NASCAR : JIMMIE JOHNSON REBONDIT A DOVER

 

Ses résultats en dents de scie de la saison 2010 avaient fait dire à ses détracteurs que Johnson ne serait pas un rival sérieux pour le titre.

Avec une nouvelle victoire à Dover dés la deuxième épreuve du  ‘’Chase’’ , il revient deuxième du championnat derrière Hamlin et rappelle à tout le monde qu’il n’a pas été sacré quatre fois consécutives par hasard !

Dans la semaine qui a précédé ce rendez-vous de Dover, les sujets de discussion ont été nombreux. Alors qu’il venait de remporter la première course du ‘’Chase’’ à Loudon, Clint Bowyer se voyait puni de 150 points le mercredi pour une caisse trop basse à l’arrière, un millimètre en-dehors des tolérances.

 

Cette pénalité extrêmement lourde le faisait redescendre de la deuxième à la dernière place du ‘’Chase’’ avec un handicap quasi-insurmontable de 185 points entre lui et le leader Hamlin.

Celui-ci ratait une occasion de se taire en insinuant publiquement lors d’une conférence de presse que l’équipe ‘’Richard Childress Racing’’ jouait avec le feu et avait bien cherché les ennuis.

Kevin Harvick, le coéquipier de Bowyer, lui faisait regretter ses paroles dès les essais de Dover par un coup de portière bien senti qui se terminait en échange d’insultes dans les garages…

En attendant que l’appel de la RCR soit entendu mercredi prochain, l’ambiance était donc tendue au départ de la deuxième manche du ‘’Chase’’.

HUIT PILOTES EN …  83 points

Parti de la pole, Jimmie Johnson menait les treize premières boucles avant de laisser la main à un surprenant A.J. Allmendinger. Le pilote Ford dominait de la tête et des épaules durant presque la moitié des 400 tours de course jusqu’à ce qu’un pneu crevé, le force à rentrer aux stands plus tôt que prévu, abandonnant la tête de nouveau à Johnson.

Martin Truex Jr, très constant dans le ‘’Top 5’’, connaissait un coup du sort encore plus dur puisqu’il rentrait au garage avec un problème d’essieu. De son côté, après un solide début d’épreuve dans le ‘’Top 15’’, Clint Bowyer perdait plusieurs tours à cause d’une touchette avec le mur et d’un arrêt aux stands mal calculé.

La course ne comptait en tout et pout tout que quatre neutralisations et les longs runs sous drapeau vert étiraient le peloton, favorisant la domination de Jimmie Johnson.

Kyle Busch se présentait toutefois comme son dernier adversaire. Il prenait la tête à quelques cent boucles de l’arrivée grâce à un ravitaillement éclair qui lui permettait de ressortir devant la n° 48.

Sa Toyota, bien réglée pour les runs courts, menait un temps avant de marquer le coup et de se faire avaler par la concurrence. Johnson reprenait la première place au 337ème tour et imprimait le rythme jusqu’au bout malgré une remontée de Jeff Burton.

La fin de course plutôt lénifiante n’apportait aucun suspense et Johnson remportait sa sixième victoire de la saison devant Burton, Kurt Busch, Logano, Edwards et Kyle Busch.

Denny Hamlin, toujours leader du Championnat, terminait sagement à la 9ème position. Johnson gagne quatre places pour remonter deuxième du général, 35 points derrière lui.

Les huit premiers se tiennent maintenant en 83 points tandis que le 9ème, Greg Biffle, est déjà à 140 points. Bowyer a quant à lui , 235 points de retard et seule une annulation de sa pénalité peut encore sauver ses espoirs de titre.

Renaud Lacroix
Photos : Nascar

Nascar

About Author

admin

Leave a Reply