La passion de l'automobile
Flash Infos

RALLYE OILIBYA DU MAROC : OBJECTIF DAKAR !

SILK WAY SAINZ Virage caillou

Stéphane Peterhansel nous le disait au soir de sa nouvelle magnifique victoire au Rallye Oilibya du Maroc:

« C’est notre dernière vraie séance d’essais. Dans un mois, les voitures et les camions d’assistance prennent le bateau pour l’Amérique du sud. Nous allons faire des jours d’entraînement sportif en altitude, à Tignes, mais cela concerne seulement les pilotes du team BMW. Sur le plan technique, les solutions sont validées ».

On ne peut être plus clair.

Dans la moto en revanche, on a repris du dessert après …le désert qu’a proposé Stéphane Clair une petite semaine durant avec son superbe Oilibya Rallye du Maroc es Schamrock.

Mais tout le monde a déjà désormais  les yeux rivés sur le Dakar.

Cette épreuve est un peu au rallye-raid ce que la Présidentielle est au système politique  français.
C’est l’Everest !

Mais avant la montagne la plus haute du monde, il ya une marche d’approche. Sur laquelle voici quelques infos glanées lors du rallye du Maroc. 
 

AUTOS : CHACUN SON RALLYE

Etonnant…
Chacune des équipes d’usine qui courra le Dakar est allée tester ses protos sur un rallye différent !!!
C’est bête et dommageable mais c’est comme cela…

Volkswagen en Russie au Silk Way, BMW au Maroc avec l’Oilibya… 

Et même les Buggies Schlesser s’en sont allés eux triompher.. en Egypte avec le récent Pharaon !!!

On sait que dans d’autres sports, il en est de même, ainsi Audi et Peugeot évitent soigneusement de s’affronter en direct dans les mois qui précèdent les 24 Heures du Mans.
C’est on le répète dommage pour le spectacle mais les enjeux financiers, sportifs et commerciaux sont tellement importants qu’il est difficile d’en vouloir aux écuries officielles d’appliquer ce genre de règle.

Bon, il ya aussi des yeux attentifs qui suivent tous les rallyes et qui parviennent à faire quelques comparaisons.

On croit savoir par exemple qu’en vitesse pure, les VW seront plus rapides que les BMW. Le modèle 2011 a gagné près de dix chevaux et un refroidissement amélioré. Ce qui compte vraiment à la marge puisque les secteurs pris à pleine charge (à fond en jargon auto) sont rares et pas forcément longs.

Par ailleurs, les essayeurs de la BMW sont à peu près certains que question châssis, c’est la meilleure voiture qui ait jamais été construite.

Le fait est que Peterhansel n’a eu aucun pépin durant le Rallye du Maroc mais était-il autant à fond que ce qu’il devra faire pour battre les VW qui visent une troisième victoire en Amérique du Sud ?

D’une part, l’une des BMW officielles, celle de Chicherit, a eu un gros problème de turbo le premier jour, d’autre part et Steve Quandt, le patron du Team officiel BMW et Stéphane Peterhansel ont reconnu avoir épargné la voiture.
Steph prenant des la première journée, avec une facilité déconcertante, les commandes de l’Oilibya face à ses plus sérieux adversaires, lesquels n’étaient au fond en plus que ses propres équipiers !!!!

Alors, ce qui est sûr c’est qu’au vu des deux rallyes, Russe et Marocain, les deux écuries disposent d’armes et de pilotes ! pour gagner.
Pronostic difficile, avantage de l’habitude de cet évènement à VW.
Pour le reste… In Chalah

MOTOS : ENCORE DES INCERTITUDES

On sait que le dernier truc à la mode sur les motos de tout terrain est l’injection. Le système est d’autant plus tentant sur un Dakar, version Amérique du Sud que la course se déroulera en partie en haute altitude et que l’injection y est un vrai atout.

A condition d’être fiable à 100% !

Or, on a vu la KTM de Marvin Musquin abandonner à deux reprises au Motocross des Nations, et d’autres essais ont amené les autrichiens à décider de courir le Dakar sans injection.

Après le Rallye du Maroc, Despres et Coma sont allés des cette semaine faire des essais complémentaires d’abord dans la région de Ouarzazate puis en altitude dans le Haut Atlas.
Seule inconnue dans ce Team KTM qui a tout pour gagner, les relations entre les pilotes. Tendues, à l’extrême…

Il n’a échappé à personne, durant ce Rallye du Maroc, que Despres et Coma ne s’adressent pas la parole. Ce qui est également un problème pour les mécanos des pilotes.

Outre l’ambiance assez insupportable, on imagine sans peine, qu’il ya là un vrai danger pour l’équipe dans l’optique du futur Dakar sud américain !!!

Yamaha pour sa part dés la fin de l’Oilibya, est allé tester ses motos dans le col du Tizi-N-Tichka, un des plus beaux endroits au monde qui passe, entre Ouarzazate et Marrakech, à plus de 2300 mètres d’altitude.

La marque dite « au diapason » a roulé au Maroc avec deux motos différentes, la WR450F, que Yamaha développe depuis 2004, et l’YZF, à injection, qui a été confiée à Olivier Pain.

Olivier a voté, il veut continuer sur cette moto. Il est donc probable que Yamaha partira en Amérique du Sud avec les deux modèles, multipliant ainsi  les chances de succès mais aussi du coup… les stocks de pièces à emmener…

Reste BMW…

Bilan amer pour le retour de la marque Bavaroise sur ce Rallye du Maroc.

On a manqué un peu de tout.

De chance d’abord, avec la chute et l’abandon de Frétigné dès les premiers jours.

De réussite aussi, nous avons vu la moto rouler dans des terrains très compliqués et nous n’avons pas été séduits, c’est le moins que l’on puisse dire, par la « facilité » de pilotage de l’engin.

Bref, la marque roule avec les premiers, mais pas devant…

Il semble  du moins pour cette année que ses adversaires aient un gros cran d’avance.
Mais le désert est plein de surprises… parfois !

QUAND L’INFORMATIQUE DEVIENT DANGEREUSE

Une moto de rallye-raid devient un truc effarant, l’informatique est partout.

 Bien sûr, il ya des avantages à être à la pointe du progrès. Ainsi, si la moto reste couchée trop longtemps, l’alarme se déclenche automatiquement.

Ainsi, le système Sentinel, que nous avons testé sur les autos, qui donne un signal d’alerte à l’intérieur de deux voitures qui roulent dans la poussière et qui se rapprochent dangereusement, ou encore l’Iritrack, qui permet à l’organisateur de connaître en temps réel la position du concurrent sur le tracé de la course.

Reste ce GPS Unik, un instrument très robuste et très précis, mais qui sert surtout à rendre la navigation plus difficile puisqu’il ne « s’éveille » que dans un rayon de quatre cent mètres des points de contrôle.

Et ce système, à moto, est une connerie.
Pardon de cet usage de mots peu en cours en société, mais il s’agit de la vie de mes petits camarades motards.

On parle ainsi de WPM, des Way Points Masqués. Ce qui oblige le motard, quand il est proche d’un point de contrôle, à baisser les yeux sur le GPS de façon assez fréquente.

C’est probablement un plus en auto, c’est un désastre à moto où les yeux du pilote ne peuvent quitter la piste.

Or, il existe déjà un road book « en papier », qui se déroule à la demande, au fur et à mesure que l’on avance sur la piste.

Il existe un répétiteur de cap, qui ne se lit pas à la même hauteur que le Road Book. Et en plus le GPS intermittent…

David Frétigné a semble t’il failli rester paralysé à vie à cause de ce truc.

Comme motard assidu, j’ai été effrayé de la complexité d’un guidon de rallye-raid aujourd’hui, il  est impossible de lire toutes les infos données en restant concentré sur la piste.

L’informatique, oui quand cela améliore. Quand cela devient dangereux, il faut repenser le truc.

 
LES PAYS DE L’EST : LE NOUVEL ELDORADO

 
Enfin, un mot encore pour signaler que les pilotes des  pays de l’est arrivent en masse sur le rallye raid !!!
Des meutes de Russes, (avec leurs pépées blondasses, flanquées des lunettes de soleil de marques evidemment) des Polonais, en plus des mecs qui roulent pas mal, bref le rallye raid va dans le sens du monde, ce sont eux qui ont le pognon et qui le montrent…

Pas grave je pense, à l’appui de cette invasion, un chiffre.

Chaguin, le Russe qui roule en camion  au volant d’u surpuissant Kamaz a tout simplement  gagné autant de spéciales de rallye raid qu’un certain … Stéphane Peterhansel, en autos et en motos confondu.

C’est dire.

ENVIE D’AFRIQUE ?

Jean Louis Schlesser est venu rendre visite aux concurrents et aux organisateurs de cet Oilibya Rallye du Maroc.

Jean Louis qui venait à peine de rentrer d’Egypte ou il a gagné le Rallye des Pharaons, dont on sait qu’il adore le Maroc, son père y cultivait des oranges, des Navel dont « Schless » affirme, avec une bonne foi évidente, qu’il s’agit des meilleures au monde…

Mais sa visite avait aussi un but sportif. Il s’occupe, avec René Metge, de l’Africa Eco Race, qui partira le 27 décembre de Château Lastours à destination de Dakar, à travers le Maroc, la Mauritanie et le Sénégal.

Retour aux sources sur les pistes Africaines pour les inconditionnels des Dakar d’antan ou … nouvelle aventure sur les hauts plateaux andins ?
Le choix est désormais possible et ouvert

  
Jean Louis Bernardelli

Photos : Alain Rossignol et Judith Tomaselli

Leave a Reply