus prenait alors la décision surprenante d’échanger ses mécanos avec ceux de Gordon, le coéquipier de Johnson chez Hendrick Motorsports, qui avait de toute façon abandonné.

La n° 48 finissait ainsi la course avec les hommes de la n° 24 et tous les ravitaillements suivants se passaient sans accroc.

Un drapeau jaune à 34 tours de l’arrivée changeait la donne pour la première place. Les leaders s’arrêtaient et Biffle perdait cinq places dans les stands au profit notamment de Harvick, Hamlin et Kenseth, revenus de loin après avoir été à un tour de retard.

Mark Martin et Tony Stewart ne rentraient pas et passaient devant pour se mêler eux aussi à la lutte.

La bagarre finale pimentait une course autrement assez fade. Privé de deuxième vitesse, Biffle se faisait distancer au ‘’restart’’ et laissait échapper Hamlin et Kenseth qui s’emparaient des deux premières positions.

Johnson bataillait quant à lui en fond de Top 10 avec une voiture moyenne contre Harvick, Reutimann et Menard.

Le drapeau jaune était de nouveau agité six tours avant la fin d’épreuve, promettant un ultime rush pour les trois derniers. Kenseth passait Hamlin au ‘’restart ‘’mais celui-ci contre-attaquait immédiatement.

Hamlin prenait définitivement la tête et remportait la victoire devant Kenseth, Martin, Logano, Biffle et Harvick. Johnson terminait neuvième.

Au général, Hamlin renversait la vapeur en repassant leader pour 33 points sur Johnson et 59 sur Harvick.

Les trois adversaires jouent donc presque à force égale et il y a peu de risques que le Champion soit désigné la semaine prochaine à l’issue de l’avant-dernière épreuve à Phoenix.

Il faudra sûrement attendre la grande finale à Miami.

Renaud Lacroix
Photos : NASCAR

Nascar

About Author

admin

Leave a Reply