24 HEURES TT DE PARIS A CHEVANNES : SUPERBE VICTOIRE DU TEAM OFFROAD CONCEPT

LE TEAM OFFROAD CONCEPT VICTORIEUX

Ce week-end avait lieu les très réputées 24 Heures TT de France 2010 à Chevannes, au sud de Paris dans l’Essonne et ce pour la 18 éme édition.

L’épreuve qu’organise Jean Louis Dronne avait une fois encore réuni et rassemblé un plateau et en qualité  (Pedro Lamy, Philippe  Bugalski, Yves Tartarin, Philippe Vandrome, Etienne Smulevici mais aussi des habitués de l’endurance et des 24heures du Mans …) et en quantité puisque pas moins de 96 équipages confirmés s’y sont affronter pour la victoire

Cette année parmi la longue liste des engagés, une bonne quinzaine d’équipages pouvait prétendre à la victoire.

Et finalement ce fut le cas avec une équipe classée parmi les vainqueurs potentiels.

En effet au terme du long, long jour, c’est la numéro 59, la 206 MGR à moteur Nissan du ‘’Team Offroad concept’’ que se partageaient  Yorrick Vergeau, Antoine Galland, Hughes Moilet et  Alain Coquelles qui triomphe et l’emporte

Aux essais chronos, les ténors de la discipline  s’affrontaient à coup de secondes et c’est Antoine Galland qui qualifiait l’auto de l’équipage des futurs vainqueurs, plaçant la 206 MGR en 2eme ligne, après avoir réalisé le 3eme temps .
le départ comme le veut la tradition était donné samedi à 15 heures et c ‘est Alain Coquelles qui était chargé du premier relais au volant de la 206 MGR arborant le Num 59.

Six heures d’affilée étaient au menu de ce début de course avant la traditionnelle coupure nocturne  et le montage des rampes de phare.

ne positionnait la voiture qu’en 9éme place, à la fin du premier tour. Mais vu la longueur de ces 24 Heures TT, no panique, quand on joue la gagne, on débute souvent dans une situation d’attente et on se positionne en observateur averti.

Un départ très légèrement en retard pour la 59 qui se faisait enfermer car le très chevronné Alain

Mais, c’était sans compter sur les réelles motivations de l’ensemble des pilotes du Team !
Lesquels au fil des heures et des relais grappillaient, place après place.

A partir de 17 heures, Coquelles cédait son baquet à Yorrick Vergeau. Ce dernier laissait ensuite le volant à Hugues Moilet, peu avant  19 heures, pour deux heures.

Alors que la première partie de ces 24 Heures était bouclée au bout des six premières heures de course et avant que la nuit n’envahisse timidement le circuit de Chevannes, la 206 MRG pointait déjà aux avants postes, occupant une très belle et prometteuse quatrième position

Qui dit aux 24 Heures TT de France, fin de la manche d’ouverture d’une durée de six heures et aussi synonyme de changement de sens ! Les concurrents reprenant le nouveau départ dans le sens inverse

Dés ce second départ, donné de nuit, à 23 heures, la stratégie du ‘’Team Offroad concept’’ se fit alors nettement plus incisive.

Rapidement, Antoine Galland qui pilotait la 206 MGR, se positionnait au commandement des 24 Heures TT de France

Ce dernier, s’avérant le pilote le plus rapide de l’équipe, ce qui permettait à la 59 de s’emparer de la tête de course.

Dés minuit, la 59 prenait effectivement le commandement pour ne plus jamais le quitter jusqu’au terme de ces 24 Heures.

Toute la nuit, les quatre pilotes se succédèrent pour finalement distancer au fil des heures et des tours avalés  les outsiders et prendre une substantielle mais néanmoins confortable  avance au petit matin.

Alors que la nuit s’effaçait et que le jour pointait lui timidement à l’horizon, le quatuor possédait tout simplement …. Cinq tours sur le second !

Lequel n’était pas n’importe qui, ayant nom, Yves Tartarin . Un virtuose du Tout-terrain.

Dés lors l’équipe extrêmement soudée et solidaire, décidait de gérer cette énorme avance.

Choisissant alors sagement une stratégie d’ observation, afin de conserver cet écart significatif de cinq boucles, sur ses poursuivants immédiats.

On assista cependant aux toutes premières lueurs  du jour à une course poursuite des dauphins et ce dans la mesure ou ils décidaient de passer à l’attaque pour tenter de revenir sur la tète de la course, toujours occupée par la 206 MGR.

Pendant ce temps, Yorrick Vergeau reprenait le volant dés 9 Heures du matin et effectuait un relais tout en douceur afin de préserver et la mécanique et les transmissions de  l’auto bien sollicités depuis l’envol la veillme sur le coup des 15 Heures.

Et, bien évidemment, tout en gardant un œil attentif sur les écarts avec la meute des poursuivants lancée à ses trousses pour le sprint final des dernières heures.

A 11heures du matin , de nombreuses voitures regagnaient  leurs stands pour diverses casses mécaniques ou sorties de routes


En tête, la 206 MGR, Numéro 59 tournait méthodiquement comme une horloge !

La pluie qui faisait subitement son apparition sur les coups de midi rendait alors la piste, trés difficile et on comptait de nombreuses crevaisons, sorties de routes, roues arrachées…

Mais la voiture de tête était épargnée, la 59, ne connaissant et ne rencontrant elle,  absolument aucun problème.

Seule en fin de course une petite crevaison à l’ avant droit  la ralentissait alors que l’équipe commençait à entrevoir la victoire.

Une nouvelle fois, une stratégie intelligente et trés sage permettait à l’équipage du ‘’Team Offroad concept’’ de conserver ces cinq tours d’avance sur la Numéro 3 d’Yves Tartarin.

Lequel malgré son expérience incomparable et ses efforts ne parviendra jamais  à remonter ce lourd handicap s’il en est de combler ces tours de retard pour rattraper et  revenir sur la 59.


A deux heures de l’arrivée, sur une piste rendue toujours et encore très glissante par les averses, se produisait alors un coup de théâtre !

La Numéro 3 rentrait à son stand avec une roue arrachée !

Yves Tartarin stoppait  pour réparer et il perdait  la bagatelle de 40 minutes !!!

Autrement dit la course était finie pour lui et ses acolytes…

La victoire commençait à pointer son nez pour la 206 MGR, 59 et le  ‘’Team Offroad concept’’
Pour ce qui devait être le tout dernier relais,  Antoine Galland prenait la décision d arrêter l auto dans les stands puisque l’équipe du ‘’Team Offroad concept’’ possédait alors plus d’ une heure quinze d avance sur son suivant immédiat ce qui à Chevannes représente  tout simplement 9 tours.

Et ce afin de ne prendre aucun risque pour remporter la victoire finale.

La 59 fut alors occultée, bichonnée et bien sur … karchérisée  pour finir toute propre, toute belle
Antoine Galland reprenait la piste pour le dernier quart d’ heure de course.

Et, il franchissait la ligne d’arrivée en grand vainqueur, triomphant dans ces 24 Heures TT de France, millésime 2010

Dix huit heures en tête sur 24 heures !
Assurément une sacrée performance pour les hommes du ‘’Team Offroad concept’’ et une magnifique  victoire avec une bien belle équipe ou les pilotes et les mécanos ont su gérer parfaitement cette édition 2010

Démontrant ainsi que sur 24 Heures, la stratégie de course a aussi une place prépondérante !!!
A l’arrivée, Yorrick Vergeau, ému de gagner cette épreuve de renom, sommet du Tout-terrain en France lâchait simplement :

« Merci à tous, oui à tous les membres de notre formidable équipe et vivement l’édition 2011 »

Gilles Gaignault
Photos : Alain Rossignol

 

24H TT PAris

About Author

admin

Leave a Reply