NASCAR : UNE VICTOIRE CALCULEE AU LITRE PRES POUR BOWYER !!!

 

Tandis que Tony Stewart tombait en panne d’essence sous le drapeau blanc, Clint Bowyer réussissait à tirer un tour supplémentaire de son réservoir pour remporter la première course du ‘’Chase’’.

Il gagnait ainsi dix places au Championnat et se retrouvait deuxième, 35 points derrière son dauphin du jour, Denny Hamlin.

L’ovale plat de Loudon, dans le New Hampshire, accueillait la première des dix épreuves du ‘’Chase’’.

 

Même si Brad Keselowski avait joué les trouble-fêtes pendant les qualifications en s’adjugeant la pole position devant les ’’ chasers’’, ceux-ci rétablissaient l’ordre logique dès le départ pour se presser dans le ‘’Top 10’’.

Tony Stewart menait les premiers tours puis se faisait voler la vedette par Clint Bowyer qui passait en tête,  grâce à un arrêt à deux pneus sur le premier ravitaillement.

Les pneumatiques n’étant pas un facteur décisif à Loudon, il conservait l’avantage et s’imposait même comme le pilote le plus rapide du plateau. Derrière lui, le ‘’Top 10’’ était presque exclusivement composé de ‘’chasers’’.

Cette concentration élevée d’aspirants au titre s’avérait être une bombe à retardement. Après 200 tours plutôt calmes, les esprits s’échauffaient dans les 100 dernières boucles.

Pas de pitié pour les  ‘’chasers’’.

Au 213ème tour, Carl Edwards perdait le contrôle de sa Ford et mettait Denny Hamlin en travers.

Trois tours après le ‘’ restart’’, c’était au tour de Kurt Busch d’être forcé au tête-à-queue suite à un contact avec Jeff Burton.

 

Pris dans l’empilement, Kyle Busch et Jimmie Johnson s’accrochaient et subissaient eux-aussi des dommages. Cette hécatombe faisait cependant les affaires de pilotes comme Jamie McMurray, Juan-Pablo Montoya, David Reutimann, Dale Earnhardt Jr ou Ryan Newman qui glanaient facilement des positions dans le ‘’Top 10’’.

Denny Hamlin profitait quant à lui de cette série de drapeaux jaunes pour ravitailler au 225ème tour et s’assurer de terminer la course avec son plein de carburant, quitte à se retrouver en fond de grille.

A contrario, Tony Stewart, Clint Bowyer et Jeff Burton, les trois leaders, restaient en piste, préférant attendre les neutralisations suivantes. Malheureusement pour eux, les 56 dernières boucles étaient courues à pleine vitesse sous régime de drapeau vert.

Avec un dernier arrêt effectué au 208ème tour, la question de la consommation devenait cruciale.

A un tour près

Après avoir creusé une avance de plus d’une seconde en tête sur Bowyer, Stewart diminuait le rythme dans les dix dernières boucles. Tandis que Hamlin remontait comme une fusée et dépassait Burton et McMurray pour le gain de la 3ème place, la bataille psychologique s’engageait pour savoir qui pourrait aller jusqu’au bout sans tomber en panne sèche.

Dans l’avant-dernier tour, Burton cédait, à court d’essence, quelques secondes avant que Stewart ne passe sous le drapeau blanc et ralentisse lui aussi.

La porte s’ouvrait pour Bowyer qui voyait Hamlin fondre sur lui dans l’ultime boucle.

 Il sauvait néanmoins suffisamment de carburant pour s’imposer d’extrême justesse, ne calant définitivement que dans son tour d’honneur.

Jamie McMurray terminait troisième devant Dale Earnhardt Jr et Kevin Harvick. Malgré son accrochage, Kyle Busch finissait 9ème. Burton échouait 15ème, un moindre mal en comparaison de Kenseth, Stewart et Johnson, les plus mal classés des  ‘’chasers ‘’ en 23ème, 24ème et 25ème positions.

Au Championnat, Hamlin garde la tête pour 35 points sur Bowyer qui gagne dix places grâce à cette première victoire de la saison.

Johnson et Stewart perdent chacun cinq positions et descendent respectivement 7ème et 11ème.

Ce scénario à rebondissements devrait se poursuivre la semaine prochaine à Dover.

Renaud LACROIX

Photos: NASCAR

Nascar

About Author

admin

Leave a Reply