SILK WAY RALLYE : UNE SUPERBE ORGANISATION

 

Samedi après-midi, le Silk Way Rally s’est terminé aux abords de la Mer Noire, sur le site de Sochi, ville des futurs Jeux Olympiques Hivernaux, en 2014.

Après une dernière liaison, les concurrents ont été ‘’ royalement ‘’ reçus à Krasnaya Polyana, dans les montagnes, aux pieds des pistes de ski.

Il n’y a pas à dire, Semen Yakubov, patron de l’épreuve, sait recevoir.

La remise des Prix fut à la hauteur des moyens déployés pour la course et la soirée se termina pour toute la caravane, bien tard, au bar de la piscine et même …dans la piscine !

Le Silk Way Rally est un rallye estampillé « Dakar Séries » et il est certain que la touche du savoir-faire d’ASO était nettement perceptible.

 

 

Fred Lequien (ASO) épaulait Semen Yakoubov dans toutes ses démarches avec beaucoup d’efficacité.

La sécurité était très bien assurée avec les deux hélicoptères médicalisés, les cinq tangos et l’hôpital mobile dont le matériel et les médecins étaient transportés en Antonov.

Les moyens mis en œuvre pour les retransmissions télévisées étaient également impressionnants avec, comme sur le Dakar, régie, montage et autres postes de production dans un autre lourd porteur Antonov.

Bref, avec le PC Course également dans un avion, trois hélicoptères pour suivre les concurrents, la tente TDCom et la tente de presse… sur les tarmacs des aéroports, on se serait assurément véritabement cru sur un Dakar africain.

Pourtant, il y avait une différence de taille car, sur le Silk Way Rally, si tous les postes fonctionnaient avec beaucoup de professionnalisme, le stress n’avait pas été convié à l’événement et l’ambiance, à tous les niveaux, était excessivement détendue et chaleureuse.

Preuve que l’on peut associé sérieux et atmosphère joyeuse !

On peut, bien sûr, regretter que le parcours ait été noyé sous des trombes d’eau le premier jour mais, comme l’a si bien souligné Carlos Sainz, s’il n’était pas passé dans une flaque profonde, il n’aurait jamais su que son capot pouvait se détacher…

Un incident qui ne reproduira donc pas sur le prochain Dakar

Et si Volkswagen a répondu présent une fois de plus sur cette épreuve des Dakar Series, c’est bien parce que c’est une excellente épreuve test en vu du Dakar avec, en sus, un marché commercial et des retombées télévisées intéressants.

Bien entendu, l’équipe Volkswagen partait forcément gagnante mais aucune consigne de course — tout comme sur le Dakar — ne fut donnée par ‘’ le boss ‘’ Kris Nissen

Dans ces conditionns,  les quatre équipages ont donné le meilleur d’eux-mêmes à chaque spéciale.

Les équipes ‘usines’ manquantes à l’appel se mordront peut-être les doigts de ne pas avoir profité d’un tracé professionnel avec ouvreur (Stéphane Le Bail), d’un essai avec le nouveau règlement pour les points GPS qui s’ouvrent dans un cercle bien plus restreint et surtout d’une belle leçon de navigation car la piste était vierge de toutes traces de motos.

Le SWR (Silk Way Rally) est également important pour les sports mécaniques russes et largement soutenu par les autorités de la Fédération avec, pour preuve ultime, la venue de Vladimir Poutine à Maykop.

Le Silk Way Rally est donc une réussite sur tous les plans.

Vivement  l’édition 2011… et espérons avec la présence des motos cette fois !

Judith Tomaselli

Photos : Teams et Juju Toma

Sport

About Author

admin

Leave a Reply