MOTOCROSS DES NATIONS : UN TRIOMPHE US ET UN DESASTRE FRANCAIS

 TRIOMPHE US

Coachée par  »le Roi »  Roger de Coster, l’équipe des USA, (Ryan Dungey, Trey Canard, Andrew Short) a gagné les Nations pour la …. 21ème fois, à domicile sur le circuit de Lakewood, près de Denver, dans le Colorado.

La France y fait un résultat exécrable dû à un double abandon de son tout récent double Champion du monde MX2, Marvin Musquin, sur panne mécanique à répétition.

Ce Championnat du monde de motocross par équipes se joue en trois manches. Chaque pays envoie trois pilotes, répartis dans une catégorie différente, qui se rencontrent deux par deux.

Il ya donc trois manches au programme, avec six résultats par pays. Pour le classement  final, on compte les cinq meilleurs scores de la journée. Chaque pays a donc droit à UNE erreur. Un joker en somme.

USA YES, MAIS PAS TOTALEMENT

Dans la première manche, Marvin Musquin prend un départ très honnête, (septième), roule quelques tours et s’arrête. Panne mécanique.

Sa KTM étrenne le système à injection, censé fonctionner mieux en altitude, le circuit se trouve à 1600 mètres d’altitude. La France a déjà bouffé son joker !

Dans cette manche, le deuxième français Paulin finit cinquième. Contrat rempli. Pour les USA, l’imbattable Dungey (on prononce donnedji, retenez ce nom, vous l’entendrez souvent…) double Champion US cette année, en Supercross et en outdoor, prend le large tout de suite.

L’autre américain, Canard, s’accroche au départ, il est donc parmi les derniers, aux alentours de la trentième place, de même que le prodige allemand, Roczen.

Pour leurs pays, ce ratage est grave, même s’il y a la possibilité d’un joker. Et ces deux pilotes vont rouler comme des fous, remonter le monde entier, finir sixième pour l’allemand, douzième pour l’américain.

L’un apporte de gros points à son équipe, l‘autre sauve les meubles. 

L’ALLEMAGNE PREND LA TÊTE !

La deuxième manche est celle de l’allemand Ken Roczen (photo). Parti quatre, il est vite en tête mais laisse passer Townley, un Néo Zélandais, ancien Champion du monde, déchaîné mais qui joue seul, son pays est dans les choux…

Par ailleurs, Roczen dispute sa deuxième manche en moins d’une heure et il souffre d’asthme ! (On imagine s’il avait été en pleine forme !)

Son stand lui demande donc de se calmer. Il termine troisième. Son coéquipier allemand Nagl est cinquième, l’Allemagne prend donc  la tête de l’évènement.

Car Andrew Short (No 3), l’américain parti en tête, va mesurer la piste (expression de motocross pour signifier que l’on s’est proprement cassé la g…, on « mesure » quand on glisse à plat ventre les bras écartés) et Canard a encore fait un mauvais départ et une belle remontée mais tout cela fait peu de points.

Et la France ? Notre équipe est définitivement out ! Musquin rentre au stand après un tour de piste, moteur de nouveau en carafe…

Il est clair que sur ce coup, KTM son employeur n’a pas fait très fort. Au classement général provisoire, l’Allemagne est devant les USA et la Belgique.

USA : YES WE CAN !

La troisième manche et le Motocross des Nations sont pliés en quatre mètres. L’américain Short fait le « holeshot », (départ en tête) devant Dungey. Dix tours plus tard, Dungey (photo) passe leader, Short reste deuxième. Soit deux ‘’ cow boys ‘’ californiens aux deux premières places.

Les USA gagnent donc les Nations pour la 21ème fois !!! 

Dans l’équipe allemande, abandon de Nagl sur chute. Les français Paulin et Boog sont dans les dix premiers mais on sait que cela ne sert plus à rien.

L’Allemagne sera quand même sur le podium final avec la troisième place. C’est la Belgique (Steve Ramon –Suzuki – Jeremy Van Hirebeek – Kawasaki – Clément Desalle -Suzuki) qui est seconde sur le podium.

Comme d’habitude, bon combat des Belges ( dont on rappellera qu’ils sont LA nation du cross, au palmarès mondial absolu on trouve Stefan Everts, le meilleur pilote de tous les temps, dix fois Champion du monde, devant Joel Robert, six titres, Georges Jobé et Roger de Coster, cinq titres chacun) nos amis d’outre-Quievrain (petite rivière qui sépare France et Belgique) se sont tout le temps battus et plutôt en tête de course.

Conclusion à la fois triste et pleine d’espoir de Marvin Musquin, au micro de nos amis de Motors TV (au commentaire Jean Christophe Vaschetto , avec Maxime Martin aux USA, plus Yves Demaria, membre de la seule équipe française à avoir gagné les Nations, comme consultant avec  Xavier Audouard, expert absolu du motocross, excellent quatuor)

Conclusion donc d’un Musquin ravagé par ses deux abandons sans la moindre chance d’aller se battre :

« Dans deux semaines, je teste ma nouvelle moto de Supercross, je m’installe aux USA où je cours l’an prochain, en compagnie de mon mécano Jon Primo  et de mon manager Yannig Kervella, puis je reviens en Europe à la fin de l’année pour les Supercross de Bercy et Genève. Quant au Motocross des Nations, l’an prochain, c’est en France, à St Jean d’Angely. On ne leur fera pas de cadeaux ! »

Qu’ajouter ?

Sûr que nos P’tits Français auront à cœur de briller devant un public tout acquis à leur cause et surtout l’immense désir de laver l’affront de ce cuisant échec 2010.

Mais que peut un pilote, aussi doué soit t’il et double Champion du monde de surcroit, face aux inévitables aléas de la mécanique…

Jean Louis Bernardelli
Photos : Red Bull photofiles

ANDREW SHORT,L’UN DES RICAINS EN PLEINE ATTAQUE

 

 

 

 

 

 

 

 LE CLASSEMENT FINAL DU MOTOCROSS DES NATIONS 2010

1 : USA – 2 : Belgique – 3 : Allemagne – 4 : Grande-Bretagne – 5 : Italie – 6 : Australie – 7 : France – 8 : Nouvelle-Zélande – 9 : Portugal – 10 : Porto Rico.

Moto Moto - Tout Terrain

About Author

admin

Leave a Reply