NASCAR :TROISIEME VICTOIRE CONSECUTIVE A MARTINSVILLE POUR HAMLIN

 

Hamlin a réalisé le ‘’sweep’’ en remportant les deux rendez-vous de Martinsville cette saison.

Au Championnat, il revient à six points de Johnson qui finit cinquième ce dimanche. Harvick termine lui troisième et reste le dernier pilote en lice pour le titre avec Hamlin et Johnson.

Avant de revenir à Talladega sur le plus grand ovale du calendrier, la NASCAR Sprint Cup Series faisait ce dimanche un détour par le plus petit.

Martinsville accueillait sa deuxième épreuve de la saison et la sixième du ‘’Chase’’.

Vainqueur en mars, Hamlin s’affichait comme l’homme à battre en signant la pole position devant Marcos Ambrose.

 

L’Australien prenait pourtant les commandes dès le onzième tour tandis que Hamlin commençait une dégringolade au classement que son chef d’équipe ne parvenait pas à expliquer.

Un changement dans la pression des pneumatiques et dans les ajustements de châssis lors du premier arrêt remettait cependant les choses dans l’ordre en renvoyant la Toyota n° 11 se battre aux avant-postes.

Hamlin y retrouvait Jimmie Johnson, Kevin Harvick et Jeff Gordon, ses rivaux directs au championnat. Les quatre hommes ne se lâchaient pas durant toute la course, évoluant en formation serrée pendant la majorité des 500 boucles prévues au programme.

Jeff Burton, le coéquipier de Harvick au sein de la ‘’Richard Childress Racing’’, devançait le groupe et menait le plus grand nombre de tours.

Compétition virile

Dans le peloton, coups de portières et coups de pare-chocs pleuvaient !!!!

Mark Martin en faisait les frais suite à un écart d’A.J. Allmendinger. Mécontent d’un mouvement défensif trop brusque de la part de Scott Speed, Sam Hornish Jr, lui exprimait sa façon de penser en le harponnant à l’entrée d’un virage, ce qui provoquait la perte du malheureux Regan Smith sur lequel Speed venait ricocher.

De la même façon, Kurt Busch se vengeait d’une poussette de Jeff Gordon en envoyant la Chevrolet n° 24 directement dans le mur.

Toute une série d’incidents provoquait ainsi dix neutralisations en moins de 200 tours (pour un total de quinze durant l’épreuve).

Etonnamment, les cent derniers tours étaient courus sous drapeau vert sans autre incident majeur.

En l’absence de Gordon accidenté, la bagarre continuait pour la tête entre Burton, Hamlin, Harvick et Johnson. Malgré une voiture manifestement plus rapide, Burton marquait le coup sur la fin de course à cause de réglages prévus pour des runs courts.

Johnson perdait lui aussi le rythme et se retrouvait en lutte avec Kyle Busch pour les places d’honneur, comme la semaine passée à Charlotte.

La victoire semblait donc devoir se jouer entre Hamlin et Harvick mais un invité surprise revenait comme un boulet de canon dans les dernières minutes.

Après avoir été à deux tours de retard suite à son accident, Mark Martin effectuait une remontée sensationnelle dans sa Chevrolet cabossée. Il avalait sans aucun problème Johnson, Busch et même Harvick !

Il lui manquait à peine une dizaine de tours pour rattraper Hamlin qui avait eu le temps de se constituer un coussin confortable en tête. Hamlin remportait donc la victoire devant Martin, Harvick, Busch et Johnson. Burton finissait neuvième.

C’était le septième succès de la saison pour Hamlin et le quatrième à Martinsville (troisième consécutif).

Au Championnat, il revient à six points de Johnson. Harvick se rapproche aussi à la troisième place avec plus que 62 points de retard.

Kyle Busch remonte quatrième devant Gordon à 172 points mais ses chances d’être titré sont extrêmement faibles.

Renaud Lacroix
Photos : NASCAR

Nascar

About Author

admin

Leave a Reply