WTCC A OKAYAMA: YVAN MULLER EN ROUTE VERS SON SECOND TITRE MONDIAL

 

 

Arrivé au Japon en leader du Championnat du monde des voitures de tourisme, le pilote Alsacien Yvan Muller y a conforté cette position ce dimanche.

En terminant deux fois troisième des deux manches de cette épreuve nippone disputée à Okayama, le Français se trouve désormais dans une situation idéale pour remporter lors de l’ultime épreuve prévue dans deux semaines à Macao, son second titre mondial, après celui déjà décroché avec sa SEAT dans l’ancienne ile Portugaise en novembre 2008.

En effet, le pilote qui roule maintenant avec l’équipe Chevrolet, totalise maintenant 37 points d’avance sur son prédécesseur sur les tablettes mondiales, le Britannique originaire de Guernesey, Andy Priaulx.

Seul pilote encore en mesure de lui barrer la route dans l’optique de cette nouvelle consécration.

Mais une victoire n’accordant que vingt cinq points, la chose semble franchement des plus compliquées pour le pilote BMW !

Yvan Muller a donc visiblement fait un grand pas ce dimanche vers son deuxième titre de Champion du monde WTCC.

Troisième des deux courses disputées au Japon, sur le circuit d’Okayama, le pilote Chevrolet avec désormais 37 points d’avance sur Andy Priaulx débarquera à Macao, le 21 novembre pour cette ultime rendez vous de la saison, dans une position extrêmement favorable.

Pourtant le week-end end du Français n’avait pas franchement bien débuté lors des premières d’essais libres. Mais finalement Yvan a reçu un coup de pouce, la pluie, tant espérée, faisant son apparition.

Un véritable calvaire pour bien des concurrents mais une réelle aubaine pour le leader du Championnat.

Seulement huitième sur la grille pour la première course, Yvan Muller se lançait dans une formidable remontée pour remonter jusqu’à une inattendue troisième place sur  ce podium.

Accompagnant Andy Priaulx et son propre équipier l’Anglais Rob Huff.

Lequel lâchait:

« Je n’avais rien à perdre. Nous avons fait un pari en prenant le set up de course car c’était mouillé et ça a marché. J’étais comme sur des œufs derrière Priaulx ! C’était spectaculaire de le voir et j’ai fait quelques écarts de trajectoires ! Une fois passé en tête, je me suis bien concentré.»

Lors de la seconde course, le départ était donné lancé derrière la voiture de sécurité. Dans ces conditions dantesques, les deux plus sérieux rivaux  du pilote Chevrolet, pour la conquête de la couronne mondiale, Priaulx et Tarquini partaient à la faute ! La route était donc libre pour que Muller score le maximum de points…

Priaulx, le pilote BMW terminant dans le bac à graviers et ce non à la suite d’une faute de pilotage mais bel et bien à cause d’ennuis de direction et ce dès le quatrième tour.

Priaulx, out, cinq tours plus tard, c’était au tour du tenant du titre, le Champion du monde italien Gabriele Tarquini dont la SEAT, occupait le commandement de cette seconde manche dérapait sur un vibreur erreur qui l’envoyait  tapé un muret de protection.

De son côté, Yvan Muller prudent ne prenait aucun risque, afin de ne pas gâcher ses chances.
Pilotant prudemment, le pilote Chevrolet finissait à nouveau sur la troisième  marche du podium derrière les BMW du bouillant Brésilien Augusto Farfus, victorieux pour la toute première fois de la saison et  celle du jeune Irlandais, Colin Turkington.

Un Farfus radieux de tenir enfin une victoire en 2010:

« C’était la course la plus difficile de l’année, plus difficile même que celle ici, l’année dernière. Les cinq derniers tours n’ont été qu’aquaplaning partout. Je suis donc content de gagner. Je suis désolé pour Andy mais le championnat n’est pas complètement perdu. Macao reste ouvert, il ne faut surtout pas laisser tomber. »

On imagine le bonheur de l’Alsacien à la descente de sa Chevrolet !!!

Le Français grimpait pour la seconde fois sur le podium ou il laissait éclater son immense bonheur et sa  joie:

« J’ai sorti la grosse attaque dans la première Course car j’avais besoin de finir devant Andy  mais je ne pouvais faire plus. 37 points est un bon avantage mais il reste 50 points à prendre à Macao, ce n’est dons pas fini. Mais je suis très content de mon week-end japonais. »

Quant à Priaulx, son dauphin désormais seul capable de lui barrer la route d’un nouveau et second titre suprême, lui il concluait:

« Ce fut très difficile, je n’avais pas la vitesse dans la première moitié de course. C’est dommage. J’ai pensé que ça serait dur quand j’ai vu la pluie. C’est difficile d’abandonner à cause d’une erreur. Ce n’est pas brillant pour le championnat mais il ne faut jamais dire ‘jamais’.»

Christian Colinet
Photos : Teams

LE CLASSEMENT DE LA PREMIERE COURSE

1. Rob Huff (GB) : Chevrolet en 31’46"668
2. Andy Priaulx (GB) : BMW à 2"977
3. Yvan Muller (France) : Chevrolet à 4"931
4. Augusto Farfus (Brésil) : BMW à 8"596
5. Norbert Michelisz (Hongrie) : SEAT à 9"742
6. Colin Turkington (Irlande) : BMW à 11"310
7. Gabriele Tarquini (Italie) : SEAT à 13"876
8. Michel Nykjaer (Danemark) : SEAT à 14"901
9. Alain Menu (Suisse : Chevrolet à 30"022
10. Robert Dahlgren (Suède) : Volvo à 31"077

LE CLASSEMENT DE LA SECONDE COURSE

 
1. Augusto Farfus (Brésil) : BMW en 33’47"799
2. Colin Turkington (Irlande) : BMW à 0"275
3. Yvan Muller (France) : Chevrolet à 0"999
4. Rob Huff (GB) : Chevrolet à 2"097
5. Alain Menu (Suisse) : Chevrolet à 3"101
6. Robert Dahlgren (Suède) : Volvo à 3"440
7. Michel Nykjaer (Danemark) : SEAT à 4"449
8. Norbert Michelisz (Hongrie) : SEAT à 5"707
9. Tom Coronel (Hollande) : SEAT à 6"176
10. Darryl O’Young (Hong Kong) : Chevrolet  à 7"336

LE CLASSEMENT GENERAL PROVISOIRE 2010

1. Yvan Muller : 295 points
2. Andy Priaulx : 258 pts
3. Gabriele Tarquini :  242 pts
4. Rob Huff : 233 pts
5. Augusto Farfus : 186 pts
6  Alain Menu : 161 pts
7  Tiago Monteiro : 158 pts
8  Tim Coronel : 126 pts
9  Colin Turkington : 86 pts
10  Norbert Michelisz : 62 pts

WTCC

About Author

admin

Leave a Reply