NASCAR : TRIPLE HISTORIQUE POUR KYLE BUSCH A BRISTOL

SUPERBE WEEK-END POUR KYLE BUSCH

 

Kyle Busch est à nouveau entré dans l’histoire de la NASCAR, toutes catégories confondues, en devenant le premier pilote à remporter les courses de Camping World Truck Series, Nationwide Series et Sprint Cup Series sur le même circuit – Bristol – et lors d’un même week-end !

C’est dire l’EXPLOIT …

Il n’y est parvenu qu’après une bagarre intense contre un David Reutimann malade mais vaillant.

Antépénultième épreuve de la saison régulière avant les ‘’play-offs’’, la short track de Bristol, dans le Tennessee, a offert un spectacle de qualité dès les premiers tours.

Jimmie Johnson, auteur de sa première pole de la saison, s’envolait dès le départ et seul Tony Stewart parvenait à tenir le rythme. Ce dernier perdait néanmoins le bénéfice de son travail au 127ème tour lorsqu’il ralentissait pour éviter un accident survenu devant lui et se faisait malheureusement immédiatement percuter par derrière.

Le temps de réparer, il repartait en fond de peloton mais le contact avait surtout altéré le comportement de sa Chevrolet qui allait bien vite se révéler inconduisible et lui faire hélas perdre plusieurs tours.

En l’absence de Stewart, il fallait attendre le 172ème des 500 tours prévus pour que la première place change de mains. Parti loin s’étant élancé de la 19ème position sur la grille, Kyle Busch avait su intelligemment tirer parti des nombreux retardataires pour revenir aux avant-postes.

Le pilote de la Joe Gibbs Racing était d’autant plus en confiance qu’il avait remporté les courses de Truck Series et de Nationwide Series, les deux jours précédents sur ce même ovale de Bristol.

Juste après la mi-course, sur un ‘’restart ‘’ en double-file, Jimmie Johnson était accroché par Juan-Pablo Montoya qui l’envoyait presque à angle droit dans le mur extérieur.

Le quadruple Champion devait rentrer aux garages où il perdait la bagatelle de 70 tours pour effectuer les réparations.

15ème victoire de la saison en NASCAR

Face à Kyle Busch, les seuls challengers restants se nommaient alors Jamie McMurray et David Reutimann.

Présents dans le ‘’Top 10’’ depuis le début de la course, les deux hommes ne faiblissaient pas une seconde durant toute la deuxième moitié de l’épreuve. Leurs coéquipiers respectifs, Juan-Pablo Montoya et Martin Truex Jr, n’étaient pas en reste non plus et offraient du beau spectacle pour les places d’honneur.

 

Au 388ème tour, McMurray trouvait l’ouverture et s’emparait de la tête face à Busch mais les arrêts ravitaillement quelques boucles plus tard donnaient raison au troisième homme, Reutimann, qui s’en sortait beaucoup mieux au milieu du trafic très dense.

 

Les 80 derniers tours se déroulaient sans incident et la bataille entre Busch et Reutimann tenait le public en haleine durant de longues minutes. Alors que Reutimann luttait encore contre une maladie qui avait failli l’empêcher de courir, il contenait vaillamment les assauts de l’autre pilote Toyota.

La lutte était propre et un léger travers de Reutimann finissait par sonner le glas de sa résistance acharnée. Busch passait au 429ème tour pour ne plus jamais être rejoint.

Un problème mécanique à trois boucles du drapeau à damier, le forçait pourtant à ralentir l’allure mais son avance de plus de deux secondes était à peine entamée lorsqu’il franchissait la ligne d’arrivée en grand vainqueur.

Avec ce troisième succès en trois jours dans les trois Championnats nationaux de NASCAR, il réalisait un exploit sans précédent dans l’histoire du sport automobile Américain.

C’était sa troisième victoire de la saison en Sprint Cup et la quinzième de la saison toutes catégories confondues.

Reutimann ralliait l’arrivée à une deuxième place héroïque devant McMurray, Bowyer, Kahne, Newman, Montoya, Biffle, Kurt Busch et Kenseth.

Harvick, 14ème de la course, gardait évidemment la tête du Championnat tandis que Jeff Gordon, 11ème, devenait le deuxième pilote officiellement qualifié pour la ‘’Chase’’, 279 points derrière lui.

Kyle Busch gagnait cinq places pour monter à la troisième du général tandis que Johnson en perdait quatre et dégringolait à la neuvième.

Grâce à son ‘’Top 5’’, Bowyer possède désormais un coussin confortable de cent points sur McMurray, 13ème et premier pilote actuellement hors du ‘’ Chase ‘’ provisoire.

Renaud Lacroix

Photos : NASCAR

 

Nascar

About Author

admin

Leave a Reply