MOTOGP, LE JEU DE DOMINOS CONTINUE

 

Nous avons longuement relaté ici même les circonstances rocambolesques de la « fabrication «  de la grille des départs l’an prochain, bref du « mercato » des marques et des sponsors de la catégorie MOTOGP. 

Valentino Rossi ayant quitté le Team Yamaha officiel, forcément, il fallait que ça bouge ailleurs.

C’est fait et OFFICIEL !

Ben Spies, l’américain quitte donc le Team Yamaha Tech 3 dirigé par Hervé Poncharal et intègre l’équipe d’usine Yamaha.

Et ce n’est pas tout !

QUI EST BEN SPIES ?

Ce n’est pas le premier venu, le fait d’ailleurs d’être passé par le Team Tech 3 est en soi une carte de visite mondiale. Il est né au Tennessee, (Memphis, ville chantée par tellement d’artistes), état qui a vu il ya longtemps la naissance de Davy Crockett, héros légendaire mort à Fort Alamo en défendant le Texas contre les mexicains.

Le monde est décidément petit, Ben SPIES  est entré dans le Team Suzuki de Superbike US en 2006, sous la direction d’un texan, Kevin Schwantz.

Un ancien Champion du monde moto à l’époque des 500cc !!!

Bref, Tennessee et Texas font toujours bouger l’histoire ensemble.

SPIES gagne ce Championnat Superbike yankee, à trois reprises de 2006 à 2008.

Il débarque ensuite en Championnat du monde de Superbike avec le Team Yamaha Italia.

Et alors qu’il est loin de connaître tous les circuits, il gagne ce championnat 2009!

C’est donc en … Champion du monde Superbike qu’il intègre en 2010, le Team Tech 3. 

Il est aujourd’hui le meilleur pilote privé du plateau, derrière six motos officielles. « Titre » privé que lui dispute Randy de Puniet dont l’accident a évidemment rendu la tâche extrêmement délicate. 

Yamaha devant trouver au plus vite, au pied levé, un remplaçant à Valentino Rossi qui vient de signer chez Ducati, a fait logiquement appel à ce brillantissime « rookie ».

 

SUITE DU JEU DE DOMINOS

Nous avions dit aussi il ya quelques jours que Honda s’intéressait de très près à Jorge Lorenzo, actuel leader du Championnat MOTOGP 2010 sur une Yamaha d’usine.

Yamaha, déja privé de Rossi, a donc dû faire un gros effort financier pour garder ce pilote, il est vrai exceptionnel de talent, sur une moto « diapason ».

Et l’on annonce un doublement de ses revenus (ceux spécifiquement payés par Yamaha, il y a évidemment bien d’autres primes fructueuses pour le pilote) se montant selon certaines sources à …10 millions de dollars. 

On annonce aussi l’arrivée d’un nouveau sponsor chez Yamaha usine, il s’agit de TELEFONICA, énorme société espagnole spécialiste des télécommunications.

Bien entendu, le fait que Lorenzo appartienne au monde hispanisant, n’est pas étranger à cette arrivée.

Mais alors quid de FIAT ?

Sponsor qui ornait la poitrine de Valentino Rossi quand il pilotait Yamaha et les carénages de ces dernières et qui serait très logiquement à sa place sur une écurie italo-italienne.

Et bien, cette info là, évidente il ya quelques semaines, l’est moins.

Nos contacts chez Ducati répondent que le sponsor titre sera encore et toujours Marlboro, outre leurs autres soutiens, Generali, Enel, TIM. Mais on n’évoque pas le constructeur automobile turinois. (FIAT signifie Fabbrica Italiana Automobili Torino).

 

DUCATI CHANGE DE STRATEGIE ET SORT DU SUPERBIKE

On sait qu’il se prépare une guerre terrible entre les organisateurs des MOTOGP et ceux du Superbike. Parce que la grille des MOTOGP est un peu faible. C’est que ça coûte cher d’y courir, et la crise n’a pas vraiment augmenté les possibilités financières des usines et des teams privés.

Laurent Corric, qui commente avec brio les MOTOGP sur NT1,  dit avec humour que dans une course, si deux pilotes tombent, tout le monde va marquer des points.

Du coup, la DORNA, organisatrice des MOTOGP, pense autoriser au départ des motos de 1000 cc  équipées de moteurs dérivés de la série.

Et bien sûr, les pilotes et les écuries du Superbike préféreront sans doute les MOTOGP, forcément plus prestigieux.

Infrontsports, l’organisateur du Superbike, ne l’entend pas de ette oreille et fait carrément la gueule et il est envisageable – si l’on en croit les rumeurs – que les tribunaux soient à un moment donné chargés de cette affaire !!!

C’est à ce moment que l’on apprend cette semaine que Ducati, qui a dominé le Superbike pendant des années, qui en a fait les très belles heures, bref qui en est un symbole, … abandonne le Superbike ! 

Officiellement, on veut développer les ventes. Il est évident que vu ce que va coûter Rossi, et vu également la notoriété qu’il va apporter à la marque bolognaise, le Superbike devient à la fois secondaire et dispendieux.

Bref, si les GP cette année sont sublimes, et extrêmement bien filmés, les coulisses ne manquent pas de piment non plus !

Jean Louis Bernardelli

Photos : Moto GP

IL RESTE TOUJOURS LES JOLIES FILLES

Moto Moto - Vitesse

About Author

admin

Leave a Reply