F1 : RED BULL NE VEUT AVANTAGER NI VETTEL, NI WEBBER !!

Qu’on se le dise. Que cela se saches.

Les dirigeants de l’équipe Autrichienne Red Bull viennent de faire savoir à une semaine du tout premier Grand Prix de Corée du sud qui se déroulera la semaine prochaine sur le circuit de Yeogam, récemment homologué par Charlie Whitting, l’homme en charge de ces dossiers à la FIA, qu’ils n’avantageraient aucun de leurs deux pilotes.

Ni le jeune Allemand Sebastian Vettel, ni le vétéran Australien, Mark Webber. Australien
Et ce alors qu’il ne reste plus que trois épreuves encore au menu 2010. Outre celui de Corée, le GP du Brésil le à   et enfin pour clôturer la saison, l’ultime manche prévue à Abu Dhabi le   Novembre.
 

Pour l’heure, à l’issu du GP du Japon couru il y a tout juste une semaine à Suzuka et ou les pilotes Red Bull ont obtenu leur troisième doublé de l’année avec dans l’ordre Vettel et Webber, c’est ce dernier qui occupe actuellement la tête du classement provisoire totalisant 220 pts.

Soit quatorze de mieux que son jeune équipier.
Sachant qu’une victoire rapporte…vingt cinq points, rien n’est encore mathématiquement joué.
 
Avec ses deux pilotes on ne peut mieux placé pour décrocher le titre, l’équipe Red Bull Renault a toutes les cartes en mains pour envisager cette fin de saison sous les meilleures auspices, les pilotes pouvant réaliser le doublé au Championnat

Oui certes mais dans quel ordre ?
That is the question.

Vue de l’intérieur, cette situation pourrait toutefois être explosive, surtout lorsque l’on connaît la relation délicate entre les deux pilotes !!

Souvenons-nous du terrible Grand Prix de Turquie ou les deux hommes alors tranquillement au commandement de la course se sont bêtement et stupidement accrochés en pleine ligne droite, ruinant ainsi une course jusqu’alors superbe.

Mais quoi qu’il en soit, leur patron Christian Horner assure lui qu’il ne leur donnera absolument aucune consigne et ne se mêlera pas de leur lutte.

Laissant à ses deux poulains entière liberté et carte blanche pour jouer leur chance. Ajoutant qu’aucune consigne ne sera donnée ni à l’un, ni à l’autre..

CHRIS HORNER AVEC BERNIE ECCLESTONE

Horner expliquant:

« Nous avons un problème de riche. Pour notre équipe , c’est fantastique d’avoir deux pilotes en lice pour le titre. Et pas besoin d’être très compétent en psychologie pour comprendre que cette situation engendre forcément de la tension. A nous de faire en sorte qu’aucun des deux ne se sente désavantagé. Et je vous promets que l’équipe n’interfèrera pas dans leur duel. La seule chose que nous attendons d’eux est qu’ils ne se portent pas préjudice l’un à l’autre.»

Tout en ajoutant:

« Mark est confronté à un dilemme. Il ne doit pas trop rester sur la défensive tout en conservant une marge de manœuvre  sur tous ses adversaires.»

Il est vrai qu’outre le jeune Vettel, Webber doit aussi contenir le retour de la Ferrari d’Alonso et les deux McLaren’ boys, Hamilton et Button, les deux derniers Champions du monde en titre.

 Et Christian Horner de poursuivre:

« Même si les deux hommes seront donc traités sur un pied d’égalité, ils ne sont pas dans la même situation, Sebastian doit lui se battre pour chaque point. Mais avec sa récente victoire au Japon, il s’est donné un peu d’air. Il n’a rien à perdre. En revanche, Mark est face à un dilemme. Lui, il ne doit pas trop rester sur la défensive tout en conservant une marge de manœuvre  sur ses adversaires. Il y a encore 75 points à prendre et tout reste possible. Mais il ne faut pas oublier que nous allons rouler sur des circuits qui conviendront bien aux Ferrari et aux McLaren. Abu Dhabi, notamment, m’inquiète un peu à ce sujet. La différence de puissance en faveur de McLaren pourrait faire la différence, en Corée du Sud également.»

Reste qu’ils sont cinq guerriers affamés à viser ce titre mondial. Et curieusement parmi, ces cinq gaillards, seuls les deux pilotes de l’équipe Red Bull-Renault, Vettel et Webber, n’ont encore jamais été couronnés et sacrés Champion du monde.

Alors qu’Alonso l’a été lui à deux reprises en 2005 et 2006. Hamilton le devenant en 2008 succédant à Kimi Raikkonen. Button prenant la suite de Lewis en 2009.

Cela ne sera cependant nullement un désavantage même psychologique, tant les pilotes Red Bull semblent certains de disposer de monoplaces un tantinet supérieures à celles de leurs rivaux.

Premier élément de réponse dimanche 24 octobre à Yeogam au soir du premier GP de Corée.

Gilles Gaignault
Photos : RedBull files

F1

About Author

admin

Leave a Reply