DUCATI MONSTER LOGOMANIA : L’HISTOIRE DECORE LA LEGENDE

 LE REVE EN COULEURS, MAINTENANT, CELA EXISTE !


La Monster, autrement dit ‘’la plus belle moto au monde’’ (affirmation évidemment sans la moindre trace de la moindre mauvaise foi…) est proposée par le constructeur, Ducati, dans une série de déco, rappelant les légendes, les mythes et les fantasmes attelés à l’histoire sportive de la marque.

L’opération s’appelle Logomania. Elle est proposée sur les modèles 696, 796 et 1100.

On peut soit acheter la moto neuve, soit adapter les coques proposées par le constructeur pour cette opération très spéciale.
Admirateurs forcenés des grandes heures et zélés accros à l’histoire, attention   vous allez pleurer d’envie…

Pour les non initiés, voilà aussi une belle occasion de devenir… moto addict !

 

DU BLEU, DU ROUGE, DU NOIR, DU GRIS …

On se croirait dans une chanson de Nougaro et c’est bien cela, un torrent d’émotion.

 LA SPORT 100

Le ‘’ bleu‘’ , ajouté à ‘’l’argent‘’ , ce sont les couleurs de Ducati Meccanica, dans les années 50.

Avec la célébrissime ‘’Sport 100’’, due à l’ingénieur Fabio Taglioni. C’est la moto qui prend les cinq premières places du Moto Giro de 1954.

Cette épreuve, un peu le pendant à moto de l’illustre et mythique course automobile dénommée ‘’Mille Miglia’’ courue avec départ et arrivée à Brescia.

Laquelle était une épreuve sur routes, longue de plus de 3000 km, avec des étapes journalières de 500 km, et 50 constructeurs au départ !

C’est dire si ces couleurs peuvent donner la chair de poule à qui veut rouler sur la légende…

Cette course a été interdite en Italie en 1957, comme toutes les courses sur routes publiques. En effet, on s’y tuait gaillardement, ce qui était une fin d’une certaine noblesse, mais au passage, on emmenait des spectateurs dans le grand saut.

L’accident des 24 Heures du Mans en 1955, lorsque le moteur de la Mercedes de Pierre Levegh qui s’était envolé devant les stands – après son accrochage avec l’Austin Healey de Lance Mcklin- s’était désintégré au dessus de la foule et avait tué  87 spectateurs, sera une raison de plus aux yeux des gouvernants italiens.

Il devenait plus dangereux d’être spectateur que pilote !

Le Moto Giro existe à nouveau depuis quelques années, on imagine que c’est beaucoup plus calme qu’à l’époque.
Quoique…

AU TT, DUCATI ENTRE DANS LA GRANDE HISTOIRE

La Ducati Mach1, dont la déco ‘’ rouge et blanche‘’  est également proposée dans cette opération Logomania, a donné en 1969 à la marque de Bologne sa première victoire au TT, autrement le prestigieux ‘’Tourist Trophy’’ de l’Ile de Man, la course la plus célèbre au monde.

Le pilote alors au guidon s’appelait Michael Rogers.  Le ‘’TT’’ est un truc de mecs totalement vrillés, se déroulant à des moyennes totalement imprésentables sur un circuit routier totalement cruel de 60 km, quasiment sans protections, passant dans les villages, traversant le brouillard dans sa partie montagneuse, des passages à niveau, et bien entendu sous des pluies dantesques !

Sachez simplement que cette course existe toujours, et que le record du tour appartient depuis 2004 à John McGuiness, qui a mené sa Yamaha R1 à la douce moyenne de… 209 km/h.
Tout simplement … IMPRESSIONNANT !!!

Nous parlons bien ici de moyenne, il ya au long des 60 km du circuit plus de 200 virages et un pont, Ballaugh Bridge, (prononcer Baloque) ou les pilotes ont le choix entre sauter ou seulement lever la roue avant, le tout en devers et en virage !

Pour les puristes, le circuit s’appelle ‘’Snaefell Mountain Circuit’’. Voilà une toute petite partie de ce que raconte cette déco Mach 1.


IMOLA, 200 MILES INOUBLIABLES

 

 

Même si Imola est aujourd’hui encore un nom qui fait frémir !

Puisque c’est là que le 1er Mai 1994, l’inoubliable Brésilien Ayrton Senna et la veille, l’Autrichien Ratzenburger, ont laissé un souvenir tragique, ce circuit est aussi l’une des cathédrales des sports mécaniques, dans un pays viscéralement attaché aux chronos.

Autrement dit, gagner Imola, pour une marque italienne, c’est une sorte de devoir national !
Le principe des courses de 200 miles est une autre légende en-soi, né à Daytona aux USA. (400 000 spectateurs !).

En 1972, le concept est importé en Italie, la première course se déroule évidemment à Imola. Victoire énorme, un déferlement d’enthousiasme dans le pays, grâce aux pilotes Paul Smart, vainqueur, et Bruno Spaggiari, second.

Les motos étaient aux coloris « argent » proposé par Ducati sous l’appellation Imola 72. 

 

 

UN TIGRE NOIR ET OR

Darmah est un tigre de conte pour enfants, en Italie. Et la Ducati qui porte ce nom  apparait en 1977. C’est un concentré total de haute technologie.

Ducati n’a pas le choix, depuis 1971, existe sur le marché une certaine Honda 750, moto tellement révolutionnaire qu’elle est aujourd’hui encore le symbole de la période, et même au-delà, une sorte de fantasme collectif du monde motard.

L’industrie européenne s’écroule, sauf quand elle sort des bijoux comme cette Ducati Darmah. Les couleurs cultes de l’époque sont le noir et or.

 IOM 78, QUAND LES HEROS S’EN MELENT…

Il est certain que pour le non initié,’’IOM 78’’ est une appellation qui manque de romantisme. Mais quand vous saurez, la machine à flanquer le grand frisson va se mettre en marche…
‘’IOM’’ signifie… Isle of Man.

L’île de Man et son fabuleux et magique ‘’ Tourist Trophy’’ évoqués ci-dessus.

On est donc déjà dans le domaine de la grande légende. Mais en 1978, Ducati gagne cette course prestigieuse avec un pilote qui est encore aujourd’hui l’un des plus grand palmarès de toute l’histoire du sport moto.

Mike Hailwood, dit « Mike the Bike », neuf fois sacré Champion du monde moto. Lequel passé à  la compétition automobile , est également devenu Champion d’Europe de Formule 2.

Ensuite, monté en Grand Prix, il a couru 50 GP en Formule 1.

Il fut victorieux  de …77 GP à moto et surtout de douze ‘’Tourist Trophy’’.

 

En 1978, sa Ducati 900 SS était rouge, blanche et verte. Voilà ce que sont les coloris proposés sous le nom ‘’IOM’’ 78.

Un énorme souffle de légende.

 

PANTAH : FANS DES ANNES 80…

C’est en 1981 que la Ducati Pantah gagne – encore ! mais on ne s’en lasse pas…- le ‘’Tourist Trophy’’. La preuve d’ailleurs, que l’on ne peut se lasser d’une légende, est que Tony Rutter est tout simplement vainqueur de l’épreuve …trois années de suite !

L’histoire continuera d’ailleurs, le même pilote gagnera encore avec Ducati en 1985 !

Bref, Encore une époque culte de la marque. La déco en flash rouge et bleu sur fond gris, en est le symbole.

 DUCATI CORSE

Rien à voir avec l’Île de beauté, « Corse » est le pluriel en italien de corsa, dont on imagine sans problème qu’il s’agit de compétition…

Bien sûr, cela pourrait, à la japonaise, s’appeler Ducati Racing, mais d’une part ce serait moins chic, d’autre part on se souviendra ici que la marque est Championne du monde en MotoGP en 2007 avec son pilote Australien Casey Stoner, elle peut donc fièrement afficher ses racines.

Ces coloris ‘’rouge et blanc’’ sont justement ceux de l’époque moderne de Ducati, vraiment moderne puisque ils ont été inaugurés en 2010… On l’a dit en début d’article, ces coques historiques sont disponibles sur les motos neuves mais aussi en kit. Bref, adaptables sur votre Monster.

En Superbike, que la marque a dominé un nombre considérable de fois, mais pas en 2010, où Max Biaggi est titré avec  la concurrence directe, la firme transalpine Aprilia.

En MotoGP où cette année la moto a gagné plusieurs épreuves. L’an prochain, Ducati Corse aura  un certain …Valentino Rossi comme pilote, l’histoire continue !

Bref, un Dieu. Un Dieu vivant.

Vous pouvez donc imaginer rouler sous les couleurs d’un autre Dieu…


ET LA BONNE SURPRISE…

 

Et, même si ce n’est pas donné, il faut bien se dire que la légende a un prix ! c’est faisable sans être obligé de braquer une banque !
Les coques ‘’Pantah’’, ‘’IOM 78’’,’’ Darmah’’ coûtent 597 €. Les ’’ Mach 1’’, ‘’Sport 100’’, ‘’Imola 72’’ et ‘’Ducati Corse’’ coûtent, elles 697 €.

Franchement, le rêve à un prix plus que raisonnable !!!

Honnêtement, pour se prendre pour Stoner, Rossi, Hailwood, Rutter, Smart, Rogers, c’est assurément cadeau.

Ce qui tombe bien d’ailleurs, Ducati présente cette opération Logomania comme un spécial Noël !    

Jean Louis Bernardelli
Photos : Ducati

Moto

About Author

admin

Leave a Reply