F1 : AUTEUR D’UN NOUVEAU DOUBLE LES PILOTES RED BULL RESTENT DANS LA COURSE AU TITRE DIMANCHE !!!

 SEBASTIAN VETTEL EN ROUTE VERS LA GLOIRE ET LE TITRE … ???

En réalisant un nouveau doublé, ce dimanche sur le circuit d’Interlagos à Sao Paulo ou se déroulait le GP du Brésil, les deux pilotes Red Bull conservent toutes leurs chances de devenir dimanche prochain à Abu Dhabi, lors du dix neuvième et ultime Grand Prix de la saison 2010, Champion du monde de Formule 1 pour la première fois de leur carrière en GP.

En effet même si l’actuel leader, l’Espagnol Fernando Alonso – déjà sacré à deux reprises lui en 2005 et 2006 –  s’est classé troisième conservant ainsi le commandement du Championnat, le pilote Ferrari a lâche quelques points précieux face à Sebastian Vettel victorieux et Mark Webber, son dauphin

Ces trois hommes peuvent donc encore REVER de conquérir la couronne mondiale, totalisant respectivement 246 points, 238 points et 231 points.
 

Mais revenons au déroulement de cette avant dernière manche 2010

Tout d’abord, outre le magnifique nouveau doublé qu’ils apportent à leur équipe, les deux pilotes Red Bull,  offrent ‘’ cerise sur le gâteau ‘’ déjà un premier titre cette année, à leur patron, Dieter Mateschitz, le créateur de l’équipe Red Bull, en permettant à l’issu de ce GP Paulista, au Team Red Bull-Renault, de conquérir un tout premier titre de Champion du monde des constructeurs

Mais si Sebastian Vettel, victorieux et Mark Webber, second se parent du titre Constructeurs, on peut logiquement estimer que Fernando Alonso, en les accompagnant sur le podium a lui aussi de son côté très certainement fait une bonne opération et une excellente opération dans l’optique de conquérir à Abu Dhabi un troisième titre de Champion du monde !

Pour le grand patron de la firme de boissons énergétiques Dieter Mateschitz et son staff – Chris Horner et Helmuth Marko – ce tout premier titre mondial est une formidable consécration qui couronne une incroyable ‘’ Success story !

Surtout que Red Bull a déjà connu les honneurs ‘’ Worldwide ‘’ en étant associé comme partenaire, aux exploits et titres mondiaux à répétition, conquis et par le Rallyman Français Sébastien Loeb et par son équipe Citroën !!!

Laquelle ‘’ Success Story ‘’ a été entamée en 2005 lorsque Red Bull, une jeune entreprise basée à Fuschl am See, un petit village autrichien situé à vingt kilomètres de Salzbourg, faisait son entrée et débarquait dans la ‘’discipline reine’’  du sport automobile, la F1

Effectivement avec ce nouveau doublé, l’équipe Autrichienne s’est mise définitivement hors de portée du Team McLaren et ce quel que soit le résultat dimanche prochain à Abu Dhabi  puisque Lewis Hamilton et Jenson Button, ne finissent qu’aux quatrième et cinquième places, à Interlagos.

Ainsi après les équipes Wiliams, Benetton et Renault, Red Bull est la quatrième écurie à triompher au Championnat du Monde des constructeurs avec un moteur Renault !

Dietrich Mateschitz, le PDG de Red Bull, a réagi au titre de Champion du monde Constructeurs de son équipe, dimanche:

« C’est un rêve de plusieurs décennies qui se réalise aujourd’hui »

Pour ce qui concerne l’attribution du titre ‘’ pilote ‘’ cette avant dernière étape du millésime 2010 n’a pas apporté de bouleversement à la lutte indécise quant à l’identité du 61e et futur Champion du monde de l’histoire des GP.

En fait le seul fait majeur concerne l’écart des points entre les quatre – et non plus cinq prétendants – qui s’est un peu plus resserré !!

Seulement cinquième ce dimanche, le Champion du monde en titre, Jenson Button ne fait en effet plus partie des pilotes encore couronnables et éligibles.

Il faudra donc encore patienter une petite semaine pour connaitre l’identité de l’heureux élu…

Mais en terminant troisième derrière les intouchables pilotes Red Bull-Renault, la recrue de Ferrari en cette année 2010, Fernando Alonso a visiblement fait un grand pas vers un troisième titre qui dorénavant lui tend les bras !!!

Qui l’eut cru, pensé, voire imaginé en juillet dernier lorsqu’au soir du GP d’Angleterre, Alonso accusait tout simplement… quarante sept points de retard sur celui qui menait le Championnat ce soir-là, l’ancien Champion du monde (2008) Lewis Hamilton !

Le pilote de la Scuderia Ferrari accusant aussi un retard considérable face aux autres candidats déclarés au titre. Trente cinq sur le Champion 2009, équipier d’Hamilton chez McLaren, Jenson Button.

Et, trente sur Mark Webber et vingt trois sur Sebastian Vettel, les deux hommes de Red Bull-Renault

L’Espagnol, ancien double Champion du monde 2005 et 2006, débarquera donc en leader en fin de semaine à Abou Dhabi, avec huit points d’avance sur Mark Webber, quinze sur Sebastian Vettel et …vingt quatre sur Lewis Hamilton.
Alonso peut voir venir !!!

Et assurément des quatre prétendants, il sera celui qui n’a rien à perdre pouvant parfaitement se contenter de calquer sa course pouvant se satisfaire d’une seconde place si Webber venait à gagner, d’une troisième si c’était Vettel et d’une neuvième pour Lewis Hamilton !

C’est dire si la sérénité sera plutôt dans le camp Ferrari que dans celui des Red Bull’ boys

Encore qu’en sport mécaniques, tout peut arriver : Casse mécanique, sortie de piste, accrochages…

Mais fort d’une confortable avance, Alonso n’aura pas à assumer la lourde responsabilité de prendre tous les risques pour tenter de gagner cet ultime GP

Ce qui ne sera nullement le cas de la bande des trois !
Chacun d’entre eux visant la couronne suprême.

Bataille féroce en perspective!

A l’arrivée, ravi de recoller au classement et de remporter son quatrième succès de l’année, Vettel lâchait:

« C’est une journée incroyable. Nous savions que nous partions du côté sale de la piste mais Nico a légèrement patiné. J’ai réussi à prendre le meilleur sur lui à l’extérieur au premier virage. Ce fut un moment clé. Après, j’ai réussi à contrôler l’écart pendant toute la durée de la course comme je l’avais prévu. La voiture était fantastique. C’est incroyable. Je ne sais pas quoi dire. Cette saison n’a pas été facile à l’exemple de ce qui s’est passé en Corée du Sud ou j’ai connu un ennui mécanique »

A ses côtés, son équipier dauphin de la course ajoutait:

« Une grande partie de la course se joue le samedi en qualification. Le dimanche, on peut jouer sur la stratégie. Cette fois-ci, nous n’avons pas eu besoin de modifier quoi que ce soit. Sebastian a réalisé une bonne course. De mon côté, j’ai connu quelques problèmes en deuxième partie de course avec mon moteur. Il a chauffé énormément. Concernant le titre Constructeurs, c’est une très belle récompense pour toute l’équipe. Certains membres sont là depuis des années. Et goutent enfin à un titre mondial »

Mais au fond dans l’idée de mettre toutes leurs chances sur le pilote Australien mieux placé au classement provisoire, Christian Horner, le patron sportif chez Red Bull, n’a-t-il pas été tenté afin d’augmenter les chances de Webber d’être Champion, d’ordonner à Vettel de se sacrifier.

Comme il l’avait déjà à maintes reprises laissé entendre, Chris répète:

« Cela ne m’a pas traversé l’esprit. »

 Et Il enchaine:

« Cela aurait une très mauvaise décision de procéder à une inversion de positions aujourd’hui et donc d’éliminer artificiellement un de nos pilotes de la lutte pour le titre »

En fait comme le déclaraient bien  des observateurs avertis, la course aura durée tout simplement deux cent mètres !

Jusqu’à la sortie du fameux virage Senna  en descente
Sebastian Vettel, dès le départ, puis Mark Webber, dans le premier tour, prenant le meilleur et débordant l’inattendu poleman, le débutant en F1 et ‘’ Rookie ‘’ Nico Hülkenberg !!

Ensuite, ce dernier  également dépassé par la McLaren d’Hamilton, se battait comme un diable pour conserver cette quatrième place. Sa Williams  ne cédant face aux multiples tentatives d’attaques répétées de la Ferrari d’Alonso qu’au cours du septième tour

Trop tard pour permettre au leader du Championnat de recoller car devant les Pilotes Red Bull-Renault avaient déjà pris la poudre d’escampette !!!

Comme il le confirmait en conférence de presse:

« Nous avons perdu trop de terrain sur les leaders dans les premiers tours à essayer de passer Hamilton et Hulkenberg. C’était impossible de reprendre ces douze ou treize secondes de perdu au départ sur les Red Bull, même si nous étions proches en terme de rythme en course » 

En conclusion, ils étaient cinq à lorgner sur le titre mondial en ralliant Sao Paulo.

Ils ne sont plus que quatre à pouvoir encore y croire.
Dont trois peuvent véritablement RËVER :

Alonso, Webber et Vettel

Car même si mathématiquement, il peut encore y penser, Lewis Hamilton avec … vingt quatre points de retard, aura franchement du mal à écarter et Alonso et Weber et Vettel de sa trajectoire

Eux seuls peuvent encore se considérer sur orbite mondiale… qui au fond pourrait bien faire les affaires du natif d’Oviedo

Gilles Gaignault
Photos : Teams et RedBull files

F1

About Author

admin

Leave a Reply