WRC : UN SUPER SORDO BOUSCULE SEBASTIEN LOEB AU RALLYE D’ALLEMAGNE

Invaincu depuis …. 2002, au Rallye d’Allemagne, l’équipage Loeb-Elena s’il occupe bien la tête du classement provisoire du Rallye d’Allemagne ce vendredi soir après la première journée, se trouve placé directement sous la menace de leurs équipiers au sein de l’équipe officielle Citroen Sport, le tandem Sordo-Vallejo, tout nouvellement constitué et qui débute précisément, à l’occasion de cette épreuve

Certes le Champion du monde en titre et leader du millésime 2010 du WRC, Sébastien Loeb a signé quatre des six temps scratches de cette première étape du Rallye d’Allemagne, vendredi (Ruwertal / Fell 1- Grafschaft Veldenz 1- Moselland 1 – Grafschaft Veldenz 2)

Mais le seul à pouvoir encore dorénavant l’emporter dimanche à Trèves et suivre son rythme et à remporter une spéciale, l’ES 6 (Moselland 2 ), se nomme …Dani Sordo !

Qui l’eut cru en arrivant en milieu de semaine ici ?? 

Petter Solberg, lui aussi lauréat d’une spéciale, l’ES4 (Ruwertal / Fell 2) n’a cependant lui, plus aucune chance, comme nous le verrons plus loin

.

Lequel Sordo s’est révélé et montré effectivement le seul à pouvoir rester au contact de l’Alsacien.

En effet, hormis un Sordo enfin retrouvé, ni Jari-Matti Latvala, ni  Sébastien Ogier, ni Mikko Hirvonen, classés derrière et dans cet ordre, n’ont pu se montrer l’égal et à la hauteur de Loeb, inamovible vainqueur de cette épreuve au cours des sept dernières années. Et donc leader ce soir.

Mais pas solide leader !

En effet, sauf l’espagnol, surprenant second à 9’’5, les autres prétendants à la victoire dimanche en milieu de journée à Trèves, se retrouvent déjà loin, après six seulement des dix neuf spéciales au programme, se trouvant déja relégués au delà de la minute !

1’ 4’’ 7 pour Latvala. 1’10’’5 pour Ogier et 1’ 14’’5 pour Hirvonen !!!

C’est dire la sacrée ‘’ perf ‘’ de Dani Sordo, ce vendredi !

 

Ce qui a fait dire à Olivier Quesnel , ‘’ the boss ‘’ des Citroën’ s boys :

«  Assurément le changement de co pilote récemment intervenu (Diego Vallejo remplaçant Marc Marti)  a eu l’effet escompté. Dani roule bien mieux. C’était vraiment la bonne idée de changer. Ce début de Rallye démontre que c’est ce qu’il fallait et que ce changement de co pilote était nécessaire et bon pour lui. Dani avait besoin d’un électrochoc »

Car, derrière, les autres, tous les autres sont … largués !!!

Ainsi, le revenant François Duval pointe certes en sixième position mais à… 3’10’’4. Mathew Wilson qui le suit est à 3’15’’1 et Kimi Raikkonen à 3’22’8 !

Même le prédécesseur sur les tablettes mondiales en 2003, le Norvégien Petter Solberg, auteur d’un splendide début de saison, à lâché ce vendredi la bagatelle de …4’47’’7 !!!  il est vrai à la suite de ses deux crevaisons.

Dommage car il semblait tenir le rythme des leaders.

C’est dire….

 

Mais revenons à cette première étape.

En ‘’ Maitre ‘’ incontesté de l’épreuve, Sébastien Loeb a immédiatement pris les choses en main et n’a laissé à personne d’autres, prendre le commandement du Rallye d’Allemagne, des la première des six spéciales (Ruwertal / Fell 1), vendredi

Dès les premiers kilomètres, l’Alsacien imprime un rythme infernal que seul Dani Sordo, son équipier est capable de suivre.

Loeb boucle les 24,01 km en 13’54’’2. Sordo lâche seulement 5’’4. Ensuite, c’est déjà le trou !

Hirvonen et Latvala pointent à 12’’5, Ogier à 13’’, Duval à 13’’7. Derrière, le gouffre s’installe !

Mathew Wilson est à 32’’5, Kimi Raikkonen à 40’’1, Martin Prokop avec la Ford Fiesta RS 2000 est à 1’08’’9. Et, Petter Solberg, victime d’une première crevaison, se retrouve lui en perdition, en… cinquante troisième position, à 2’36’’8

Toute la journée, le sextuple Champion du monde comme toujours sur ce tracé Allemand qu’il affectionne tout particulièrement – en témoigne ses sept succès en sept participations – attaque, attaque .

Ne laissant que des miettes de parcelle de gloire à un Dani Sordo, vraiment à la fête et retrouvé, grâce surement à son changement de co pilote qui le remotive et le transcende.

Tous les autres, y compris le ‘’ prodige ‘’ Ogier ne peuvent que constater l’étendue et l’ampleur des dégâts de l’outrageante domination des deux pilotes des deux Citroën C4 ‘’ usine ‘’

 Et en fin de journée, ils sont tous résignés à l’image du pilote Ford, Jari-Matti Latvala. Lequel déclare avec une certaine admiration:

« Loeb est incroyable ! »

Avant d’ajouter, non sans malice :

« De toute façon, c’est SON épreuve, SON rallye ».

Effectivement hyper motivé, super concentré, toujours aussi rapide et comme il en a pris l’habitude au fil des ans, ne commettant aucune faute, aucune erreur, Sébastien Loeb a fini par écœurer la meute de ses adversaires, creusant au fil des spéciales, un écart qui n’a fait que grossir s’amplifiant spéciale après spéciale.

En fin de journée, il lâchait quelques secondes dans l’ES 6.

 Il raconte:

On a commis une petite erreur lors de cette dernière spéciale mais on a perdu maximum deux à trois secondes. Néanmoins, ce fut une bonne première journée. J’ai constamment attaqué à la limite et probablement un peu trop dans cette spéciale

Tous ont du reconnaitre son écrasante supériorité. Tous ?

Tous sauf un !

 On l’a déjà dit, son propre équipier Dani Sordo qui ne cède finalement que 9’’5.

L’Espagnol qui racontait au parc fermé à Tréves :

« Je suis très heureux. Je me sens en confiance avec la voiture. Je suis également satisfait de mon nouveau copilote, j’ai davantage confiance en lui »

Et Dani de conclure :

« Samedi, ce sera une grosse journée. Il faudra rester concentrer et faire attention aux pneumatiques »

D’ailleurs, un Sordo véritablement retrouvé s’est même offert le luxe s’il en est de… signer un temps scratch dans la dernière spéciale, Moselland 2 !

Enorme pour lui qui gambergeait lors des derniers Rallyes et qui avec ce nouveau second installé dans le baquet de droite, Diego Vallejo, retrouve le sourire, la confiance et surtout la sérénité qui poussent un pilote à aller au-delà du raisonnable

Mais comment passer sous silence, un autre ‘’  EXPLOIT ‘’ !!!

Celui dont s’est permis Petter Solberg. L’ancien Champion du monde (2003) bien malheureux et malchanceux car victime de deux crevaisons (ES 1- ES6) qui ont définitivement hypothéqué ses chances de bien figurer comme c’est le cas depuis le début du Championnat WRC 2010, est parvenu lui aussi incroyablement – preuve qu’il a toujours la niaque malgré ses pépins – au volant de sa C4 Citroën privée à remporter l’ES4 (Ruwertal / Fell (24,01 km) ou il précède Loeb de 1’’8 et Sordo de 2’’1

Malheureusement neuvième avec désormais 4’47’7 de retard sur ce diable de Loeb, Petter Solberg, ne peut plus espérer autre chose que briller, en s’offrant une ou plusieurs spéciales.

 

Un mot encore sur la grande révélation de la saison et que tout le monde attendait sur l’asphalte Allemand, Sébastien Ogier

Le Gapençais du Citroën Junior Team, hélas victime d’un problème d’anti-calage, vendredi matin, a bien réagi ensuite dans l’après-midi

Bien remonté, il occupe une quatrième place à 1’10’’9 de la tête, seulement devancé, outre Loeb et Sordo par le pilote Ford, Jari-Matti Latvala à qui il concède 6’’2 . Mais il précède de 3’’6, Mikko Hirvonen, le Vice champion du monde qui pointe lui, à 1’14’’5 du leader.

Sur, que ce samedi lors des huit spéciales au menu et dimanche ou il en restera encore cinq, la bataille pour le podium devrait donc se poursuivre car ces trois pilotes, Latvala, Ogier et Hirvonen ne sont finalement séparés que par… 9’’8.

Autrement dit, il va faire chaud sur les routes autour de Tréves et de la Moselle !

Mais sauf catastrophe ou EXPLOIT de Sordo ressuscité, Sébastien Loeb semble bien parti pour accrocher une huitième victoire au Rallye d’Allemagne, à son fabuleux palmarès.

Laquelle le propulserait encore un peu plus vers un septième titre mondial qui s’approche à vitesse GRAND V

Christian Colinet

Photos : Teams

WRC

About Author

admin

Leave a Reply