SILKWAY RALLY : PREPARATIFS DU DEPART A SAINT PETERSBOURG

 

Les vérifications administratives et techniques du Silk Way Rally se sont déroulées à Saint Petersbourg.

Situé sur l’île Vasil’evskiy entourée par les eaux brumeuses du Golfe de Finlande (Mer Baltique) d’un côté et de la Neva de l’autre, l’hôtel Pribaltiyskayas accueille en cette fin de semaine le Silk Way Rally et les vérifications administratives pour la seconde année consécutive.

Point de stress en ce vendredi 10 septembre, chacun reprend ses marques et remplit la paperasse avant de filer donc ensuite aux traditionnelles vérifications techniques

Attablés au petit-déjeuner, Carlos Sainz, Mark Miller, Ralf Pichtford et Dirk von Zitzewitz discutent, très détendus.

 

L’ambiance est calme en ce vendredi matin dans le clan des hommes du Team Volkswagen. Il est bien évident, qu’avec leurs quatre équipages de choc engagés, pour la marque allemande, la partie parait facile et la victoire déjà assurée.

« Pour Volkswagen oui, c’est facile, s’exclament-ils de conserve en riant, mais pour les équipages, ça va être une sérieuse bagarre sur la piste ! »

Se jaugeant l’un l’autre du coin de l’oeil, ils promettent du spectacle et du suspense…

« Tant que l’on ne casse pas les Touaregs, expliquent-ils, le boss — Kris Nissen ne nous donnent pas de consignes et l’an dernier, c’était très, très rapide ici… »

Quatre Touaregs mais Carlos Sainz – dernier vainqueur du Dakar  est le seul à bénéficier de la nouvelle version, dévoilée il y a deux semaines à Tréves, lors du Rallye d’Allemagne en WRC

« Ce n’est pas une révolution, commente le vainqueur du Dakar 2010, mais plutôt une évolution de petits détails, le moteur est plus performant aussi, tout comme le système de refroidissement. »

« Moi par contre, susurre Mark Miller en faisant la moue sous le regard un brin moqueur de ses coéquipiers, je pars avec 60 kg de plus… Je suis le quatrième Touareg à prendre le départ et c’est toujours la dernière auto qui charge les pièces de rechanges. »

Puis éclatant d’un rire franc, il lance :

« Je vais donc devoir attaquer plus que les autres ! »

Christian Lavieille participe également à cette nouvelle aventure sur des terres moins connues.

« Je suis vraiment ravi d’être ici mais ce n’est certainement pas la victoire que je vise avec mon Pick-Up Nissan Dessoude… Il est toujours vaillant mais bon, il date tout de même de 2002… »

Un autre Français, Philippe Gache, est au rendez-vous à Saint Petersbourg. Il arrive de Reims ou il a assisté en début de semaine, à la présentation du WEEA (Week-end de l’Excellente Automobile) qui se déroule d’ailleurs ce week-end, en compagnie de son pote de toujours, Jean Alesi, lequel courre ce week-end lui, les 1000 km de Silverstone avec la Ferrari F430 du Team AF Corse.

 

A Reims, les deux compères ont eu le privilège s’il en est de voler sur un … Mirage, de la base aérienne Champenoise :

«  Un rêve !  Inoubliable » lâche Gache.

Le patron du Team SMG, poursuit :

« J’ai arrêté de courir  mais j’ai accompagné l’équipe au départ du rallye puis je rentre continuer la préparation du Dakar.
Ici, c’est Matthias Kahle qui roule sur le buggy. Il est venu en Tunisie faire des essais avant de prendre sa décision et là, nous finalisons les derniers détails de positionnement dans l’habitacle. Ensuite dans un mois, Etienne Smulevici en fera de même lors du Rallye Shamrock au Maroc »

Du côté des Russes, les rangs sont bien remplis et parmi les grands noms nous retrouvons Gadasin sur un Pick-Up Nissan, Berkut et son Pajero Evo, Mironenko et Novitski sur Nissan.

En camion, les habituels pilotes Kamaz sont du voyage : Kabirov, Chagin, Mardeev… Loprais et son Tatra, Vila Roca sur Iveco et Oliveras sur Mercedes, sont eux aussi également de la partie.

Au total, 48 équipages auto et 16 camions passeront demain matin samedi sur le podium situé sur la très belle place de l’Hermitage, face au non moins célèbre musée éponyme.
 
Après une liaison de 159 km, ils prendront le départ d’une petite spéciale de 90 km sur les pistes défoncées, étroites et sablonneuses d’un terrain d’entraînement pour les chars militaires.

Encore 170 km en liaison et ils rejoindront le premier bivouac, situé à Staraya Russa.

Au total, le Silk Way Rally couvrira 2014 km de spéciales pour se terminer à Sotchi et fêter les Jeux Olympiques d’Hiver, précisément prévus à Sotchi… en 2014 !

Mais en attendant  samedi à l’aube, le départ de la Capitale des Tsars, ce vendredi soir, les concurrents du Silk Way Rally seront reçus par le Gouverneur, Madame Valentina Matvienko, dans sa somptueuse demeure édifiée au XIXe siècle par la famille Impériale, sur l’île Kamennyi.


Judith Tomaselli
Photos :
ASO et Teams

LE PARCOURS 2010 DU SILK WAY

Dakar SILK WAY

About Author

admin

Leave a Reply