MAX BIAGGI CHAMPION DU MONDE SUPERBIKE (WSBK)

 MAX REDEVIENT… CAMPIONE DEL MONDO

IL EST TITRE MAX !

Un titre mondial pour Max Biaggi ! Pour se souvenir de ces quelques mots, il faut remonter… treize ans en arrière.

Car celui que l’on surnommait   »l’Empereur » (il est romain d’origine) était l’épouvantail absolu en catégorie 250 au milieu des années 90.

Et aujourd’hui, à trente neuf ans, il devient à nouveau Champion du monde, en Superbike cette fois.

L’histoire devient à nouveau une légende.

Un mec de presque quarante ans qui va battre les jeunes loups de la vitesse moto! Qui plus est, il gagne ce nouveau titre chez lui, en Italie, sur le circuit d’Imola. 

Clin d’œil de l’histoire.

Son principal adversaire, l’anglais Leon Haslam, est le fils d’un immense pilote de GP de la fin des années 80, Ron Haslam, dit « The Rocket »

 

Quant à Aprilia, la marque qui adore oser aller défier l’impensable, elle gagne un nouveau pari inimaginable, deux ans seulement après l’arrivée de la marque de Noale en Superbike.

Décidément, on est même au-delà de la légende… Cette histoire est digne d’entrer au livre d’or de l’histoire de la moto.

IMOLA : PAS SI FACILE QUE CELA

Bien sûr, Max Biaggi arrive ici avec beaucoup de points d’avance au classement général. Bien sûr, il est à domicile, en Italie, devant ses tifosi et ceux de la marque pour laquelle il court.

Mais le jour des qualifs, il pleut à torrents et les chutes se multiplient. Biaggi réussit à rester sur la moto, de même que son adversaire Haslam.

Chaque manche de SBK, c’est une belle originalité de la formule, se court sur deux manches. Le public en a donc deux fois plus pour son argent!

En, première manche, Haslam finit devant Biaggi, lui reprend donc quelques points, le vainqueur est d’ailleurs un autre immense revenant, Carlos Checa.

Dans la deuxième manche, Biaggi finit cinquième mais le titre est joué, Leon Haslam a dû s’arrêter sur un problème mécanique.

C’est gagné contre toutes les usines, dont Ducati, qui depuis 1988, date de la création du SBK, a gagné treize titres pilotes et seize titres constructeurs.

C’est gagné contre toute l’histoire récente, parce que Biaggi  »campione del mondo »…, c’est à la fois un retour et une revanche ! 


LA MARCHE DE L’EMPEREUR

Max Biaggi a été quatre fois Champion du monde. Incroyable pied de nez de l’histoire, un truc comme on les aime, ses premiers titres sont obtenus sur…  Aprilia!

Et il s’agissait à l’époque d’un pari totalement insensé, pour une usine européenne, d’aller chercher et taquiner les japonais sur leur propre terrain de jeu, les GP de vitesse.

Titre totalement italien donc, pilote et moto, en 1994, 1995, 1996.

En 1997, Biaggi gagne son quatrième titre pour Honda.

La suite est moins légendaire. Max s‘est aventuré en 500 où il est Vice champion du monde en 1998, il poursuit, parfois dans des écuries d’usines très prestigieuses seulement voilà, son époque, c’était aussi celle des Doohan, Crivillé, Kenny Roberts Junior et surtout Valentino Rossi, à partir de 2001.

Alors, Max s’est un peu perdu, il a même passé une année sans guidon.  »L’empereur » déchu, cela se voit dans tous les sports, on parle alors souvent de la course de trop…

On voit donc Biaggi souffrir jusqu’en 2006 ou il annonce son retrait des GP.

En 2007, on le retrouve en Superbike, sur une Suzuki privée. En 2008, il continue mais sur une Ducati.

C’est en effet une Ducati qui gagne le Championnat, mais c’est celle de l’australien Troy Bayliss.

Alors, en 2009, Aprilia a l’idée de participer à ce Championnat. On l’a dit, c’est une  idée folle, mais Aprilia a toujours gagné ses paris.

Et l’histoire repasse le plat, contrairement à la phrase célèbre du Général de Gaulle.

Aprilia recommence avec Biaggi. Qui pouvait imaginer un scénario comme celui-là ?

Personne. Au départ, c’est donc simple.

IM-PO-SSIBLE !

SUPERBIKE OU LA POUPONNIERE


Le SBK (Superbike) est une compétition différente des GP de vitesse, qui amène beaucoup de public à la moto, beaucoup d’écuries aussi puisque les coûts sont largement inférieurs à ceux des GP.

Enfin, le SBK amène beaucoup de pilotes en GP de vitesse, cette discipline est en fait un nid de champions moto, chaque année, les très bons sont repérés par les teams d’usines qui courent en GP et recrutés, à l’instar de Ben Spies, ancien Champion du monde Superbike, passé ensuite en GP chez Tech 3 et engagé l’an prochain par l’usine Yamaha aux côtés de Jorge Lorenzo.

Et ce en remplacement de… Rossi !

Dans la mesure où les motos sont dérivées des motos de série, cette compétition du Superbike intéresse fortement les usines, puisque c’est presque la moto de  »Mr Toutlemonde » qui court et qui gagne.

On peut imaginer que les jeunes pilotes et les usines qui veulent se lancer dans la compétition commencent par là. 

C’est le cas de Ducati, qui a quasiment dominé cette discipline avant d’aller gagner en MotoGP.

Pour Aprilia et Biaggi, c’est le contraire. On est d’abord allé gagner en GP

La marque est entrée dans cette compétition il ya seulement deux ans. Avec un superbe engin, la RSV4, sorte de fantasme absolu du motard qui aime rouler.

Il fallait que ça marche. Et comme d’habitude, ça a marché.

En 2009, le Superbike est emporté par un tourbillon. Pour sa première participation, le jeune prodige Ben Spies apporte le titre à Yamaha, qui ne l’avait d’ailleurs jamais eu.

Max Biaggi est quatrième au classement général de la saison. Ben Spies rejoint donc en 2010, le Team français Tech3, en MotoGP.

En 2010 la curée est donc réouverte. Car ici, pas de cadeaux ! Il ya trop d’enjeux commerciaux pour les marques, enjeux sportifs pour de jeunes pilotes surdoués.

2010 : LA LEGENDE EST EN MARCHE

Treize épreuves sont prévues au calendrier 2010. A la première, en Australie, Haslam et Checa, gagnent chacun une manche. 

Au Portugal, seconde épreuve, Biaggi fait le doublé. Biaggi remet ça dans la cinquième épreuve, qui se court en Italie, à Monza.

Il refait deux doublés, l’un à Salt Lake City aux USA, l’autre à l’occasion de la course de Saint Marin, à Misano.

Seuls deux autres pilotes réussiront des doublés cette année, Jonathan Rea, pour Honda, à Assen, et Cal Crutchlow, (qui courra en 2011 chez Tech3 en remplacement de Ben Spies), à Silverstone.

Biaggi et Aprilia sont clairement devenus les intouchables. Au point que ce week-end, à Imola, Biaggi est arrivé avec un gros capital de points.

Le cas échéant, si le titre ne se décrochait pas ce week-end, cela se fût probablement fait en finale, le 3 octobre à Magny-Cours, mais c’est quand même beaucoup plus chic de devenir Champion du monde, pilote et constructeur, dans son propre pays.

C’est d’ailleurs ce que va tenter d’obtenir dimanche prochain en Alsace, devant don public un certain … Sébatien Loeb, lequel vise tout simplement lui un septième titre mondial mais le premier chez lui sur ses terres devant ses fans

MAGNY COURS : FINALE A NE PAS RATER

Ce qui ne veut pas dire, lecteur, qu’il ne faut pas aller à Magny Cours. Outre que ce circuit est vraiment fait pour la moto, il serait d’une part étonnant que Biaggi vienne faire de la figuration et d’autre part, il ne faut pas oublier qu’il y a des places à prendre plus tard dans les écuries de MotoGP et que les autres pilotes ne vont pas se priver d’une lutte au couteau.

Alors, rendez vous dans la Nièvre, le 3 octobre


Jean Louis Bernardelli

Photos: Teams

 

 

 

 

 Le classement de la course 1

1. Checa  (Espagne) Ducati 1098R en 38’27 »631
2. Lanzi  (Italie) Ducati 1098R à 1 »171
3. Haga  (Japon) Ducati 1098R à 1 »472
4. Smrz (Rép Tchèque) Aprilia RSV4 Factory à 6 »691
5. Haslam (GB) Suzuki GSX-R1000 à 9 »584
6. Sykes  (GB) Kawasaki ZX 10R à 10 »979

9. Guintoli  (France) Suzuki GSX-R1000 à 17 »025
10. Crutchlow (GB) Yamaha YZF R1 à 20 »795
11. Biaggi  (Italie) Aprilia RSV4 Factory à 21 »243

Le classement de la course 2

1. Checa  (Espagne) Ducati 1098R en 38’24 »452
2. Haga  (Japon) Ducati 1098R à 2 »129
3. Crutchlow  (GB) Yamaha YZF R1 à 3 »926
4. Sykes  (GB) Kawasaki ZX 10R à 5 »762
5. Biaggi  (Italie) Aprilia RSV4 Factory à 7 »025
6. Byrne  (GB) Ducati 1098R à 12 »147
7. Lanzi  (Italie) Ducati 1098R à 14 »212
8. Guintoli  (France) Suzuki GSX-R1000 à 18 »029

Le classement provisoire du Championnat avant la finale a Magny cours

1. Max Biaggi : 413 points
2. Leon Haslam : 350 pts
3. Jonathan Rea : 288 pts
4. Carlos Checa : 274 pts
5. Cal Crutchlow : 239 pts
6. Noriyuki Haga : 238 pts
7. James Toseland : 187 pts
8. Sylvain Guintoli : 184 pts

Moto

About Author

admin

Leave a Reply