WRC : RETOUR DU MANUFACTURIER MICHELIN EN CHAMPIONNAT DU MONDE DES RALLYES

 

De nouvelles perspectives pour Michelin en rallye!

On s’y attendait un peu et ce depuis l’annonce du choix de Pirelli comme fournisseur unique et exclusif des Grands Prix de Formule 1, à partir de la saison 2011 ou la firme milanaise remplacera le Japonais Bridgestone qui se retire du monde de la F1

La FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) vient donc d’annoncer ce mardi qu’elle avait retenu la candidature du manufacturier Français Michelin pour la fourniture de pneumatiques dans le cadre du Championnat du monde des Rallyes (FIA-WRC) à partir de 2011.

Rappelons que Michelin avait quitté l’univers des Rallyes WRC, fin 2005. Et qu’une des marques du Groupe Clermontois, en l’occurrence BF Goodrich, prit le relais en 2006 et 2007

L’ouverture du FIA-WRC (World Rally Championship) à plusieurs manufacturiers de pneumatiques et la perspective d’une nouvelle réglementation ont donc à nouveau motivé la candidature de Michelin. Lequel fait partie des deux fabricants sélectionnés et retenus pour prendre la suite de Pirelli.

On connait la philosophie des hommes de Clermont Ferrand. La compétition fournit aux équipes Michelin l’opportunité de valider ses innovations technologiques dans les conditions les plus extrêmes.

Car elles seront ensuite transférées sur les pneus commercialisés, contribuant ainsi à l’amélioration de l’équilibre des performances des produits et au respect de l’environnement.

La compétition constitue également un puissant stimulant pour progresser dans sa mission de mobilité durable.

C’est dans ce contexte que Michelin soutient la FIA dans son engagement à intégrer une vision plus responsable du Rallye en réduisant notamment, à partir de 2012, le nombre de pneus utilisés en course.

Une démarche environnementale dans laquelle Michelin s’investit depuis 1992 avec la commercialisation des premiers pneus à haute efficacité énergétique.

Tout au long de sa participation à la classe ‘’ Reine ‘’ du Rallye ouverte jusqu’en 2005 à plusieurs manufacturiers, le savoir faire de Michelin s’est déja concrétisé par 38 titres en Championnat du monde :

20 au palmarès des constructeurs depuis 1973, date de sa création et 18 à celui des pilotes depuis 1979, année de son officialisation.

Pour la prochaine saison, les pneumatiques que le Groupe Clermontois fournira à ses partenaires en Rallye le seront sous la marque Michelin. Et, non plus comme ce fut le cas dernièrement sous celle de l’une des marques de la firme de Clermont Ferrrand, BF Goodrich

Concernant ce ‘’ come- back ‘’ nous avons ce mardi interrogé, Nick Shorock le Directeur du Service Compétition de l’entreprise auvergnate:

Alors, Nick satisfait de la bonne nouvelle de votre retour au plus haut niveau des Rallyes, en WRC ?

« De quelle nouvelle me parles-tu ? »

Et puis, reprenant son sérieux, il enchaine :

« Oui, nous sommes très contents. C’est une excellente nouvelle. Nous sommes tous extrêmement motivés. Nous allons retrouver ce que nous recherchons constamment, c’est-à-dire la possibilité de nous battre pour démontrer la qualité de nos gommes et valoriser les produits Michelin. »

Nick, poursuit :

« Un autre élément capital qui nous a poussé à étre de nouveau candidat , c’est le fait que le pouvoir sportif intégre la maitrise des couts et la diminution du nombre de pneus. Il y a une volonté réelle pour 2012.»

Qu’en est-t’il de la concurrence ?

« Je ne connais pas le nom de l’autre marque mais nous savons que nous serons bien face à un autre manufacturier. »

Avez-vous déjà des contacts avec les équipes ?

«  Oui et non. Il y a eu quelques contacts informels sans plus. Nous attendons que les Teams prennent officiellement contact afin d’étudier les offres. Le vrai travail va commencer »

Peut-on imaginer que Michelin équipe la totalité du plateau si l’ensemble des écuries ‘’ usine ‘’ ou privés vous retiennent et vous choisissent plutôt que votre concurrent ?

« La compétition est ouverte. Si tel était le cas, on serait unique fournisseur de fait. Je te rappelle que c’st cette année le cas en Championnat du monde GT1 FIA ou Michelin équipe 100% du plateau de fait, tous les Teams ayant voulus être chaussés par Michelin »

Ou en êtes-vous de votre programme de développement ?

« Les choses avancent bien. Nous avons bien évidemment réalisés des essais entièrement privés en France. Mais qui ne concernent pas les équipes ou pilotes actuellement en activité en WRC. »

Quel est le timing ?

« Les premiers vrais tests avec les futurs partenaires de 2011 débuteront en novembre après la fin de l’actuel Championnat WRC. »

 

Enfin, avez-vous cicatrisé votre plaie de ne pas avoir été retenu pour revenir en F1 ?

« Il n’y a aucune déception et ce dans la mesure où n’étaient pas rassemblés les éléments nécessaires pour envisager le retour de Michelin en GP. Tout d’abord, il n’y avait pas d’opposition, la FIA voulant un seul fabricant ce qui est contraire à notre volonté. Et donc aucune possibilité de démontrer le bien fondé de nos produits. Ensuite les Teams F1 ne partageaient pas notre avis en ce qui concerne les couts. Nous, notre volonté reste de diminuer le nombre de pneus utilisés en GP. Comme aucune des conditions préalables n’étaient remplies il n’y a ni amertume, ni déception puisque nous n’étions plus candidat. »

Comme on le voit, Nick Shorock est un patron heureux de revenir en Championnat du monde des Rallyes.

Et on peut être d’ores et déjà certain et assuré que ce retour de Michelin, va faire des heureux parmi les concurrents du WRC

Eu égard à l’excellente réputation des produits auvergnats

Gilles Gaignault
Photos : Bernard Bakalian – Patrick Martinoli

WRC

About Author

admin

Leave a Reply