LMS : DOUBLE DES 908 PEUGEOT AUX 1000 KM DE SILVERSTONE

 PEUGEOT tient sa revanche !

Sévèrement battu le dimanche 13 juin dernier lors des 24 Heures du Mans, l’équipe Française a obtenue sa revanche ce dimanche en remportant les 1000 kilomètres de Silverstone, cinquième manche du Championnat LMS (Le Mans Séries) et aussi manche inaugurale du tout nouveau Championnat International lancé par l’ACO

Mieux même puisque si la 908 " officielle  » l’emporte avec le duo Nicolas Minassian – Anthony Davidson, la seconde voiture, celle du Team Oreca, complète le triomphe des lionnes, en finissant à la seconde place avec Stéphane Sarrazin et Nico Lapierre.

La seule Audi encore en course complète ce podium en finissant à la troisième place avec l’équipage Dindo Capello – Timo Bernhard

La seconde Audi, la Num 7 de l’équipage Allan McNish -Tom Kristensen a rapidement abandonné au bout de trente minutes de course sur ennui mécanique

La saison 2010 est désormais terminée et ce dimanche  soir, les vainqueurs pourront fêter leur titre.

Finalement, le Team ORECA Matmut et Peugeot, en tant que constructeur, ont fait le plein tandis qu’Audi est lui reparti bredouille.

La roue tourne… A toi, à moi !!!

Les lauriers en LMS (Le Mans Séries) pour Peugeot et la gloire pour Audi aux 24 Heures du Mans.

Peugeot et Oreca ayant remporté en LMS et les 1000 km de Spa et les 1000 Km de Silverstone pour la maison mère  et les 1000 km de Portimao pour son équipe satellite, le Team varois

Stéphane Sarrazin pour Oreca a pris le départ des 1 000Km de Silverstone avec le statut de favori et a, comme espéré et grandement souhaité par la firme du lion, passé la ligne d’arrivée avec les lauriers du titre pilotes.

Carton plein donc pour Peugeot qui sauve ainsi sa saison 2010 après l’échec manceau.

Trois mois après son triomphe Sarthois par contre Audi quitte le LMS bredouille avec pour lot de consolation, sa victoire lors de la manche d’ouverture de la série, à l’occasion des Huit Heures du Castellet.

C’est maigre mais le succès en Sarthe vaut largement un titre en LMS

Ce dimanche donc, Nicolas Minassian et Anthony Davidson ont signé une solide victoire absolue, cependant que Strakka Racing remportait une victoire brillante en LMP2. Venant ainsi confirmer sa victoire historique au classement général obtenu en Hongrie lors des 1000 km de Budapest.

Jody Firth et Warren Hughes ramènent un troisième trophée ce week-end grâce à la FLM (Formula Le Mans) tandis que la Ferrari AF Corse s’impose pour la deuxième fois de la saison en GT2.

Malgré quelques gouttes de pluie, la piste est restée sèche pendant toute la course et aucune voiture de sécurité n’a – une fois n’est pas coutume – perturbé le bon déroulement de la course.

DOUBLE PEUGEOT EN LMP1

 
La manche finale de Silverstone  en LMS marquait aussi la première levée de l’ ILMC (Intercontinental Le Mans Cup) et avait tout pour produire une course haletante, principalement grâce au duel entre les écuries officielles d’Audi et Peugeot.

Hélas, le duel a tourné court dans le 15ème tour lorsque le poleman, Allan McNish a stoppé l’Audi R15 TDI n°7 sur le bord de la piste, s’est extrait de la voiture et… s’en est allé.

Des soucis électroniques ont mis fin précocement au face à face si longtemps attendu, mais aussi aux espoirs pour le titre Teams.

Après le triomphe des 24 Heures du Mans et la première ligne obtenue la veille, Audi n’est pas parvenu à gagner, mais Timo Bernhard et Dindo Capello sont montés sur la troisième marche du podium.

Le Team Peugeot a lui signé un nouvel exploit avec le prototype diesel Peugeot 908 HDi-FAP.
Lors des 1 000Km de Silverstone, l’équipe française, qui obtient ainsi une seconde victoire cette année après Spa, s’est assurée du titre Constructeurs en Le Mans Series.

Anthony Davidson et Nicolas Minassian ont connu une course sans encombre pour leur course à domicile – Nico réside en Angleterre, prés d’Oxford  pas très loin du circuit – depuis de nombreuses années – et cette victoire a un goût de soulagement après le Mans, en juin dernier.

L’équipe Peugeot va désormais aborder la suite de l’Intercontinental Le Mans Cup avec une confiance renforcée.

La joie pouvait aussi se lire sur les visages du Team ORECA Matmut  avec la seconde place de Nicolas Lapierre et de Stéphane Sarrazin avec la Peugeot 908 HDi-FAP, mais surtout avec le titre 2010 Teams en poche.

La chance n’a pas toujours été de leur côté et le propriétaire et Team-manager, Hugues de Chaunac voit plusieurs années d’implication et de dur labeur en endurance finalement  enfin récompensées dans la catégorie LMP1.
Le pilote usine Peugeot Stéphane Sarrazin arborait aussi un large sourire dans le paddock après avoir remporté le titre Pilotes pour la deuxième fois.

Si le pilote français n’a pas décroché le titre en Hongrie, seul son équipier Nicolas Lapierre pouvait encore le priver de son titre et… ils partagent le même cockpit, contrairement à Spa !

Stéphane était ému aux larmes en affirmant :

« Je suis si content. Avec Nico, nous formions une bonne équipe et nous n’avons commis aucune erreur. La voiture a parfaitement marché et le team tout entier a bien travaillé. »

Grâce respectivement à des cinquième et sixième places, le Team Signature Plus s’adjuge pour sa part la place de Vice champion tandis que Rebellion Racing finit troisième.

STRAKKA RACING A DOMINE LE LMP2 ET RML EST CHAMPION

Une nouvelle victoire pour Strakka Racing en LMP2, devant l’équipe Quifel-ASM Team, second avec près d’une minute d’avance après une belle bagarre. Strakka Racing s’est hissé en pole la veille   après un tour incroyable de Danny Watts qui a monopolisé toutes les pôles cette année !!!
Malgré un stop & go et un contact avec un autre concurrent, Jonny Kane, Nick Leventis et Danny Watts ont dominé la catégorie.

Effet voiture ? Pilotes ? Pneus?

Sans doute une combinaison des trois.
Malgré trois victoires, dont une au classement général en Hongrie, l’écurie britannique n’a pu conquérir le titre à cause de deux abandons. Elle n’a peut-être pas ramené de titre, mais elle a dominé la saison 2010.

La HPD n°42 du Strakka Racing a toutefois remporté le Michelin Green X Challenge aujourd’hui en allant le plus loin, le plus vite avec le plus petit impact sur l’environnement, alors que la Pescarolo-Judd n°24 d’OAK Racing a remporté le classement annuel et a ainsi obtenu une invitation pour les prochaines 24 Heures du Mans.

Les Champions LMP2 de 2009 ont perdu leur couronne malgré une deuxième place obtenue aujourd’hui. Ils ont toujours figuré parmi les prétendants au cours de la saison, mais malgré une deuxième place au général en Hongrie, deux abandons ont mis fin rapidement aux chances de décrocher leur deuxième titre d’affilée.

OAK Racing se retrouve une nouvelle fois sur la troisième marche du podium, grâce, cette fois, à Guillaume Moreau et Richard Hein. S’ils avaient conservé tous leurs œufs  dans le même panier, nul doute qu’ils auraient accroché le titre à leur palmarès, mais avec deux voitures, leurs chances étaient plus minces.

RML n’est pas monté sur le podium à Silverstone devant se contenter d’une quatrième place : les trois pilotes se sont occupés d’éviter les embûches pour empocher le titre.

Les titres Pilotes et Teams viennent après trois ans de disette en Le Mans Series et une saison 2009 très difficile. Il ne pouvait y avoir meilleure réponse à l’amère déception de ces derniers mois et c’est une juste récompense pour l’énorme effort et le travail intense consacré au programme d’endurance.

Cela intervient quelques mois après un retour en forme aux 24 Heures du Mans lorsque Mike Newton, Tommy Erdos et Andy Wallace ont terminé troisièmes.

 
DAMS ET LARBRE COMPETITION ONT BRILLE


DAMS ou Hope PoleVision Racing ?

Avec une avance de deux points, la Formule Le Mans n°43 de chez DAMS, a finalement  et au finish (quatrième ce dimanche) remporté le titre, tout comme son jeune équipage, Andrea Barlesi -Gary Chalandon.

La voiture sœur de DAMS, s’est octroyé elle la victoire aujourd’hui, grâce au duo, Jody Firth et Warren Hughes.

Et c’est exclusivement grâce au succès de la seconde voiture DAMS que le jeune équipage Barlesi –Chalandon, épaulé par Alessandro Cicognani réalise son rêve !

Il est vrai que l’équipe Hope PoleVision Racing qui dominait outrageusement la course a écopé d’un stop & go. Lequel a ruiné la belle course d ‘Olivier Lombard et Steve Zacchia qui n’ont pu faire mieux que deuxième. Laissant ainsi filer le titre.

Néanmoins les  ‘’ D’jeuns’’ protégés de Loïc  David ont pour leur première véritable saison Internationale été les plus réguliers depuis leur premier podium lors des Huit Heures du Castellet jusqu’à leur victoire à Budapest.

Par conséquent malgré ce coup de pouce du destin ‘’ DAME CHANCE ‘’ veillait sur eux, ils n’ont pas volés sur l’ensemble de leur saison, leur victoire finale.

Bravo à eux.

C’est une première étape dans leur carrière naissante

Et coup de chapeau à l’équipe Hope Pole Vision de Benoit Morand pour ses multiples coups d’éclat avec il est vrai des pilotes beaucoup plus chevronnés et aguerris hormis le jeune Lombard

PATRICE GOUESLARD ENCORE TITRE

Pour la première fois dans l’histoire des Le Mans Series, un pilote a décroché le titre pour la troisième fois d’affilée dans une même catégorie – le LMGT1 – mais avec deux montures différentes.

Après deux titres avec une Corvette du Team LAA (Luc Alphand Aventures), ‘’ The driver ‘’ notre copain, l’ami Patrice Goueslard s’est tourné vers Saleen et Larbre Compétition, qui a aussi conquis le titre Teams.

L’équipe mérite le titre pour avoir vu le drapeau à damiers lors de chaque épreuve. Cerise sur le gâteau : l’écurie avait aussi remporté la catégorie aux dernières 24 Heures du Mans. Preuve que sa victoire en LMS est méritée

Gilles Gaignault

Photos : Patrick Martinoli

 

LMS

About Author

admin

Leave a Reply