IRC : NOUVEAU TRIPLE SKODA ET NOUVEAU SUCCES POUR FREDDY LOIX AU BARUM

  

 

 TROISIEME VICTOIRE EN 2010 POUR

 FREDDY LOIX

 

Le Belge Freddy Loix au volant de l’une des Skoda Fabia, a remporté ce week-end, le Barum Rallye neuvième manche du Championnat IRC – couru dans la région de Zlin, en République tchèque.

Suite à la sortie de route de la Peugeot 207 S 2000 du Français Bryan Bouffier lors de l’ES16, Freddy triomphe et remporte sa 3e victoire de la saison après les Rallyes d’ Ypres et de Madère.

Pilote d’expérience, le Belge est parvenu à déjouer les nombreux pièges sur les routes rendues humides et glissantes autour de Zlin pour s’emparer du commandement au cours de l’avant-dernière spéciale et la conserver jusqu’à la fin de l’épreuve.

Outre Bouffier, Freddy Loix a aussi su profiter des fautes de ses autres adversaires qui sont partis les uns après les autres, à la faute !

A commencer par son partenaire au sein de la redoutable équipe Skoda archi dominatrices cette saison, le local Jan Kopeckyle vainqueur sortant – et premier leader à la fin de la première étape 1.

Lequel ruinait ses chances de victoires au cours de l’ES14, ou il était contraint à l’abandon après être sorti de la route alors qu’il possédait plus de 25 secondes d’avance sur la 207 S2000 Peugeot du Français Bryan Bouffier et une trentaine sur Loix.

Et ce au grand dam du public tout acquis à sa cause

Jan Kopecký explique:

‘’Les conditions météo nous ont poussé à conduire aux limites tout le temps car nous ne savions jamais quand la pluie arriverait et quand nous risquions de perdre le contact avec les leaders. Nous avons fait une erreur, nous somme partis en aquaplaning. Nous pouvions toujours rouler mais un peu plus loin j’ai braqué un peu trop tard, la voiture a touché une tige de métal et a glissé dans l’herbe d’où il a été impossible de ressortir. Quoi qu’il en soit, je tiens à remercier toute l’équipe pour son excellent travail et je pense que nous ferons mieux la prochaine fois.’’

Kopecky hors course, Bouffier prenait le relais en tête de course. Mais ce dernier allait à son tour connaitre dans l’ES17 une sortie mais il parvenait à reprendre la route et ne lâchait dans l’aventure qu’une vingtaine de secondes.

Malheureusement, hélas pour le pilote engagé par Peugeot Sport lors de l’ES18, victime cette fois d’ennuis mécaniques (une durit d’eau qui s’est débranchée), il chutait jusqu’à la dixième place, à 6’52’’2.

Il nous raconte :

« J’ai plié la suspension en « tapant » dans le premier virage de l’ES16. En me concentrant, j’ai réussi à limiter les dégâts, mais, pour 3 »2, je n’étais plus en tête. »

Bouffier remplace la pièce défaillante avant le départ du dernier tronçon chronométré.

« Je n’avais plus rien à perdre et je me suis lancé à corps perdu dans la dernière spéciale. Sur un freinage, du liquide apparaît sur le pare-brise. Dans le même temps, les roues avant glissent et je termine ma course dans un caniveau. »

Une durit est en cause. Bouffier effectue lui-même la réparation mais le  temps perdu, on l’a dit, le relègue à la 10ème place finale.

Finalement, la victoire revenait à Freddy Loix qui gagnait cette épreuve Tchéque pour la seconde fois ayant déjà triomphé sur ce parcours en 2008.

Freddy Loix ravi qui lâche:

‘’C’est ma seconde victoire ici, bien plus difficile que la première il y a deux ans, notamment à cause des mauvaises conditions météo. Je me sentais bien depuis le premier jour et même dans les moments où je n’étais pas aussi rapide que je l’aurais souhaité je savais que le plus important était de ne pas commettre d’erreur. Je voudrais remercier mes sponsors et Škoda Motorsport pour m’avoir donné la chance de conduire la Škoda Fabia Super 2000.’’

Questionné, il expliquait :

« C’est ma deuxième victoire à Zlin mais c’est sans aucun doute la plus difficile et la plus excitante. Les conditions étaient extrêmes et nous nous sommes battus jusqu’au bout avec Bryan Bouffier »

Si Loix l’emporte sa victoire est complétée par un nouveau triplé des Skoda.

Le Finlandais Juho Hänninnen, leader du Championnat IRC finit second, à 25’’ et conforte son leadership sur cette discipline.

Juho Hänninnen concluant:

‘’ Avec ces conditions météo et l’impact du choix des pneumatiques,  la bataille est restée indécise jusqu’à la fin du week-end. Au-delà des classements généraux de l’IRC, cette manche a été excellente pour l’équipe, Mikko et moi-même. Un superbe week-end, un résultat fantastique et beaucoup de fans au bord de la route qui ont contribué à créer une super atmosphère malgré les fortes chutes de pluies. La voiture étant très bien réglée, nous n’avons eu aucun soucis technique.’’

Le podium étant complété par une autre Skoda, celle de Pavel Valousek qui termine lui à 1’20’’2.  

Lequel complète ce nouveau triomphe des Skoda décidemment imbattables cette année en IRC après trois saisons d’outrageante domination des Peugeot. La firme Sochalienne ne réalisant donc pas la passe de quatre cette année

Peugeot dont la meilleure 207 S 2000, celle de l’Irlandais Kris Meeke –Champion IRC en titre – finit finalement quatrième mais loin, à 1’57’’6 de la Skoda victorieuse.

Meeke qui résume sa course :

« Pendant deux jours, le choix des pneus s’est apparenté à une loterie. J’avais tout ce qu’il fallait pour jouer la victoire, mais je n’ai jamais opté pour les bonnes gommes au bon moment. La pluie a souvent été de la partie, mais jamais là et quand je la prévoyais. »

En fin de rallye, Meeke est néanmoins en passe de réaliser son objectif de terminer sur le podium lorsqu’une défaillance de la transmission lui fait perdre une place. Il termine finalement au pied du podium, quatrième.

Engagée par Peugeot Belgique-Luxembourg, la troisième 207 S2000 de pointe s’est définitivement arrêtée beaucoup plus tôt. Son pilote, l’espoir Thierry Neuville, a juste eu le temps de signer un probant quatrième chrono avant de sortir de la route.

« Quand j’ai vu que j’avais fait le quatrième chrono dans l’ES2, je me suis dit que j’allais trop vite et j’ai choisi de baisser le rythme afin de m’assurer les meilleures chances d’être à l’arrivée. Puis la pluie est arrivée. Mon auto a sauté sur une bosse et est retombée de travers sur la route glissante. Le temps de la récupérer et je n’avais plus le temps de freiner pour le virage suivant. »

Roue arrachée, la course de la belle 207 S2000 s’arrête là.

« Nous avons néanmoins prouvé les progrès de notre Peugeot 207 S2000 sur terrain bosselé. C’est de très bonne augure pour l’avenir », conclut Bryan Bouffier.

Au classement général, Hanninen possède désormais 62 points. Il devance Jan Kopecky qui en compte 47 cependant que Loix qui en totalise 30 ex aequo avec Bruno Magalhaes occuper la troisième place. Kris Meeke le tenant du titre IRC n’apparait lui qu’à la  cinquième avec 28 points.

Gilles Gaignault

Photos : Teams

Superbe retour de Freddy en IRC qui en trois épreuves (Ypres-Madére-Barum) en sort grand vainqueur !

Rallye IRC

About Author

admin

Leave a Reply