INSOLITE !!! LMS – 1000 KM DE BUDAPEST : SUCCES DE L’HPD STRAKKA ET TRIPLE DES LMP2

 DANNY WATTS LE POLEMAN ET CO VAINQUEUR

Inouï. Insensé. Incroyable.

Et finalement inimaginable…

Mais pas iréalisable !!!

Car, c’est pourtant bien, c’est ce qui s’est passé !

Non content de s’être ‘’ offert ‘’ une splendide pole position, devant les surpuissantes LMP1 parmi lesquelles figurent tout de même Peugeot 908 et autres Lola Aston Martinsoit de sacrées références -la HRD de l’équipe Britannique Strakka Racing,  y a ajouté … LA victoire dans ces 1000 km de Budapest, disputés sur le circuit de l’Hungaroring à Mogyorod

Mais les LMP2 ont en outre tout raflées car elles sont… trois à figurer sur le podium au classement général !!!

Et même… SIX aux SIX premières places !!!!

Du JAMAIS vu depuis que Patrick Peter, le dynamique et charismatique promoteur, a lancé les LMS (Le Mans Séries) il y a de cela cinq années !

 

Vous imaginez en un seul meeting , les petits protos de la catégorie inférieure, celle des LMP2 se sont ‘’ payés ‘’ et la pole et la victoire finale et les trois marches du podium !!!

On vous le dit, c’est HISTORIQUE : H I S T O R I Q U E …

Watts-Kane-Leventis raflent la mise et la victoire avec 206 tours bouclés

La course improbable !

Un podium trusté par des LMP2, de mémoire des Le Mans Series, on n’avait jamais vu cela !

Comment imaginer en débarquant en Hongrie et en arrivant sur le circuit de Moryogod qu’à quelques minutes de la fin de cette course longue de 1000 km, seules deux LMP1, la Ginetta N°4 du Team Beechdean Mansell et l’Aston Martin N°8 de l’équipe Berrichonne Signature Plus, défendraient les couleurs de la catégorie ’’ Reine’’ parmi les dix premiers, alors que les LMP2 se tailleraient la part du lion, en monopolisant les six premières places et ce dès pratiquement la moitié de la course ?

Oui, comment ?

A l’heure ou la France vient de s’ouvrir aux concours de pronostics, sur que la cote n’avait surement  pas retenu et prévu pareil résultat !

Et que les habitués qui jouent  et parient sur l’impossible dans le but de ramasser ‘’le gros lot’’ ont tirés ce dimanche  des numéros ‘’ magiques’’ … Lesquels les rendent ce soir des hommes HEUREUX.

Comme les inattenus mais mérités vainqueurs

PIERS PHILLIPS LE TEAM MANAGER DE STRAKKA

He u r e u x  comme le sont ce soir à Budapest, tous les membres de cette sympathique équipe Strakka. Laquelle avait déjà fait parler d’elle l’an dernier ou elle avait obtenue la pole position aux 1000 km de Barcelone mais avec sa LMP1

Cette année c’est avec une nouvelle voiture la HPD  que Strakka s’est engagé et en LMP2.

Bien lui en a pris car avec ce succès " INIMAGINABLE ‘’ le Team Strakka entre dans l’histoire des courses d’endurance

Avec elle, sont ce dimanche soir aussi à l’honneur, deux autres équipes. Tout d’abord l’écurie Quifel ASM avec notamment le Toulousain Olivier Pla, associé au Portugais Miguel Amaral qui finit seconde, à un tour.

Et aussi l’écurie nivernaise OAK Racing- Mazda France qui fait grimper sur la troisième marche du podium, l’un de ses deux équipages composé du jeune Mathieu Lahaye et du ‘’ boss ‘’ du Team, Jacques Nicolet.

 Lesquels avaient pourtant bien mal entamé cette course, tamponnée lors des premiers tours par un autre concurrent.

Preuve que les Pescarolo du Team OAK- Mazda France supervisées par l’excellent Team- manager qu’est François Sicard, n’ont rien à envier aux grandes équipes.

Déjà plusieurs fois à l’honneur cette saison avec plusieurs podiums en LMP2, le Team OAK – Mazda France est lui aussi à l’honneur en ce grand jour des LMP2 à Moryogod. C’est amplement mérité vu les performances de cette équipe depuis trois ans.

Et direz-vous, quid de la grandissime favorite, la 908 Peugeot ‘’ privée ‘’ de l’écurie varoise ORECA d’Hugues de Chaunac ?

908 souveraine il y a un petit mois ou elle avait triomphé avec une facilité déconcertante, remportant les 1000 km de l’Algarve à Portimao dans le sud du Portugal avec … pas moins de cinq tours d’avance !

Eh bien la 908 après un début de course sans histoires avec à son volant Olivier Paniselle s’était élancée depuis la seconde ligne – cette Peugeot menait la course.

Lorsque subitement, elle a du rejoindre son stand, victime d’ennui de transmission ! Repartie, elle naviguait loin, très loin du podium lorqu’à moins d’une heure de l’arrivée, Nicolas Lapierre rentrait au ralenti et rejoignait à nouveau son stand pour un nouvel arrêt.

Lequel se  prolongeait. Finalement, Stéphane Sarrazin regagnait la piste en fin de course et ce dans le but de boucler un ultime tour afin d’étre classé et de scorer ainsi quelques  précieux petits points dans l’optique du classement final du Championnat.

Hélas, c’en était fini de la victoire et de l’éventualité de permettre à l’un de ses trois pilotes, Stéphane Sarrazin ‘’ prêté ‘’ par le Team officiel Peugeot d’envisager, viser ce soir le titre de Champion LMS 2010.

Grace à leur quatrième place en LMP1, Stéphane, pilote officiel Peugeot Sport, pointe cependant toujours  en tête du classement  » Pilotes  »et l’équipe ORECA occupe elle, le premier rang au classement « Teams ».

Hugues de Chaunac, Président du Groupe ORECA :

« C’est une déception, c’est évident. L’équipe a réalisé une excellente première partie de course. Nous savions que le trafic allait être compliqué et que les accrochages seraient nombreux, mais nous n’imaginions pas avoir un problème de fiabilité. L’envol de Stéphane a été très bon et nous avons ensuite pris notre rythme. Cela nous a permis d’avoir une solide avance à la mi-course. Après analyse du problème, nous avons réparé afin de rallier l’arrivée et marquer des points précieux. Stéphane est aux commandes chez les Pilotes, le Team ORECA-Matmut chez les Equipes. Plus que jamais, la tête est à Silverstone où nous aurons un objectif : gagner. En Angleterre, Olivier ne sera pas avec nous suite à un clash de dates avec le FFSA-GT. C’était prévu depuis le début de l’année et on ne remplace pas Olivier.

Tout se jouera donc à Silverstone, où le Team ORECA se battra pour ces deux titres, ainsi que pour la couronne « Constructeurs » en compagnie du Team Peugeot qui après Spa, retrouvera les LMS. Tout comme l’équipe Audi, d’alleurs !!!

Avec ce succès tout à fait inattendu du Team Strakka, cela fait une quatrième équipe victorieuse cette année en LMS et ce en … quatre courses!

Après Audi lors des Huit Heures du Castellet en avril , après Peugeot à l’occasion des 1000 km de Spa en mai et donc après ORECA, lauréat des récents 1000 km de l’Algarve.

Il ne reste désormais plus qu’une manche, les 1000 km de Silverstone, les 11 et 12 septembre prochains. Epreuve remportée l’an passé par …le proto Oreca.

Pour en revenir à la course, derrière le tiercé de tête, les places d’honneur reviennent dans l’ordre à une autre LMP2, la Lola-HPD RML du trio Erdos-Newton-Collins qui termine au pied du podium .

Suivent  et on vous le dit, c’est dingue et dément,  encore… deux LMP2, la Ginetta-Zytek du Team Bruichladdich et la première des deux Lola du Team italien Racing Box, la n°29. Voiture confiée à Luca Pirri – Marco Cioci – Piergiuseppe Perazzinii

SUPERBE SECONDE PLACE POUR OLIVIER PLA

Finalement, le premier proto LMP1, pointe seulement à la septième place, loin de la voiture gagnante terminant à … sept tours.

Il s’agit tout simplement de l’ancienne voiture du

Team Stakka  pole à Barcelone en 2009 -, la

Ginetta-Zytek 09S de l’équipe  Beechdean-

Mansell, pilotée par les deux fils de Nigel

Mansell, l’ancien Champion du Monde de

Formule 1 en 1992, Greg et Leo Mansell.

 

Deux autres LMP1 se classent parmi le Top 10.

L’une des deux LOLA du Team helvétique

Rebellion Racing (Nicolas Prost – Neel Jani)

qui finit huitième au scratch et  seconde LMP1 et

ce six tours derrière la Ginetta des Mansell.

L’Aston Martin de l’équipe Signature Plus se

classant elle troisième en LMP1 à vingt tours

des  lauréats.

 

Dans la catégorie GT2, après une bataille permanente entre Ferraristes et Porschistes,  la victoire  revient  finalement à la firme de Stuttgart, la Porsche 997 GT3 – RSR  du Team Felbermayr – Proton que se partageaient les Champions LMS GT2 en titre, la paire  Lieb – Lietz, l’emportant aux dépends de la firme de Maranello, la F430 CRS Racing du tandem Kirkaldy-Mullen devant  sous le drapeau à damiers, se contenter de la seconde place

Le podium est complété par une autre Porsche, celle de l’équipe Française IMSA Performance-Matmut du duo Patrick Pilet- Raymond Narac.

Longtemps au commandement,  la Ferrari F430 de la Scuderia AF Corse confiée elle au redoutable trio Alesi-Fisichella-Vilander,  finit quatrième après avoir du s’arrêter au box en fin de course, une trentaine de secondes, afin de bloquer le baquet du pilote qui faisait des siennes!!!

Enfin , en FLM (Formula Le Mans) , nouvelle et superbe victoire pour les jeunes pilotes de l’équipe sarthoise DAMS de Loic David.

Troisième lors des Huit Heures du Castellet, victorieux aux derniers 1000 km de l’Algarve, Andréa Barlesi et Gary Chalandon,  parfaitement assisté par Alessandro Cicognani bien remis de son virus contracté à Portimao ou il avait du déclarer forfait sur obligation médicale – l’emportent à nouveau.

ANDREA BARLESI

            

Et malgré leur abandon aux 1000 km de Spa ou Gary avait été bêtement harponné, l’équipage de la FLM DAMS, num 43 conforte sa place en tête du Championnat FLM LMS.

Gilles Gaignault

Photos :  Marco CorelliPatrick Martinoli – Photoclassicracing Teams et Infocourse

Les jeunes de l’équipe DAMS         

                     

Sport

About Author

admin

Leave a Reply