ILMC : DIX NEUVIEME ET DERNIERE VICTOIRE POUR LA 908 PEUGEOT A ZHUHAI !!!

Ce dimanche, il était 10 Heures 37 en France, le tandem que forme les deux Français, Stéphane Sarrazin – Franck Montagny, a remporté les 1000 km de Zhuhai, en Chine.

Dix neuvième et ultime succès pour la 908 Peugeot, laquelle sera remplacée la saison prochaine par une nouvelle voiture, actuellement dénommée 90X

Peugeot remporte ainsi sa troisième victoire d’affilée et consécutive, après avoir réalisée précédemment deux beaux doublés, lors des 1000 km de Silverstone, puis au Petit Le Mans, sur le circuit de Braselton, à Road Atlanta.

Par la même occasion, l’équipe Peugeot remporte le tout premier Championnat ILMC (International Le Mans Cup) tout récemment créé par l’ACO (Automobile Club de l’Ouest)

La 908 Peugeot numéro 2 triomphe, en devançant de 4’’826, la première des deux Audi, la numéro 7, celle du duo Tom Kristensen-Alan McNish.

Le podium étant complété par la seconde Audi, la numéro 8 de l’équipage inédit composé de Dindo Capello et l’Alésois Romain Dumas.

La seconde 908 que se partageaient un autre équipage Français et composé de Sébastien Bourdais, associé à Simon Pagenaud, finit quatrième, après une touchette avec une Porsche GT2 et un Stop and Go qui s’ensuivit, le pilote manceau étant reconnu responsable !

Le Team Peugeot  n’a pas hésité à mettre la manière – ainsi que beaucoup de suspense – pour couronner par un succès la fin de la carrière de sa 908 HDi FAP.

Après s’être qualifiées sur la première ligne pour le départ, les deux voitures ont dominé le début de la course avant de subir une certaine pression à leur tour.

Les nerfs ont tenu et grâce à Stéphane Sarrazin et Franck Montagny au volant de la 908 N°2, aidés par une stratégie de course implacable, Peugeot a dignement fêté sa cinquième victoire de la saison (Spa-Portimao-Silverstone-Petit Le Mans et Zhuhai) ainsi que le titre de la première édition de l’ILMC (Intercontinental Le Mans Cup).

En un peu moins de deux mois, Peugeot aura réussi l’exploit de signer deux doublés (Silverstone et Road Atlanta) et une victoire à Zhuhaï (Chine) pour s’emparer des couronnes Constructeurs et Teams de cette première édition de l’ILMC.

La victoire est revenue à la 908 HDi FAP N°2 pilotée par Stéphane Sarrazin et Franck Montagny qui a coupé la ligne avec une avance de 4’’826 sur l’Audi de la redoutable paire que forme le tandem Kristensen-McNish.

La 908 n°1 – partagée par Sébastien Bourdais et Simon Pagenaud – a terminé à la quatrième place après avoir adopté une stratégie légèrement différente et subi un incident de course (accrochage avec une Porsche GT2).

Une fin de course forte en émotions

Les adversaires des pilotes Peugeot se sont montrés menaçant en tout début de course et Capello (Audi N°8) a momentanément réussi à s’immiscer entre les deux 908, mais la situation est rentrée dans l’ordre dès les premiers ravitaillements !

Cependant, au fur et à mesure de l’après-midi, les deux R15+ du Team allemand ont réussi à reprendre du terrain, au point que McNish s’est emparé de la première place au 150e tour.

Commençait alors une période de haute tension où les deux Teams se sont échangés le commandement en fonction de leurs ravitaillements respectifs.

Dans le camp Français, il y avait également quelques interrogations…

Ainsi, Simon Pagenaud expliquait:

« Depuis le début de la course, nous avions effectué des doubles relais avec les mêmes pneumatiques, alors qu’en face, ils ont changé les leurs lors de chaque arrêt ».

Et, le Limougeaud de préciser:

« Or, nos pneus arrière ont eu tendance à perdre de leur efficacité vers la fin de nos deuxièmes relais. Nous sommes alors passés nous-mêmes à un simple relai, sans pour autant lâcher prise, ce qui démontre le bien-fondé de notre stratégie de base. Maintenant, ça va être un finish au sprint… »

En effet, la dernière phase de ces 1000km de Zhuhaï fut très forte en émotions pour tout le monde.

Jetant toutes ses forces dans la bagarre, Franck Montagny a perdu un peu de temps en sortant large dans le gravier au 162e tour.

Peu après, Bourdais a dû effectuer un arrêt imprévu pour changer des éléments de carrosserie endommagés lors d’un accrochage avec une GT qui lui a valu un "stop&go" de une seconde.

Tout devait donc se jouer lors du dernier ravitaillement de Sarrazin qui avait hérité du commandement à l’occasion d’un ultime arrêt de l’Audi alors pilotée par Tom Kristensen.

Calculant parfaitement son coup, chez Peugeot Sport on avait prévu un refuelling éclair au 219e tour et le Français est donc parvenu à rejoindre la piste sous le nez de son rival danois !

Dès lors, il s’agissait de maintenir – voir accroître – l’écart lors des ultimes tours pour offrir une 19e victoire à la 908 HDi FAP qui termine donc sa carrière sur un exploit d’équipe de toute beauté.

Après 232 tours bouclés en 5h36, les pilotes et le staff du Team Peugeot ont pu laisser éclater leur joie après la tension incroyable des deux dernières heures.

Stéphane Sarrazin (Peugeot N°2) coupait finalement la ligne d’arrivée avec une avance de 4’’826 sur l’Audi la mieux placée, un résultat qui offre les titres Constructeurs et Teams de la première édition de l’Intercontinental Le Mans Cup au Team Peugeot.

Satisfait de cette ultime victoire de la 908, Stéphane Sarrazin racontait:

« Ce fut une course extrêmement serrée, et les vingt derniers tours furent particulièrement difficiles. J’ai tout fait pour rester concentré et pour ne commettre aucune erreur, tout en roulant au maximum ! L’équipe a fait un boulot vraiment remarquable et je suis très fier d’avoir signé le pole et la dernière victoire de la 908, ici en Chine.»


Quant au Directeur technique Bruno Famin, lui il ajoutait:

« La 908 termine sa carrière comme elle l’a commencée, par une victoire ! Certes, celle- d’aujourd’hui a été décrochée à l’arraché, mais cette performance met en exergue la difficulté de notre tâche. Et elle fait d’autant plus plaisir ! C’était un scénario très atypique, avec un très bon début de course pour nous, puis une suite d’évènements tant techniques que sportifs ; la technique notamment sous la forme d’une usure très rapide des freins sur la Peugeot N°2 peu après le cap de la mi-course. Nous avons alors demandé à Stéphane de modifier son pilotage et il a dû gérer la voiture ainsi jusqu’au dernier virage…»

Olivier Quesnel, le Directeur de cette équipe Peugeot Sport, concluait:

« Nous sommes bien sûr très heureux d’avoir remporté le premier titre ILMC, mais surtout d’avoir gagné cette course. Elle fut tout simplement magnifique. Que la 908 termine sa carrière là-dessus est magique. Elle rentre dans la légende des plus grandes voitures de compétition et je suis surtout fier d’avoir remporté cette victoire ici en Chine où Peugeot nourrit d’énormes ambitions commerciales.»

Co- vainqueur associé à Sarrazin, Franck Montagny, lâchait:

« Quelle fin de course incroyable ! Je dois dire que j’ai un coéquipier formidable ! Au début de mon premier relai, notre voiture était très performante. Puis elle a subi une forte dégradation, notamment sur le plan de son équilibre au freinage. »

Le trio tricolore Nicolet-Da Rocha-Lafargue au volant de la Pescarolo-Judd de l’équipe OAK Racing, réalise un nouveau sans faute et finit cinquième à 26 tours (1re LMP2)

Nous y reviendrons des ce lundi

La Porsche Hybrid se classe elle à une sensationnelle sixième place cependant que BMW remporte le classement des GT2


Gilles Gaignault
Photos : Teams
 

LE CLASSEMENT FINAL 

 
1. Sarrazin-Montagny (France) Peugeot 908 HDi-FAP : 232 tours
2. McNish-Kristensen (GB-Danemark) Audi R15 TDI à 4 »826
3. Dumas-Capello (France-Italie) Audi R15 TDI à 49 »302
4. Bourdais-Pagenaud (France) Peugeot 908 HDi-FAP à 3 tours
5. Nicolet-Da Rocha-Lafargue (France) Pescarolo-Judd à 26 tours (1re LMP2)
6. Bergmeister-Long (Allemagne-USA) Porsche GT3 Hybrid à 27 tours
7. Müller-Werner (Allemagne) BMW M3 à 30 tours
8. Lieb-Lietz (Allemagne-Autriche) Porsche 997 à 30 tours
9. Zacchia-Zhang-Lee (Suisse-Chine-Taiwan) Oreca FLM à 31 tours
10. Bruni-Vilander-Melo (Italie-Finlande-Brésil) Ferrari F430 à 33 tours

*

Endurance

About Author

admin

Leave a Reply