LMS – 1000 KM DE BUDAPEST : HISTORIQUE ! PREMIERE POLE POUR UNE LMP2 : L’HPD DU TEAM STRAKKA

INSOLITE ! UNE LMP2 EN POLE EN LMS

 

  

C’est assurément Historique !

Pour la toute première fois depuis la naissance du Championnat LMS (Le Mans Séries) une voiture de la catégorie LMP2 a battu les gros protos qui concourent ux en LMP1.

Dont la très performante 908 Peugeot certes privée car engagée par l’équipe varoise Oreca.

Mais tout de même cette 908 est confiée à un équipage de pilotes très expérimenté et des plus chevronnés avec le trio composé de l’ancien vainqueur du Grand Prix de Monaco, le grenoblois Olivier Panis qu’épaulent Stéphane Sarrazin et Nicolas Lapierre.Surprenant, la 908 Oreca réalise seulement le quatrième temps en 1’33’’613 !

Ce qui prouve et démontre la réelle performance réalisé par le pilote britannique Danny Watts au volant de son HPD ARX – O1C du Strakka Racing !!!!

 


Olivier explique :

« Nous avons fait le choix de partir en début de séance et j’ai rencontré beaucoup de trafic. Malheureusement, lors de mes trois meilleures tentatives, j’ai été gêné par un autre concurrent. C’est un peu frustrant, d’autant que j’étais content de faire les qualifications. On espérait mieux, même si on savait que ce ne serait pas facile sur ce tracé. Quoi qu’il en soit, je ne suis pas inquiet pour la course. Je connais notre niveau de performance et la constance de l’auto. La voiture se comporte bien et la course sera longue, surtout ici où la gestion du trafic est compliquée. »

Pour sa part Hugues de Chaunac ajoute :

« Sur un circuit aussi tortueux, nous nous doutions que nous ne serions pas les plus rapides sur un tour. Nous avons donc cherché à travailler pour la course. Nous aurions préféré être en première ligne : l’épreuve sera plus intense, plus difficile. D’un autre côté, cela va nous servir d’expérience. C’est aussi l’un de nos objectifs sur le Hungaroring. Il faudra faire une prestation intelligente, en piste et dans les stands. Notre mission reste identique : monter sur la plus haute marche du podium. »

Effectivement c’est une évidence, la seconde

session des qualifications ce dimanche matin

sur le tracé du Hungaroring à Mogyorod au

nord de Budapest restera dans les annales des

Le Mans Series.

Pour la toute première fois depuis sa création en

2005, une LMP2 décroche la pôle devant les

LMP1 !

Un fait inédit qui promet une course sans

précédent.

Déjà très performant, la veille, lors des essais

libres, c’est le britannique Danny Watts qui a

réalisé cet authentique exploit au volant de la

HPD ARX-01c du Strakka Racing.

Bouclant son meilleur tour en 1’32’’431

 

A ses côtés, sur la grille, le pilote retrouvera – et

c’est surprenant – non pas la Peugeot 908

Oreca mais l’une des LOLA du Team Suisse

Rebellion Racing.

Celle du  Français Jean Christophe Bouillon à

bord de la LM P1 Lola B10/60 Coupé du

Rebellion Racing qui a tourné en 1’32’’888

 

Sur la seconde ligne outre la 908 quatrième

temps – on trouve la seconde LOLA de l’équipe

Rebellion, celle de Nicolas Prost et Neel Jani

créditée de 1’32’’924

 

La séance de qualifications de ces 1000Km du

Hungaroring, dimanche en fin de matinée a

offert un rebondissement de taille concernant la

grille de départ de la course qui s’élancera cet

après midi à 16 heures

 

Soupçonnées d’être des plus performantes sur

ce circuit sinueux et tournicotant à souhait, les

LMP2 se sont offert une place de choix dans

l’histoire des Le Mans Series en réalisant leur

première pôle position

.

Un peu auparavant  en début de matinée, les

LMGT1 et LMGT2 s’étaient  élancées sur la piste

lors de la première  séance de qualifications du

week-end.  Les LMP1 – LMP2 et GT disposant

de séances qualificatives séparées.

Une grille chamboulée dans la catégorie GT

avec les GT2 devant les GT1. Le pilote

espagnol Alvaro Barba Lopez au volant de la

Ferrari F430GT, n°96 du Team AF Corse s’est

imposé en tête suivi de près par Giancarlo

Fisichella et Andrew Kirkaldy.

Au terme de cette séance de qualifications, les

Ferrari restent en tête : trois F430GT aux trois

premières positions.

 

En LMGT1 seul, Gabriel Gardel a pu effectuer

un tour complet à bord de la Saleen S7-R de

Larbre Compétition. Son homologue d’Atlas

eFX-Team FS partira en fond de grille après

avoir perdu une roue en sortie des stands. 

 

En FLM (Formula Le Mans) c’est Mathias

Beche qui a obtenu le meilleur temps des

essais chronométrés au volant de la FLM du

Team Applewood Seven.

 

La seconde place de ces essais (1’42’’213)

revenant à l’une des deux voitures du Team

DAMS, celle des anglais Jody Firth – Darren

Manning .

La seconde DAMS des leaders du Championnat

Andrea Barlesi – Gary Chalandon épaulés par

Alessandro Cicognoni, obtient le quatrième

chrono en 1’42’’814

 

Le départ de la course aura lieu à 16 Heures sur

le circuit hongrois. Un départ très attendu tant

 il est surprenant.

Gilles Gaignault

Photos : Teams – Patrick Martinoli

 

LMS

About Author

admin

Leave a Reply