F1 : ENORME SURPRISE A SAO PAULO : NICO HULKENBERG EN POLE !!!

 PREMIERE POLE POUR NICO HULKENBERG….

On attendait les Red Bull-Renault et la Ferrari de Fernando Alonso.

Voire celle du Brésilien Félipe Massa, de passage chez lui à Sao Paulo !

Et finalement, c’est à la surprise générale, un jeune espoir Allemand  – mais pas Sébastian Vettel – qui s’est offert ce samedi la pole position de ce Grand Prix du Brésil, avant dernière manche du Championat du monde de F1, millésime 2010

En effet, c’est tout simplement le ‘’ chouchou ‘’ de Franck Williams, Nico Hulkenberg qui s’élancera ce dimanche en tête sur le circuit d’Interlagos situé sur les colines qui dominent Sao Paulo.

Le pilote Williams a en effet surpris tout son monde en arrachant la pole.

Le  débutant car ‘’rookie’’ en Grand Prix cette saison a effectivement devancé  les deux  Red Bull de Sebastian Vettel et de Mark Webber.

 De son côté, le leader du classement provisoire, l’Espagnol Fernando Alonso n’a réalisé que le cinquième temps, également précédé par le ‘’ local’’ Rubinho Barrichello, lui aussi sur Williams

Il pleuvait sur le circuit d’Interlagos et cela explique ce résultat !

Car la pluie a rendu les qualifications de ce GP du Brésil plus disputées et donc encore intéressantes encore.

Au terme de la Q1, Adrian Sutil (Force India), Timo Glock (Virgin), Jarno Trulli (Lotus), Heiki Kovalainen (Lotus), Lucas Di Grassi (Virgin), Christian Klien (Hispania) et Bruno Senna (Hispania) sautaient !

La Q2 s’effectuait sur une piste humide mais il allait ensuite cesser de pleuvoir.

Et la piste allait en s’asséchant

Vettel et Webber en profitaient et plaçaient leurs Red Bull au sommet de la hiérarchie.

Suivaient Kubica (Renault), Barrichello (Williams) et la Ferrari de Fernando Alonso

Felipe Massa et sa Ferrari attendus comme le Messie par un public tout acquis à sa cause s’est hélas lui qualifié loin, seulement neuvième.

La bagarre entre les ‘ cadors ‘’ en lice pour le titre mondial faisait rage.

Du coup, les temps étaient de plus en plus rapide au fur et à mesure que la piste s’asséchait.

Lewis Hamilton (McLaren) et Michael Schumacher (Mercedes GP) s’emparaient provisoirement des deux premières places.

A une minute de la fin des qualifications, Nico Hulkenberg créait la grosse surprise car le jeune espoir protégé de Franck  Williams réalisait la pole au nez et à la barbe de tous les prétendants à la couronne mondiale !!!

Alonso s’était pourtant mis en évidence s’emparant pourtant momentanément la pole…

Avant qu’Hulkenberg ne l’en déloge.

Vettel et Webber se sont ensuite eux aussi cassés les dents sur le chrono de ‘Hulk’. Lequel améliorait encore son temps pour dans un ultime run exceptionnel, le porter à 1’14’’470.

Finalement, la hiérarchie était la suivante :

En pole, Hulkenberg. A ses côtés sur la première ligne, Sebastian Vettel. Suivent Mark Webber, Lewis Hamilton ; Fernando Alonso, Rubens Barrichello,Robert Kubiica, Michael Schumacher, Felipe Massa et Vitaly Petrov, dixième.

C’est donc une formidable consécration pour le motoriste de Williams, la firme de Northampton, Cosworth.

Laquelle renoue avec la pole cinq ans après son retour en GP début 2006.

Pour mémoire, rappelons que la dernière pole position d’un moteur Cosworth remontait  à celle obtenue  – curieusement – par le propre coéquipier d’Hulkenberg, le Brésilien Rubens Barrichello et réalisée au volant de sa Stewart, lors du  GP de France 1999, sur le circuit de Magny cours.

D’autre part, la pole de Nico Hülkenberg est la première d’une Williams depuis celle de Nick Heidfeld au Grand Prix d’Europe en 2005.

Immédiatement assailli, Nico Hülkenberg tout souriant lâchait:

« C’est sensationnel, je ne réalise toujours pas. Je dois adresser un grand merci à l’équipe, qui m’a donné une bonne voiture pour la séance de qualification. Passer les ‘slick’ était de toute évidence la bonne décision. Mon ingénieur – Tom McCullog –  m’a dit que je pouvais faire un tour de plus mais j’étais déjà très haut dans le classement. J’ai essayé d’exploiter tout ce que je pouvais de ma voiture, en faisant un tour très propre, sans faire de faute dans les portions mouillées. Quelle surprise pour nous d’être en pole ! Je suis très heureux, je vais la savourer. »

Pour sa part, Sebastian Vettel, ajoutait :

« Ce fut une séance compliquée et monter les ‘slick’ fut une décision difficile. Après le premier run en intermédiaires en Q3, le circuit paraissait sec à l’exception du dernier secteur, très piégeur. A la fin, tout le monde était en ‘slick’ et la piste ne faisait que s’améliorer. Mais ça restait très glissant. Tout d’abord, j’ai raté la pole de 0’’1 mais quand j’ai vu qu’il était en 1’14’’4plus d’une seconde devant… Bravo à Nico. Dans ces conditions, c’est très facile de faire une erreur. Nous visions la pole mais Nico a été meilleur que nous tous aujourd’hui. C’était une session compliqué et ça aurait pu être pire pour moi. Je suis finalement second et je m’en sors finalement bien. »

Le grand Mark Webber, poursuivait :

« J’ai aimé cette séance, très disputée. Dans ces conditions, c’était très facile de faire un truc de travers. Je suis très content d’être plutôt devant. La Q3 a été très, très compliquée. Ce fut très dur de sortir un tour propre. J’ai fait de mon mieux, j’étais assez proche de Seb mais quand j’ai vu le chrono de Nico… Sa voiture marche très bien, il était très confiant et il en a tiré la quintessence. Bravo à lui pour sa première pole !"

Pour sa part Lewis Hamilton, ajoutait :

« Je me suis déjà élancé de la quatrième position sur ce tracé dans le passé – 2008 – et je n’aime pas trop partir de cette place là. Mais je ne peux pas me plaindre. D’un autre côté, sur mon dernier tour, j’ai été un peu gêné dans mon dernier virage. Ça me frustre. La voiture ne s’est pas trop mal comportée – ça n’était pas spectaculaire sur le mouillé mais c’était bien meilleur sur le sec à la fin de Q3. Pour la course, je pense que nous avons un bon rythme et une bonne pointe de vitesse. Alors, oui, je pense que nous sommes dans une bonne position. Nous sommes toujours dans la course pour le titre. Je suis confiant sur mes capacités à me battre aux avant-postes en partant de cette position sur la grille parce que c’est très serré. C’est assez cool de voit Nico en pole – bien joué ! Dimanche, mon objectif sera de dépasser tous les pilotes devant moi. »

Quant au Champion du monde en titre, Jenson Button, seulement onzième, lui il expliquait :

« C’est un week-end assez difficile et je me suis débattu pour trouver le bon équilibre sur la voiture. Les roues avant se bloquent régulièrement lorsque je freine et c’est difficile de ralentir la voiture. C’est mon plus gros problème et il n’y a pas eu d’exception en qualification. Cela dit, la voiture était bien meilleure en qualification qu’aux essais libres. Nous avons chaussé des nouveaux pneus intermédiaires en fin de Q2 et mon premier tour était bon mais pas suffisant. J’ai ensuite endommagé mes gommes dans mon deuxième passage et je n’ai pas réussi à signer un tour correct après cela. Je me suis donc fait éjecter de la Q3. C’est frustrant de partir loin de Lewis pour la course parce que ce sera plus difficile de le soutenir. En fait, c’est décevant de ne pas être dans le top 10 mais je me suis déjà élancé de plus loin ici à Interlagos et j’avais réalisé une bonne course. Nous verrons ce qui se passera. Mon objectif est de me faire plaisir en course.»

Le mot de la fin étant pour le leader du Championnat, Fernando Alonso :

« Nous avons eu des difficultés en Q2. J’étais loin huitième et Felipe quelque chose comme dix… Nous avons eu du mal avec les pneus intermédiaires et c’était piégeur de rouler sur ce circuit avec les ‘slick’. Bon d’accord, cinq ce n’est pas la pole, mais nous sommes saufs après cette qualification compliquée. Je sais qu’un résultat étrange peut offrir le titre mais la priorité est d’accroître l’écart avec mon second au Championnat, Mark Webber. Si nous pouvons finir avec plus que les 11 points actuels, ça serait super. Si nous lui concédons des points, j’espère que ça ne sera pas trop. »

Comme on le constate, tous les pilotes avaient chacun à sa manière, matière à satisfaction à l’issue de ces qualifs.

Qu’en sera-t-il ce dimanche soir ???

Christian Colinet

Photos : Teams et Red Bullfiles

 

LE RESULTAT DES ESSAIS QUALIFICATIFS

 

    1. Nico Hülkenberg (Allemagne) Williams-Cosworth : 1’14’’470 (moyenne: 208,304 km/h)

    2. Sebastian Vettel (Allemagne) Red Bull-Renault : 1’15’’519

    3. Mark Webber (Australie) Red Bull-Renault : 1’15’’637

    4. Lewis Hamilton (GB) McLaren-Mercedes :1’15’’747

    5. Fernando Alonso (Espagne) Ferrari : 1’15’’989

    6. Rubens Barrichello (Brésil) Williams-Cosworth : 1’16’’203

    7. Robert Kubica (Pologne) Renault : 1’16’’552

    8. Michael Schumacher (Allemagne) Mercedes : 1’16’’925

   9. Felipe Massa (Brésil) Ferrari : 1’17’’101

    10. Vitaly Petrov (Russie) Renault : 1’17’’656

   

   

   Eliminés Q2:

    11. Jenson Button (GB) McLaren-Mercedes

    12. Kamui Kobayashi (Japon) Sauber-Ferrari

    13. Nico Rosberg (Allemagne) Mercedes

    14. Jaime Alguersuari (Espagne) Toro Rosso-Ferrari

    15. Sébastien Buemi (Suisse) Toro Rosso-Ferrari

    16. Nick Heidfeld (Allemagne) Sauber-Ferrari

    17. Vitantonio Liuzzi (Italie) Force India-Mercedes

     Eliminés Q1:

    18. Adrian Sutil (Allemagne) Force India-Mercedes

    19. Timo Glock (Allemagne) Virgin-Cosworth

    20. Jarno Trulli (Italie) Lotus-Cosworth

    21. Heikki Kovalainen (Finlande) Lotus-Cosworth

    22. Lucas Di Grassi (Brésil) Virgin-Cosworth

    23. Christian Klien (Autriche) Hispania-Cosworth

    24. Bruno Senna (Brésil) Hispania-Cosworth 

 

 

F1

About Author

admin

Leave a Reply