BOL D’OR : TOP14 POUR L’EQUIPE SUZUKI DE DOMINIQUE MEILLAND

 

Le SERT (Suzuki Endurance Racing Team), emmené par le formidable Dominique  Meliand, vient de décrocher sa… 14 ème victoire, ce dimanche dans la compétition d’endurance moto la plus prestigieuse au monde, le fameux Bol d’Or, course de 24 heures qui s’est déroulée ce week- end sur le circuit de Magny Cours.

Il s’agissait de la 74 ème édition du Bol d’Or, ce qui explique aussi son renom.

 

Durant les essais, c’est une première, la BMW 99 officielle emmenée par François Sébastien Gimbert, Erwan Nigon et Matheu Lagrive avait décroché la pole position et s’est donc élancée en tête.

 

Commandement qu’elle gardera durant les 6 premières heures de la course.

Plusieurs chutes vont ensuite comme c’est le cas lors de chaque édition, modifier les positions en tête de course.

Celle de la Kawasaki GSR No 11 qui avait remporté les 24 heures du Mans, celle de la Yamaha 94 que l’on trouve toujours dans les bagarres de tête de ces courses d’endurance, dont l’espoir de gagner s’arrête au virage d’Estoril, au même endroit d’ailleurs, une heure plus tard, que la BMW officielle qui repartira mais en fond de classement. (12ème

 

La Suzuki No2 a en fait pris la tête à la huitième heure de course, en doublant la BMW officielle.
L’équipage Vincent Philippe- Freddy Foray- Guillaume Dietrich ne lâchera plus cette place, laissant à ses poursuivants le soin, parfois cruel, de compléter le podium.

C’est donc la Kawasaki du Team suisse Bolliger qui finit en seconde position, à noter que cette équipe mène actuellement au classement général du Championnat du monde mais que cette victoire au Bol permet au SERT de remonter à 9 points du leader, alors qu’il ne reste plus qu’une course au programme, qui se déroulera à Doha.

Troisième sur le podium, l’équipe espagnole Folch Endurance avec le trio Jordi Font Almeida- Flo Vallcaneras- Jose Luis Rita  qui court sur Yamaha.

Ces derniers doivent évidemment ce résultat en forme de rêve aux chutes de trois des motos  de tête.

Sur que cette nouvelle victoire, Dom Meliand la dédiera à son fidéle ami,  » Nono  » Jean Bernard Peyre. Lequel disparu cette année il y a … 30 ans, le 25 aout 1980 dans un accident de moto, était à l’origine de la venue de Suzuki en endurance.  »Nono » plus là, Dom a alors courageusement décidé de poursuivre le projet.

Lequel allait donner la formidable aventure du SERT !

Jean Louis Bernardelli
Photos : Michel Picard

Moto

About Author

admin

Leave a Reply