NASCAR : STEWART PREND SA REVANCHE A FONTANA

 BELLE VICTOIRE POUR STEWART


Battu à la consommation par Bowyer à Loudon, Stewart a pris sa revanche sur le n° 33 en le devançant de justesse sur le Speedway californien. Johnson finit troisième et augmente son avance au général.

L’ovale de deux miles de Fontana accueillait ce week-end son dernier rendez-vous du ‘’Chase’’.

En effet, effectivement boudé par le public, il ne faisait que rarement le plein de spectateurs dans les tribunes et perdra l’an prochain une date, celle de l’automne.

 

Jamie McMurray s’élançait de la pole position devant Elliott Sadler mais ils ne tenaient pas bien longtemps face à une armada Hendrick Motorsports en pleine forme.

Jimmie Johnson, Mark Martin et Jeff Gordon se succédaient en tête pour mener un total de 75 tours sur les 200 au programme. A contrario, l’écurie Roush Fenway Racing était décimée.

La bérézina commençait au 40ème tour quand Greg Biffle explosait son moteur Ford. Moins de vingt boucles plus tard, le circuit d’huile de Carl Edwards expirait, le contraignant à perdre une quinzaine de tours dans les garages pour réparer.

Matt Kenseth, troisième ‘’ Chaser ‘’ de l’équipe, relevait le niveau en début de course en passant 29 tours en tête mais s’écroulait en milieu d’épreuve avant que son moteur ne lâche aussi à l’approche de l’arrivée.

Les Busch en difficultés

Les différents ‘’Chasers’’ étaient donc éparpillés dans le peloton, soit en pointe, soit au fond du classement. Les pilotes de Rick Hendrick se faisaient ainsi rattraper par Tony Stewart et Clint Bowyer pour les cinquante derniers tours. La bataille était enragée à tous les niveaux, offrant un spectacle exceptionnel où on voyait régulièrement cinq voitures de front en entrée de virages !!

Au 155ème tour, alors qu’il était dans le ’’ Top 10’’, Kyle Busch explosait lui aussi son moteur et disait probablement adieu à ses chances de titre.

Son frère Kurt ne s’en sortait pas mieux : incapable de trouver le rythme durant tout le week-end et condamné à rester au fond du paquet, il finissait par s’accrocher avec David Ragan (le quatrième pilote de la Roush Fenway Racing) à six tours de l’arrivée.

Le drapeau jaune tombait pour la neuvième et dernière fois, annonçant un final dantesque.

Au ’’ restart’’, Stewart, Johnson et Bowyer s’élançaient comme dans une course de dragsters. La bagarre tournait rapidement à l’avantage de Stewart qui prenait une longueur d’avance à l’entame du dernier tour, laissant Bowyer se départager avec Johnson pour la place de dauphin.

Privé de victoire à Loudon à cause d’une panne d’essence et battu par Bowyer, il prenait cette fois-ci sa revanche et s’imposait magistralement.
Johnson, 3ème, montait son avance au général à 36 points sur Denny Hamlin, 8ème de la course. Harvick (7ème) reste 3ème du général et Gordon (9ème) grimpe en 4ème position.

Stewart fait la meilleure opération en gagnant cinq places et en se replaçant pour le titre. Il remonte 5ème à 107 points de Johnson. Même si mathématiquement tout est encore possible, il parait peu probable que les pilotes suivants, avec plus de 140 points de retard sur le leader, puissent refaire leur retard.

Renaud Lacroix

Photos : NASCAR

Nascar

About Author

admin

Leave a Reply