CARRERA PANAMERICANA : PHILIPPE VANDROMME A LA DECOUVERTE D’UNE NOUVELLE AVENTURE !

PHILLIPPE ET FRED AVEC LEUR PARRAIN JACQUES LAFFITE

En, s’engageant dans cette Carrera Panamericana avec son fidèle complice, Frédéric Vivier, Philippe Vandromme se lance dans une toute nouvelle aventure sur les routes Mexicaines.
Lui qui a roulé sa bosse sur à peu prés tous les continents en participant année après année à toutes les compétitions les plus insolites, les plus mythiques et aussi les plus exotiques.

On l’a ainsi vu en Afrique pour les Dakar, Tunisie, Maroc et autres TransAfricaine. 

En Amérique du sud pour une course au Chili. Et jusqu’en Russie, Mongolie et Chine pour le Paris Pékin. Et en Europe bien évidemment pour les Tours Auto, Tour de Corse Historique et Le Mans Classic.

Bref, Philippe est ce que l’on appelle un véritable Gentleman Driver. Un amoureux fou des belles autos et des épreuves automobiles ou il aime courir pour sentir ce petit quelque chose que l’on nomme ‘’ la montée d’une grosse charge émotionnelle ‘’ , l’adrénaline qui vous envahit et vous transporte du monde du rêve à celui de l’extase au volant de ces bolides.

Rencontré à son arrivée alors qu’il venait tout juste de débarquer à Mexico, Philippe nous a expliqué les raisons de sa venue à cette Carrera Panamericana.

Pourquoi êtes vous au départ ici à Tuxla ?

« Tout récemment avec Fred, on a choisi de changer de discipline. On est ainsi passé du Rallye-raid aux épreuves historiques. Et on avait envie de découvrir de nouveaux horizons à force de disputer annuellement toujours les mêmes courses et de revenir sur les mêmes parcours. On avait besoin d’images nouvelles. Le Mexique, on ne connaissait absolument pas et Pierre de Thoisy nous a convaincu de venir en nous affirmant que pour un passionné la Panamericana est probablement la plus belle compétition automobile du monde. Une épreuve phare ici dans ce pays Ou l’ambiance est encore plus folle que sur notre Tour de France cycliste. »

Alors en venant pour découvrir cette épreuve de légende, pourquoi avoir retenu cette voiture mythique qu’est la 300 SL ‘’ papillon’’ ?

«  Il s’agit d’une voiture complètement atypique. A part les Alfa, Porsche et autres Corvette, ici on roule dans les somptueuses bagnoles Américaines des années 60. On a voulu prendre un max de plaisir dans une auto inconnue très bien préparée  avec un moteur sur-vitaminé . Et comme Pierre a une image extraordinaire au Mexique puisqu’il a déjà gagné sept fois la Carrera, il a convaincu l’équipe Mercedes HK, le préparateur officiel des voitures historiques de la marque, avec qui il roulait de nous confier la seconde 300 SL. »

Pierre sera donc votre ‘’ ouvreur ‘’ ?

« Disons que l’on ne pouvait pas trouver meilleur professeur que lui. Il sera notre fer de lance, notre conseiller. Ici il est un peu comme chez lui en Auvergne et dans l’Allier. C’est vrai qu’il nous a parfaitement guidé dans le choix de notre monture et nous a fait accepter par les dirigeants du Team HK.»

Certes ces Mercedes valant une petite fortune, on annonce le chiffre de 600 .000 €,  il a fallu convaincre ?

« Effectivement, nous sommes allés à la fin de l’été participer à une séance d’essais sur le circuit du Salsburgring. Ce test s’est parfaitement déroulé. Il est vrai que j’ai l’habitude de conduire régulièrement en compétition ma Corvette y compris sur les routes sinueuses à souhait du Tour de Corse historique. Alors, cela ne m’a nullement effrayé et ce roulage s’est parfaitement effectué. La 300 SL a moins de puissance certes mais un freinage exceptionnel et une tenue de route d’enfer. Sans parler de son poids qui est bien plus léger.»

 

En conclusion, vous semblez parfaitement détendu serein et souriant comme si vous vous lancier sur les routes connues du Tour Auto ?

« Oui, tout repose sur mon équipier, Fred Vivier. J’espère que sa solide expérience fera la différence et nous permettra de voir l’arrivée sans encombre. Le seul hic, c’est qu’il ne cause ni l’anglais, ni l’espagnol. Alors si on tombe en carafe  au milieu de nulle part, on connait déjà le fautif !!!  »

L’humour, toujours l’humour qui est un, trait de caractère de Philippe Vandromme.
En tout cas à deux jours du départ, le tandem affiche une formidable décontraction.

Leur but est de découvrir cette Carrera Panamericana, de s’y régaler et d’y revenir pour tenter d’y obtenir à l’avenir une belle performance.

Gilles Gaignault
Photos : Olivier Thibaud – Gilles Vitry (Photoclassicracing)

BONNE ROUTE !!!

 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply