PETIT LE MANS : LA POLE ET LA PREMIERE LIGNE POUR LES 908 PEUGEOT !!!

 POLE ET PREMIERE LIGNE POUR LES 908

C’est une 908 Peugeot qui s’élancera ce samedi soir en pole position de l’épreuve du Petit Le Mans à Atlanta.

Mieux même puisque la première ligne sera 100% Peugeot.

En effet, si le jeune britannique Anthony Davidson a décroché sur la piste de Braselton, à Road Atlanta, sa toute première pole position depuis qu’il roule chez Peugeot, la seconde 908, confiée elle au Portugais Pedro Lamy, s’élancera elle aussi depuis la première ligne, de cette seconde manche – après Silverstone – de ce tout nouveau Championnat d’endurance, dénommé ILMC (International Le Mans Cup) et mis sur pied par l’ACO.

Anthony Davidson, a bouclé son meilleur tour en 1’07’’187 cependant que Lamy obtenait lui 1’07’’409

Ravi de sa performance, le pilote anglais expliquait:

« Aujourd’hui, mon objectif était de qualifier la voiture dans le Top 4 car la course promet d’être très intense. C’est la première fois depuis 2008 que je suis chargé de qualifier une voiture, et c’est ma première pole position depuis 2001 ! Je suis très heureux, d’autant que la seconde  908 sera à nos côtés sur la grille de départ. Signer la pole, certes c’est une belle performance, mais on doit tout de suite se concentrer pour la course. Je pense que la clé du succès, sera d’abord d’être à l’arrivée. »

Pour sa part, Pedro qui fait équipe avec les Français Franck Montagny et Steph Sarrazin, lâchait:

« Deux Peugeot en première ligne, c’est un bon résultat. Les voitures sont très proches malgré des options techniques différentes. Anthony a fait du bon boulot ».

 

De son côté, Bruno Famin l’ingénieur qui officie en directeur, le ‘’ boss ‘’ Olivier Quesnel qui cumule les postes, à la fois simultanément chez Peugeot Sports mais aussi chez Citroën, assistant ce week-end, ses deux Seb, Loeb et Ogier, tous deux en lutte pour la conquête du titre mondial WRC, au Rallye de France qui se déroule en Alsace, racontait:

« Les conditions ont été principalement humides ou mouillées et nous n’avons pas souhaité prendre de risques étant donné que les prévisions météo annonçent une course sur une piste sèche »

Et de poursuivre:

« Nos trois pilotes de la Peugeot 908 HDi FAP N°07Davidson, Wurz, Genéavaient besoin du plus de roulage possible  pour bien apprendre le circuit, mais hélas, Anthony est sorti de la piste jeudi soir lors de la séance nocturne. La voiture n’étant pas trop endommagée, nos mécaniciens ont pu la remettre en état durant la nuit. Ils ont fait un travail fantastique. Les qualifications ne sont qu’une petite partie de notre job ce week-end à Road Atlanta. Nous devons désormais nous préparer pour la course qui promet d’être difficile. Nous devons être à l’arrivée pour marquer des points importants dans l’optique de l’Intercontinental Le Mans Cup. »

Et qui des Audi ?

La meilleure d’entre elle, celle que se partagent Benoit Treluyer (alors au volant), Marcel Fassler et André Lotterer a réalisé le troisième chrono en 1’07’’610 contre 1’08’’112 à la voiture-sœur, celle du trio Kristensen-Capello-McNish.

Suivent dans l’ordre, deux LOLA, (Field-Field), 1’10’’128 et (Dyson-Meyrick-Smith), 1’10’’417. Puis, la Porsche Spyder RS Cytosport (Graaf-Maassen-Luhr), créditée elle de 1’10’’548 et l’HPD Acura du Team Highcroft (Brabham-Pagnaud-Franchitti), 1’10’’661

La meilleure des FLM (Formula Le Mans), celle de l’équipage Diaz-Lewis- Gonzales, réalise un excellent dixième chrono sur quarante cinq voitures en piste, ayant tourné en 1’15’’296.

Sept FLM sont inscrites dont celle de Christophe Bouchut, quinzième des essais en 1’16’’483 et cinquième des FLM.

En LMP2, quatrième chrono et treizième au scratch, pour la Pescarolo OAK Racing que se partagent Jacques Nicollet- Frédéric Da Rocha et Francis Laffargue. La voiture Française étant devancée par les deux Lola et l’HPD Acura, déjà citées.

En GT2, pole pour la Ferrari GF430 AF Corse du trio Fisichella- Melo-Salo (1’19’’889). A noter que quatre Ferrari F430, monopolisent les quatre premières places de cette catégorie.

Devant la BMW du Team Rahal Letterman de Priaulx-Muller-Hand (1’20’’322) et les deux Chevrolet Corvette des équipages Gavin-Magnussen, associé à Manu Collard (1’20’’598) et O’Connel-Beretta-Garcia (1’20 »675). La Porsche 911RSR du trio Bergmeister-Long-Lieb, n’obtient que le huitième temps (1’20’’768) du GT2 !!!

A retenir enfin que la première des deux Jaguar, pointe en trentième position, (1’22’’898). Il s’agit de la voiture de Gentilozzi-Dalziel-Goossens.

Quant à la Panoz Abruzzi et à la Porsche 911 Hybrid,(Bernhard-Dumas-Rockenfeller), elles n’ont pas de temps, n’ayant pas roulées !


Gilles Gaignault
Photos : Teams
 

Endurance

About Author

admin

Leave a Reply