WRC : LOEB-ELENA REMPORTENT POUR LA HUITIEME FOIS LE RALLYE D’ALLEMAGNE

 

.

 

Ce dimanche après deux journées de formidables luttes l’opposant à son ‘’lieutenant‘’ Dani Sordo, brillant dauphin et totalement retrouvé avec la complicité de son nouveau co pilote Diego Vallejo, Sébastien Loeb victorieux de deux des quatre spéciales au menu dominical, a sans surprise triomphé à Tréves

Et surtout remporter pour… la huitième année consécutive ce Rallye d’Allemagne.  » SA  » course !

Une incroyable série de victoires entamée des… 2002 !

 

Laquelle sans présager du futur – il reste quatre manches WRC à courir –  le propulse sur orbite mondiale car vu son imposante avance au classement provisoire du Championnat du monde – il possède dorénavant 58 points sur son dauphin son compatriote, la grande révélation de l’année, Sébastien Ogier -, on voit mal comment le pilote Alsacien, pourrait ne pas étre sacré pour la … septième fois Champion du monde, le 14 novembre prochain, au soir de l’ultime épreuve, le Rallye de Grande Bretagne.

Grandissime favori avant le début de l’épreuve, Sébastien Loeb a parfaitement tenu son rang tout au long des trois jours de l’épreuve

En tête des la première spéciale et ce jusqu’à la dernière spéciale, le Champion Alsacien triomphe donc une fois encore ce dimanche à Trêves, remportant une nouvelle et huitième victoire outre-Rhin.

Pouvait-il en être autrement ? Après avoir gagné les sept premières éditions, Sébastien Loeb ajoute assez logiquement, un huitième succès à sa domination sans partage, un record qui sera difficile à égaler voire à battre !Mais revenons au final de ce dimanche matin.

 Mais revenons au final de ce dimanche matin

Lors de la première des cinq spéciales, l’ES 15 Dronhtal 1, c’est devinez-qui qu’on retrouve meilleur temps ?

Loeb ! Eh bien non, perdu.

C’est …Petter Solberg  – épatant sur les bords de la Moselle – qui en avalant les 22,58 km se montre le plus rapide, parcourant la spéciale, en 14’44’’2.

« C’est pas mal. Je suis en forme. J’ai commis une petite erreur mais ça va. Je me sens bien !  »

Loeb concède 1’’5. Suivent dans l’ordre Ogier à 3’’5, Latvala à 3’’7, Hirvonenreparti pour l’honneur – à 6’’4 et Sordo seulement cinquième lui, à 10’’5

Le Gapençais lâche :

« On a encore calé. A part ça tout va bien. J’espère que dans l’autre spéciale, ça ira parce qu’il y a moins d’épingles. Mais dans celle-ci, j’ai encore eu des problèmes avec l’anti-calage »

A ce moment-là, l’Espagnol se retrouve désormais à 44’’7 de son leader.

Autrement dit, c’en est fini et sauf incident – toujours possible dans ce type de compétitionSébastien Loeb file vers sa huitième victoire en terre Allemande, a deux lieues de son Alsace Natale, lui qui est natif d’Haguenau de l’autre côté de la frontière.

Et ce d’autant plus que l’ES 16, Moselwein 1, longue de 18,08 km, voit un Loeb souverain. La C4 Citroën de Loeb-Elena se montre à nouveau la plus rapide mais d’un fil !

Le leader ne devance … Solberg que de 0’’2 !!!

10’50’’7 contre 10’50’’9

Seb raconte :

« Je ne prends pas de risque ce matin. Je suis prudent. Je suis heureux, tout va bien. J’ai juste fait un petit tête à queue mais ça va  »

Suivent, un Ogier rassuré à 1’’7

« Ça a été je n’ai pas calé. On doit rester concentrer jusqu’au bout pour conserver notre 3e position  »

Puis, Sordo à 3’’3 et Latvala à 4’’2.

Lequel déclare :

« Ogier va trop vite pour moi. Il est meilleur que moi pour le moment. Je ne pense pas qu’il va faire de faute et le podium est pour lui »

Ensuite, on note Wilson et Raikkonen respectivement à 17’’ et 17’’6.

Hirvonen n’est plus là dans le peloton de tête ! Il termine cinquante neuvième à 4’26’’8, victime de problèmes de boite de vitesse

Dans le deuxième passage lors de l’ES 17 Dronhtal 2, Solberg comme il l’avait fait plus tôt en début de matinée, récidive.

Mieux même puisque si lors du premier passage, il avait parcouru les 22,08 km en 14’’44’2, la Petter va encore plus vite : 14’36’’9 ! Le norvégien est le seul à avoir opté pour des pneumatiques durs !!!

Loeb le talonne à 0’’2. Derrière, on trouve Latvala, Sordo Ogier, Raikkonen et Wilson. Lesquels lâchent 0’’8, 1’’1, 2’’2, 18’’ et 19’’6.

Au général, cela donne. Loeb, à 48’’9  Sordo. Puis Ogier à 2’12’’8, Latvala à 2’37’’, Solberg à 5’14’’5

Il ne restait plus  hormis la speciale show de Tréves – que l’ES 18, Moselwein 2

Sébastien Loeb  » le tolier  » concluait par une nouvelle victoire, laissant Sordo à 1’’7, Ogier à 2’’9, Latvala à 5’’1 et Solberg à 8’’3

Soit rigoureusement les positions au classement général !!!

Du coup, sa 59éme victoire en Championnat du monde, était bien en poche.

Mais aussi le titre mondial, son septième vu son insolente avance au classement provisoire

Car il ne restait plus que l’ES 19, la  Superspéciale de 4,37 km, dénommée ‘’Circus Maximus Trier’’’

Kimi Räikkönen signe le meilleur temps de la Superspéciale

Il précède Wilson de 1’’8, Ogier de 2’’9 , Latvala de 3’’4, Loeb de 5’’3 et Sordo de 6’’

Mais le pilote du Citroën Team Junior ne parvient pas à reprendre la sixième place détenue par la Ford Stobart de Matthew Wilson.

Le pilote britannique termine le Rallye avec 3’’8  d’avance sur le Finlandais

DES EQUIPAGES CITROEN HEUREUX

A l’arrivée, le vainqueur expliquait :

« C’est une très belle victoire pour moi en Allemagne. C’est la 8e d’affilée, c’est incroyable ! C’est un rallye qui m’a toujours  réussi. J’ai vraiment eu un bon feeling. Je voulais vraiment cette victoire. Je n’ai pas  envie de me faire battre ici et j’ai tout fait pour rester invaincu. Je suis vraiment content. »

De son coté, Sordo se montrait heureux de cette belle seconde place:

« Le plus important, ce n’est pas d’avoir fini second mais que tout se soit bien passé avec Diego (Vallejo, son nouveau copilote). Le premier jour était sympa, on s’est bien battus avec "Seb", puis samedi, dans la longue spéciale, j’ai compris en regardant les temps partiels, puis les 23 secondes d’écart à la fin, que ça allait être vraiment difficile. Tout le monde est impressionné par ce que fait "Seb", il va être couronné Champion pour la septième fois, il gagne pour la huitième fois ici. Je vois qu’il va vite, qu’il prend des risques, qu’il freine tard, et qu’il a toujours un petit quelque chose en plus. On a encore un peu progressé, cette fois, on n’était pas loin. C’est la troisième fois que je finissecond ici et c’est bon pour les deux championnats. Si on pouvait gagner le titre constructeurs en France, ce serait fantastique pour Citroën».

A ses côtés Diego Vallejo raconte :

« C’est fantastique pour moi de finir sur la seconde marche du podium dés ma première course en WRC. Je me suis concentré sur les notes et j’ai quand même beaucoup apprécié le pilotage de Dani. Je voudrais particulièrement remercier l’équipe Citroën Racing, qui m’a accueilli comme une famille».

Le mot de la fin nous le laisserons bien volontiers à Olivier Quesnel, un heureux patron de l’équipe Citroën Racing. Lequel conclut:

« Plus, ce serait trop. C’était un week-end parfait pour Citroën, sur un marché qui est très important pour nous. Gagner huit fois ici, c’est incroyable».

Et Ogier qui conforte sa seconde place au Championnat du monde, semblait tout aussi satisfait :

« Je suis heureux et c’est un bon résultat pour moi et pour l’équipe aussi. Pour le championnat c’est également très bien.C’est un super week-end. Ce n’était que mon 3e rallye sur asphalte et je signe mon premier podium. Ce n’est pas le type de rallye que je préfère, c’est donc important pour moi de marquer des points. Je voulais également être à l’arrivée pour engranger de l’expérience. L’an prochain, j’espère être en mesure de me battre avec les meilleurs»

Finalement si l’équipe Citroën triomphe une fois encore, la firme aux chevrons réalise aussi son troisième triplé de l’année !

Et se dirige tout droit à l’instar de Loeb vers deux nouveaux sacres (pilotes et constructeur)

Au classement du Championnat, Loeb totalise

maintenant 191 points.

Le multiple Champion du monde devance

Sébastien Ogier (133 pts), Jari-Matti Latvala

(117 pts), Petter Solberg (100 pts), Dani Sordo

(95 pts) et l’actuel Vice champion du monde

,Mikko Hirvonen, dont ce n’est décidemment

 pas l’année (86 pts)

Kimi Raikkonen apparait à la dixième place

avec 21 points

 

Photos : Team

Christian Colinet

OGIER ET SOLBERG

 

  

WRC

About Author

admin

Leave a Reply