WTCC : YVAN MULLER DEUX FOIS SECOND A VALENCE CONSOLIDE SON LEADERSHIP

 

Bien discret jusqu’alors cette saison, le Portugais de France, Tiago Monteiro a remporté ce dimanche après-midi la seconde des deux manches du Championnat WTCC  disputée à Valence en Espagne.

Ravi, il expliquait:

« J’ai souffert dans la première course, j’étais donc inquiet avant de m’élancer dans cette deuxième épreuve. Il faisait très chaud et nous avons fait des changements radicaux. J’ai réalisé un excellent départ et j’ai tout de suite pris la tête de la course. J’ai attaqué dès le départ et la voiture s’est bien comportée. Les conditions étaient difficiles, c’était glissant mais j’ai tenu jusqu’au bout. Nous n’avons pas commis d’erreurs. »
 

Placé en seconde ligne, l’expérimenté Tiago a profité de l’envol complètement raté du Suisse Alain Menu, seulement huitième de la première manche mais placé en pôle, suite à la grille inversée pour les huit premiers lors de cette seconde course.

Derrière lui, Menu se retrouvait en effet en tête-à-queue suite à une touchette avec la BMW d’ Andy Priaulx.

Du coup, Yvan Muller au volant de sa Chevroletdéjà second un peu plus tôt en première manche – et parti seulement septième, virait en troisième position.

Et, comme lors de la première course, le pilote Alsacien allait donc une nouvelle fois finir second, profitant d’une crevaison du pneu arrière gauche de Barth.

Le podium étant complété par le Champion du monde en titre, l’italien, Gabriele Tarquini  dont la SEAT devançait la BMW de l’anglais Andy Priaulx.

Ce dernier victorieux de la manche précédente devant Muller et l’équipier britannique du Français, Rob Huff, conservait ainsi encore toutes ses chances de conserver son titre en novembre prochain à Macao.

D’ailleurs, le sympathique pilote Italien est celui qui avec Muller empoche le plus de points, ce week-end à Valence.

Mais si le pilote SEAT occupe toujours la troisième au classement général provisoire,il est encore à 29 points de Muller.

Et, seulement quatre points derrière Andy Priaulx, lequel compte, lui, 25 points de retard sur le pilote Français de Chevrolet

A l’arrivée, Yvan commentait sa seconde course :

« Au départ, j’ai choisi de passer à l’extérieur. C’était dangereux mais c’est passé. Après je perdais un peu de temps sur Freddy Barth car il attaquait. Je savais qu’il fallait que je me calme et qu’il ne tiendrait pas à cette vitesse là toute la course. »

Quant au Champion du monde, Gabriele Tarquini, il ajoutait :

« C’est difficile de faire un meilleur départ avec une traction avant et en partant huitième. Les derniers tours étaient difficiles avec cette bataille avec Andy Priaulx. Je crois qu’il était un peu trop optimiste dans ses freinages. J’ai réussi à le repasser dans la ligne droite mais c’était vraiment difficile. Je crois que ça l’était d’ailleurs pour tout le monde et pas seulement po

ur moi. »

Il reste dorénavant deux épreuves et donc quatre manches à ses trois pilotes pour se départager :

Le 31 octobre au Japon sur le circuit d’Okayama. Puis mi novembre, le 21 dans l’Ile de Macao.

Ce dimanche soir, totalisant respectivement 25 et 29 points,sur Priaulx et Tarquini, Muller posséde une petite marge de sécurité, en cas de sorties de route ou de casses mécaniques.

Christian Colinet
Photos : Teams

WTCC

About Author

admin

Leave a Reply