WRC –RALLYE D’ALLEMAGNE : PAS DE TRÊVE A… TRÊVES POUR LE CITROËN JUNIOR TEAM

 

 

Deuxième épreuve asphalte de la saison, le Rallye d’Allemagne est attendu avec impatience par les deux équipages du Citroën Junior Team.

De retour après sa ‘’ pige ‘’ dans l’équipe officielle en, Finlande, à bord de la C4 WRC n°7, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia auront pour ambition de confirmer le potentiel dévoilé derniérement en Bulgarie.

L’objectif sera identique pour Kimi Räikkönen et Kaj Lindström, naturellement à l’aise sur le bitume.

Après des performances encourageantes en Bulgarie, le Citroën Junior Team cherchera à faire encore mieux sur un terrain fondamentalement différent.


« Toute l’équipe garde un excellent souvenir de l’expérience bulgare. Kimi, qui a beaucoup à apprendre cette saison, avait montré de belles capacités pour son premier rallye asphalte en Championnat du Monde et Sébastien avait été très performant. Cependant, le Rallye de Bulgarie était nouveau pour tous les équipages. En Allemagne, nous affronterons des pilotes chevronnés… L’objectif fixé à nos équipages est de ne pas faire d’erreur. Je suis certain que nos C4 WRC peuvent obtenir d’excellents résultats ! »

Deuxièmes du Championnat du Monde des Rallyes après huit des treize épreuves, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia disputeront le Rallye d’Allemagne pour la seconde fois.

Leur première expérience date de la saison 2008 avec une victoire Junior-WRC au volant de la Citroën C2 Super 1600.

Sébastien raconte :

« Au volant de la C4 WRC, les choses seront complètement différentes. Le parcours du Rallye d’Allemagne est très particulier avec une spéciale qui sort de l’ordinaire. Samedi, nous passerons à deux reprises dans un camp militaire pour un chrono de près de cinquante kilomètres qui devrait être le juge de paix du rallye. Généralement, il y a de nombreux changements d’adhérence. Il faut être très précis dans les notes et bien travailler avec les ouvreurs. L’objectif est d’essayer d’être au bout sans faire d’erreur pour espérer se rapprocher des performances de Sébastien Loeb, qui fait figure du gardien du temple en Allemagne ! »

Très à l’aise sur asphalte dès ses premiers tours de roues en compétition avec la Citroën C4 WRC, Kimi Räikkönen va découvrir un nouveau terrain de jeu sur les bords de la Moselle.

L’ancien Champion du monde de Formule 1 (2007) précise :

« Ce sera encore une toute nouvelle épreuve pour moi. Lors de mon premier rallye sur asphalte avec la Citroën C4 WRC, j’avais de bonnes sensations. Le plus important est de m’habituer au pilotage d’une WRC sur cette surface. De part mes expériences passées, j’ai la sensation que le pilotage sur asphalte est plus naturel même si, encore une fois, le pilotage en rallye est une discipline totalement différente du pilotage sur circuit. »

Premier témoin de l’apprentissage de l’ancien Champion du Monde de F1, Kaj Lindström affiche son optimisme :

 « Nous progressons lors de chaque rallye, c’est un paramètre essentiel cette saison. Notre performance en Bulgarie, pour la première épreuve asphalte, était notre meilleure depuis le début de l’année et je suis convaincu que Kimi possède encore une belle marge de progression ! »

Avant d’attaquer cette épreuve, Sébastien Ogier a répondu à trois questions essentielles :

La deuxième place finale du Championnat du Monde est-elle devenue un objectif ?

« Nous allons essayer de nous accrocher à cette deuxième place. Ce serait un grand résultat de terminer Vice Champions du Monde. Nous sommes plutôt bien partis. Il reste plusieurs rallyes asphalte sur lesquels nous devrions être en mesure de prendre le dessus sur Jari-Matti Latvala qui nous suit au championnat. »

Vous allez participer à votre premier Rallye d’Allemagne en WRC alors que d’autres pilotes comptent sept départs…

« Nous savons que ce sera beaucoup plus difficile que lors des derniers rallyes. L’objectif reste d’acquérir de l’expérience avec beaucoup d’humilité. C’est une épreuve que nous ne connaissons pas beaucoup puisque nous ne l’avons fait qu’une seule fois en C2 Super 1600. Ça s’était bien passé avec une victoire en Junior. Mais au volant d’une WRC, les choses seront complètement différentes. L’objectif sera de battre au moins les Ford et de se rapprocher des… ou du meilleur. »

Vous partagez votre fin de saison entre le Citroën Total World Rally Team sur la terre et le Citroën Junior Team sur asphalte. Est-ce délicat de passer d’une équipe à l’autre ?

« Citroën est une grande famille. Le Citroën Junior Team et le Citroën Total World Rally Team sont assez proches. En Finlande, pour ma première apparition avec l’équipe officielle, tout s’est très bien passé. Ce sera facile de retrouver mes marques avec mes collègues du Citroën Junior Team. Je ne me fais aucun souci ! »

Le Gapençais aurait pu ajouter qu’il pilote au fond rigoureusement la même voiture, une Citroën C4 WRC !

Seule l’équipe technique et l’assistance sont différentes

Gilles Gaignault

Photos : Team et Red Bull

Comme nous l’explique Benoit Nogier, le Team manager :

WRC

About Author

admin

Leave a Reply