PETIT LE MANS : NOUVEAU SENSATIONNEL DOUBLE DES 908 PEUGEOT A ATLANTA

 TRIOMPHE DES 908 A BRASELTON

Comme l’an dernier, les deux 908 HDI FAP PEUGEOT se sont imposées en cette nuit de samedi à dimanche en France – il était 2 Heures 45 ‘ du matin à Paris– en réalisant un nouveau et sensationnel doublé dans cette épreuve réputée qu’est la course de Petit Le Mans à Atlanta.

A l’arrivée, c’est la Numéro 08 que se partageaient le tandem Français Franck Montagny –Stéphane Sarrazin associé au toujours aussi véloce et rapide pilote Portugais, Pedro Lamy qui l’emporte et s’impose devant la voiture-sœur, la 07, auteur de la pole la veille.

908 pilotée par Anthony Davidson, Alexander Wurz et Marc Géne.

 

 

La 908 victorieuse a couvert 394 tours et elle devance la 07 de 1’01’’681.

Le podium est complété par la première des deux Audi, la Numéro 7 . Laquelle pilotée par Tom Kristensen – Allan McNish et Dindo Capello, termine à deux tours.

Après la ‘’ débâcle ‘’ des dernières 24 Heures du Mans, l’équipe Peugeot finit la saison 2010, de la plus belle des manières.

De retour en piste, le 11 septembre dernier à l’occasion des 1000 kilomètres de Silverstone, cinquième manche du Championnat LMS (Le Mans Séries) mais aussi simultanément épreuve d’ouverture du tout nouveau Championnat ILMC (International Le Mans Cup) créée par l’ACO (Automobile Club de L’Ouest) , les Lionnes l’avaient emportée, s’offrant un beau doublé en présence des Audi ‘’ officielles ‘’ qui les avaient battues en Sarthe, le 13 juin, au terme des deux tours d’horloge.

L’honneur était sauf et l’affront  vengé ! Même s’il ne s’agissait que des 1000 kms de Silverstone. Une course reste une course

Depuis leur échec du Mans, les 908 ‘’ usine ‘’ n’étaient plus apparues en compétition, ni les Audi non plus, d’ailleurs.

Laissant la seule 908 ‘’ privée ‘’ du Team varois Oreca, courir les épreuves estivales. La Peugeot Oreca gagnant les 1000 kilomètres de l’Algarve, à Portimao à la mi juillet.

Preuve que les abandons en chaine des quatre 908, au cours de l’épreuve mancelle, n’étaient plus qu’un mauvais souvenir…

Et, ce samedi, les 908  » officielles » ont donc renouvelées le bel exploit de Silverstone, empochant ainsi un nouveau doublé, sur le circuit d’Atlanta ou elles avaient déjà triomphées en octobre 2009, face aux voitures allemandes

Cette saison, Audi a gagné, les Huit Heures du Castellet en LMS et les 24 Heures du Mans ou les R15+ réalisent un triplé

Peugeot l’emportant aux 1000 km de Spa, aux 1000 km de l’Algarve grâce à Oreca, aux 1000 km de Silverstone et donc au Petit Le Mans.

Le prochain duel se déroulera le7 novembre à Zhuhai en Chine

Sitôt redescendu du podium, le trio lauréat racontait le déroulement de cette course qui voit le Team Peugeot confirmer son doublé de 2009.

Franck Montagny:

« Avec Pedro et Stéphane, nous nous sommes préparés soigneusement pour cette course, mais sans stress. La voiture est dorénavant une entité connue, et il n’y avait donc pas de soucis sur ce plan-là. Ensuite, nous avons travaillé comme nous savons le faire et, sans pour autant être facile, cette victoire a été le fruit d’un travail de fond solide. Nous avons pu faire une confiance aveugle à l’équipe pour ce qui concernait la stratégie. Elle a démontré qu’elle maîtrise parfaitement les subtilités des tactiques de course à l’Américaine.»

Stéphane Sarrazin, poursuivant:

« Pour nous, c’était une journée mémorable. Nous avons signé notre deuxième victoire à Petit Le Mans après celle remportée sous la pluie en 2009. Mes équipiers Franck et Pedro ont fait un excellent travail, comme les mécaniciens et toute l’équipe Peugeot. C’était très difficile en fin de course, la nuit, avec des voitures relativement lentes en piste. Il fallait rester extrêmement vigilants. »

Et, Pedro Lamy de conclure:

« Je ne pouvais pas espérer meilleure façon de fêter ma dernière course* au volant de la Peugeot 908 HDi FAP ! Il s’agit d’un très beau doublé pour l’équipe, et c’est aussi ma deuxième victoire avec Peugeot cette année après celle décrochée à Spa. Il était important de ne pas faire d’erreurs car la course est partie très vite. Malgré le nombre élevé d’interruptions sous safety car, et le trafic, mon relais s’est très bien passé, et Peugeot Sport a été admirable sur le plan de la stratégie. »

Quant au poleman qui finit second, Anthony Davidson, lui enchainait:

« Une Peugeot a gagné, c’est l’essentiel et c’est un super résultat pour toute l’équipe. En fin de course, nous avons joué la sécurité pour s’assurer d’être à l’arrivée. Ce fut une course incroyablement difficile et l’avoir terminé à la deuxième place me satisfait pleinement. Si on m’avait dit cela avant le départ, j’aurais signé de suite.

Le mot de la fin revenant au Directeur technique de l’équipe de Velizy, l’ingénieur Bruno Famin:

« Notre stratégie a été très bonne. Nous avons utilisé nos deux voitures pour se protéger de nos rivales. Nous n’avons rencontré aucun problème technique, à l’exception d’un peu de carrosserie endommagée suite à des contacts plutôt virils. L’ensemble de l’équipe a effectué un travail sans faute et les pilotes ont réalisé une course parfaite dans le trafic dense. Notre objectif en ILMC n’est pas encore atteint mais nous nous en approchons. Il suffit d’une 908 à l’arrivée à Zhuhai pour être Champion

 La  HPD ARX-01c du Team Highcroft Racing gagne la catégorie LMP2. Et termine à une fort belle quatrième place au général.

Du coup, la paire franco-australienne Simon Pagenaud – David Brabham, épaulé à Braselton par l’écossais, Marino Franchitti, remporte le titre ALMS, l’objectif recherché.

La seconde place revient à la Porsche RS Spyder de l’écurie Cytosport, conduite par le trio Graf –Luhr-Maassen.

Le podium étant complété par la Pescarolo de la formation OAK Racing. Laquelle pour sa toute première participation au Petit Le Mans, s’offre déjà un podium.

Preuve de la qualité et du sérieux des hommes que dirige avec un certain talent, François Sicard.

Bravo à l’équipage inédit et composé des  » vétérans  » Jacques Nicolet – Francis Lafargue et Frédéric Da Rocha.

En GT2, le nom de l’équipe victorieuse aura été long à se dessiner ! Effectivement dans cette catégorie extrêmement disputée, la victoire est finalement revenue …sur le fil au Team Corvette …

C’est en effet, la C6.R de l’équipage ou figurait le Français Emmanuel Collard qui épaulait Oliver Gavin et Jan Magnussen qui l’emporte. Pourtant, ce trio, semblait à l’amorce de l’ultime boucle devoir s’acheminer vers une fort belle seconde place seulement !

Mais la course reste la course et comme aimait à le répéter inlassablement Enzo Ferrari, une victoire n’est assurée qu’au baisser du drapeau à damiers !!! Maxime qui s’est donc une nouvelle fois vérifier…

Dans le dernier tour donc et alors qu’il ne lui restait que plusieurs centaines de mètres à couvrir avant d’en finir et de franchir la ligne d’arrivée, la Ferrari F430 de l’équipe américaine Risi Competizione, que pilotait Toni Vilander  est incroyablement tombé … en panne d’essence, son dernier splash & dash étant à première vue, bien trop limite !!!!

L’infortuné pilote Finlandais – habituel équipier de Jean Alesi et Giancarlo Fisichella en LMS au sein du Team AF Corse – ne pouvait la mort dans l’âme que stopper sa belle italienne au bord de la piste…

Et s’il devait bêtement laisser les honneurs de la victoire à la Corvette bien placée derrière en embuscade, après une course sans histoires, Vilander dans son malheur voyait aussi également quelques secondes plus tard, une autre Ferrari F430, celle du Team Extreme Speed, alors conduite par Dominik Farnbacher passer.

De ce fait, le trio  Farnbacher – Sharp -Van Overbeek lui subtilisait aussi la seconde place.
Du coup, le tandem Vilander -Bruni devait se contenter de la troisième marche du podium.

La quatrième place revenant à la BMW de l’équipe Rahal Letterman, confiée à l’équipage Werner –  qui devance la Porsche du trio Bergmeister–Lieb – Long qui doit se satisfaire de cette cinquième place seulement

Un mot enfin pour évoquer la première course aux USA de la Porsche 911 GT3-R Hybride. Aux mains de pilotes d’expérience et parfaitement à l’aise sur le tracé Géorgien qu’ils connaissaient déjà par cœur et composé de l’équipage Dumas-Bernhard-Rockenfeller, la voiture allemande se classe à une bien honorable huitième place en GT.


Gilles Gaignault

Photos: Teams

*Pedro ne roulera pas a Zhuhai et comme en 2011, apparaitra la toute nouvelle voiture qui va succéder à la 908, Lamy roulait bien en course pour la toute dernière fois au volant de cette 908 

  LE TRIO DES PEUGEOT’BOYS VICTORIEUX

 

Endurance

About Author

admin

Leave a Reply