SILK WAY RALLYE : DE VILLIERS PART EN TONNEAUX, SAINZ REPREND LA TÊTE

 

15 septembre 2010

5e étape : Volgograd – Astrakan

Liaison : 135 km –Spéciale : 446 km – Liaison : 13 km – Total : 596 km

 Avec l’étape Volgograd-Astrakan, le Silk Way Rally, entre dans le vrai désert avec des pistes sablonneuses qui traversent les immenses steppes et l’erg du Scorpion, massif dunaire qui a obligé plus d’un concurrent à sortir les plaques de désensablage!


Malheureusement, ce n’était pas la journée de Giniel de Villiers, le leader de l’épreuve.

À la sortie d’un erg, alors que deux de ses coéquipiers et adversaires — Sainz et Al Attiyah — avaient raté un virage et qu’il avait repris la tête du groupe, son Touareg est parti en tonneaux par l’avant. !

« Nous étions à nouveau tous les trois, raconte Giniel au bivouac d’Astrakan, et à la sortie de l’erg, j’ai mal jugé un trou et j’ai planté le nez du Touareg qui est parti en tonneaux… À la réception, nous avions encore les roues et nous aurions pu repartir mais le radiateur arrière était cassé et sans cela, impossible de rouler. Je me sens tellement frustré, nous avions si bien roulé tout le rallye… » 

Mais les tas de dunes russes ont réservé d’autres surprises et le roi du désert qatari s’est bel et bien ‘tanké’ par deux fois, et a perdu plus de 10’ dans la plaisanterie tandis que Sainz passait plus à droite et que Miller, pourtant sur ses traces, s’en sortait royalement.

Du coup, Sainz remporte donc la spéciale avec 4’19 d’avance sur Miller et 10’43 sur Al Attiyah et reprend la tête du Silk Way Rally, aprés l’abandon de son équipier Sud africain.

À 1h50 du Champion espagnol, Mironenko termine 4e devant Kahle et le buggy SMG qui continuent leur petit bonhomme de chemin en quatrième position au général.

Et tandis que de nombreux concurrents sortaient pelles et plaques dans l’erg, Frédéric Chavigny et Jean Brucy, au volant du Nissan Pathfinder Dessoude se baladaient sans souci et se classaient 7e de la spéciale et premier T2 au général.

« C’était vraiment une très belle étape, commente Frédéric, avec un peu de tout. Du cassant, du sable et de la chaleur. C’était une belle répétition avant la future traversée du désert d’Atacama, lors du prochain Dakar et ce fut une vraie étape de rallye, longue et difficile dans laquelle il y avait largement de quoi se planter ! »

Et Chavigny, d’ajouter:

« Depuis le début du rallye, nous sommes réguliers et nous ne commentons pas d’erreurs, Jean fait une navigation exemplaire, le Pathfinder marche super bien et nous progressons de deux places par jour en moyenne. »

 Demain jeudi, le Silk Way Rally entre en République de Kalmoukie avec une étape de 500 km.

Judith Tomaselli

Photos ; ASO- Teams  et Juju Toma

 

Dakar SILK WAY

About Author

admin

Leave a Reply