F1 : LA PLUIE INTERDIT LES ESSAIS QUALIFICATIFS A SUZUKA…

 MARK WEBBER SUR LA PISTE DETREMPEE

Ne cherchez pas le résultat des essais chronométrés du Grand Prix du Japon, prévu ce dimanche à Suzuka.

La grille de départ ne sera en effet finalement connue que quelques heures avant que ne soit donné le départ de cette dix septième des dix neuf manches du Championnat du monde de Formule 1, millésime 2010

En effet, la pluie qui n’a cessé de tomber sur Suzuka tout au long de la journée de ce samedi, a fini par repousser à dimanche cette séance des essais qualificatifs de ce Grand Prix du Japon.

 Initialement programmée à 7h00 – heure française – la séance chronométrée a été retardéeà trois reprises, jusqu’à 8h30.
 

Avant que les organisateurs ne finissent par décider et à se résoudre à  la repousser à dimanche matin, avant le départ du GP, à 10h00 – heure locale – soit très exactement à 3H (heure française).

Ce n’est pas la première fois que cela survient et se produit !

Pareille situation a déjà eu lieu par leb npassé et déjà justement lors d’un Grand Prix du Japon.

C’était déjà à Suzuka, en 2004.

Pole obtenue par  Michael Schumacher, à l’époque au volant d’une Ferrari.

Parmi les pilotes, Sebastian Vettel indiquait que le directeur de course et ses adjoints avaient pris une bonne décision:

« Ils ont fait de leur mieux en envoyant la voiture de sécurité toutes les vingt minutes pour vérifier l’état de la piste. Mais comme la situation ne s’améliorait pas, je pense que le mieux était de repousser la séance. Je sais que ce n’est pas une décision facile à prendre, mais dans ces conditions il est impossible de contrôler nos monoplaces. C’était donc absolument la seule chose à faire. Pour la plupart des gens c’est difficile à comprendre. Ils pensent juste "mettez les pneus pluie et tout ira bien". Mais ce n’est pas si facile. Les voitures sont très légères et très basses. De ce fait, du coup, on se retrouve donc très rapidement en aquaplaning.»

Hamilton perd cinq places sur la grille de départ

Le Britannique Lewis Hamilton – Champion du monde 2008 – s’est vu cependant infligé une pénalité de cinq places dimanche sur la grille de départ du Grand Prix du Japon de Formule 1. Et ce pour avoir fait changer la boîte de vitesses de sa McLaren-Mercedes.

Le changement de boîte, intervenu après la troisième séance d’essais libres à Suzuka, à laquelle le pilote McLaren n’a pratiquement pas participé – il n’a couvert que trois tours, dont aucun n’a été chronométré – en raison des trop fortes pluies, est " non conforme au règlement sportif ", selon la FIA.
  
D’où cette sanction de cinq places, prévue dans les règles de la Fédération Internationale de l’Automobile.

Laquelle sera appliquée après les essais qualificatifs, dimanche sur le circuit de Suzuka

Christian Colinet
Photos : Team et Red Bull

F1

About Author

admin

Leave a Reply