SILK WAY RALLYE : VISITE SURPRISE DE VLADIMIR POUTINE !!!

17 septembre 2010

7e étape : Elista – Maykop
Liaison : 2 km –Spéciale : 347 km – Liaison : 442 km – Total : 791 km

Après une soirée des plus colorées sur le bivouac d’Elista et une magnifique démonstration de l’hospitalité des gens de Kalmoukie, les concurrents ont repris la course dès l’aube ce matin.

Le Silk Way Rally laisse désormais derrière lui le désert pour reprendre des pistes rapides et rejoindre une zone agricole, en République d’Adyguée. 

Le soleil se levait à peine quand la première Volkswagen prit le départ de la spéciale longue de 347 km.

Située aux pieds du Caucase, la petite République de 7600 km2, dont la capitale, Maykop, accueille le Silk Way Rally, est riche. Très riche car elle possède en son sous-sol, gaz, or et argent !!!

En auto, Nasser Al Attiyah n’avait plus grand chose à perdre, ni à gagner mais il donne malgré tout le meilleur de lui-même pour remporter la spéciale.

1’32 devant le leader, son partenaire, Carlos Sainz.

« Pour moi, le rallye s’est terminé quand je me suis ‘tanké’ dans les dunes, commente-t-il,  et je sais que je ne peux plus rattraper Carlos. J’ai tout de même attaqué et suis resté concentré pour ne pas commettre d’erreurs. »

Pour Carlos Sainz, la spéciale n’était pas simple.

« C’était très dur aujourd’hui, raconte le leader du rallye, les yeux brillants de malice, surtout en navigation. Il y avait des pistes partout et il était facile de se tromper. Nous avons perdu un peu de temps à chercher un waypoint, c’est toujours stressant. Demain samedi, la dernière spéciale ne fait que 16 km mais avec de nombreux gués… Tant que je n’aurai pas croisé la ligne d’arrivée, je ne serai pas tranquille. Tout peut toujours arriver en Rallye Tout Terrain. »

Mark Miller, le troisième larron encore en course des Volkswagen’ boysaprès l’abandon du Sud africain Giniel de Villiers -, a fini en troisième position, à 4’11 de Nasser.

« J’ai attaqué pour ne pas gêner Carlos, qui partait derrière nous, avec la poussière. Mais j’ai connu un petit problème intermittent de turbo et cela m’a gêné. »

Mironenko a superbement bien roulé et se classe 4e de la spéciale devant Berkut.

Pas de souci non plus pour le tandem Frédéric Chavigny-Jean Brucy et le Pathfinder Dessoude : 

« La navigation était très difficile, merci Jean ! Nous avons encore gagné une place et sommes 7e au général et premier T2. »

Journée moins fleurissante par ailleurs pour Matthias Kahle et son buggy SMG qui est sorti de la spéciale à la corde, à cause d’un problème de boîte.

Il garde néanmoins sa cinquième place au général et repartira demain avec une boîte neuve !

En camion, Chagin reprend le dessus aujourd’hui vendredi et remporte la spéciale au volant de son Kamaz, devant Loprais et Kabirov.

Mais au général, Nikolaev a une belle avance de 23 minutes sur Chagin et 29’ sur Kabirov.

Ce soir, le bivouac de Maykop est quelque peu en effervescence !

Les Kamaz et les trois VW Touareg sont tout propres et bien rangés…

Le motif ?

Tandis que les groupes folkloriques se succèdent sur la scène, chacun regarde vers la piste d’atterrissage l’avion de … Vladimir Poutine.

En visite sur le Rallye de son ami, Semen Yakoubov, organisateur du Silk Way Rally en partenariat avec ASO.

Judith Tomaselli
Photos : ASO – Team et Juju Toma

Sport

About Author

admin

Leave a Reply