MOTOCROSS MONDIAL :MARVIN MUSQUIN ! SUR LA PISTE DES HEROS…

 

 ….On sait que les pilotes de motocross français sont depuis de nombreuses années à la pointe des résultats mondiaux.

Champion du monde en MX2 en 2009, (une discipline qui regroupe des 125 2T et des 250 4T, en sachant qu’aujourd’hui, et c’était le but de la Fédération mondiale, les 4T sont infiniment plus performantes) le jeune pilote français Marvin Musquin, il a 20 ans, est très largement en tête du Championnat 2010, toujours en MX 2.

Alors, continuer sur les traces des légendes françaises du motocross ?

Entretien .

 

LES DIEUX DE LA PISTE

 

 

Quelles légendes françaises ?

 

Deux ou trois noms viennent immédiatement à l’esprit. Pour parler d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, la figure de proue absolue est Jean Michel Bayle, Champion du monde 125 en 1988, en 250 en 1989, Champion des USA de Supercross et de Motocross en 250 et 500 en 1991, et par-dessus le marché, vainqueur du Bol d’Or en 2002 et 2003 et des 24 Heures  du Mans moto en 2002.

 

Eh oui jeunes gens, nous avons connu ça, même si c’est impensable

 Il faut ajouter des victoires en Motocross des Nations et au Supercross de Bercy !  

 

Sans oublier qu’il s’aventura ensuite courageusement en GP !!!

 

Alors, plus près des années d’aujourd’hui, on trouve aussi David Vuillemin, Champion du monde de cross et Vice champion des USA de Supercross.

 

Mais surtout Christophe Pourcel, Champion du monde en MX2 en 2006, Champion des USA de Supercross lites et à deux reprises, en 2009 et 2010.

Et comment oublier d’autres  » Stars  » comme Jacky Vimond ou Mickael Pichon !!!

 

 

ROULER SUR LES TRACES DES DIEUX…

 

 

Bien sûr, quand on lui pose la question, Marvin Musquin répond tout de suite…

 

« Jean Michel Bayle était le héros de mon père, lui-même pilote de bon niveau d’ailleurs. En fait, entre mon père et mon frère aîné qui roule super bien aussi, je suis né dans le motocross. Aujourd’hui, mon héros est Christophe Pourcel, qui est juste un peu plus âgé que moi. Donc évidemment je rêve des USA. KTM me propose un contrat de deux ans pour aller courir le Championnat US lite/ouest. Tu imagines le bonheur ? J’en rêve depuis que je suis tout petit… »

 

Il a vraiment commencé tout petit. A 4 ans, sur un Honda 50 QR. Chose étonnante, il est originaire de La Réole, l’une des deux  »Mecque » françaises du grass-track, mais son truc à lui, c’est le cross.

 

Naturellement, il court en mini vert pendant deux ans, se fait remarquer et la belle histoire se met en route. Champion de France en 2007, Champion du monde en 2009, une chose est claire : le garçon a un talent fou, car rappelons le, il a 20 ans !

 

 

VOUS AVEZ DIT TALENT ?

 

 

On cherche naturellement à savoir d’où lui vient cette sorte d’invincibilité.

 

« Il ya évidemment ma moto, la KTM-Red Bull d’usine. Une bombe, 250 4T. je me sens super bien dessus, ça a été vraiment une révélation. Du coup, je réussis des départs canon et l’on sait que c’est un vrai avantage. »

 

L’auteur de ces lignes peut en effet témoigner. (Après une petite trentaine d’années de motocross dans le monde entier). Les pilotes français, et nous parlons des plus grands, n’ont jamais été des « starters » d’enfer.

 

Bien sûr, ici et là, ils ont réussi un beau rush au tomber de la grille. Mais globalement, nos légendes ont surtout été des machines à remonter tout le monde, ce qui au passage d’ailleurs assuré des ambiances démentielles sur les circuits de Motocross et de Supercross. Le cross français a eu de bons starters. Mais c’est après qu’il y avait problème.

 

 

LES ROIS MAGES

 

 

Sur toute naissance de dieu, il faut des parrains qui assurent. Et Marvin Musquin, sur ce point, est une sorte de bienheureux.

 

Son coach est un certain Yannig Kervella. Un dur de dur, 6 fois Champion de France dans la période bénie des années 80.

Celle qui voit les foules fondre de bonheur en regardant rouler des Bayle et des Vimond. Comme son nom l’indique, Yannig est breton.

 

Du celte pur jus, indestructible. Si Marvin Musquin habite aujourd’hui près de Rennes, c’est pour être proche de son coach. Et là, l’efficacité et la solidarité bretonne jouent à fond. (C’est ici la vraie notion, positive, de clan. La famille en très grand).

 

 

Bref, pour s’entraîner en motocross, les paysans du coin ont autorisé le Champion à rouler sur leurs terres. Il semble, de ce que dit Marvin, que les champs de maïs, (une fois récoltés tsss…tsss…) soient un terrain de jeu idéal.

 

En ce qui concerne le Supercross, un terrain spécial a été construit à Saint Aubin d’Augigny. Footing ou vélo tous les matins, entraînement les mardis et mercredi sur le terrain, le reste du temps se passe sur les circuits de GP…

 

L’autre « Roi mage » est Pete Beirer, le patron du tout terrain chez KTM.

 

Rappelons ici qu’il s’agit d’une firme autrichienne, (originellement, KTM signifiait Kronreif-Trunkenpolz, les deux fondateurs, Mattighoffen pour la situation géographique de l’usine).

 

Cette marque a tout raflé depuis des dizaines d’années en cross et en enduro, puis sur le Paris Dakar et se met aujourd’hui aux motos de route.

 

Un énorme succès européen.

 

Bien sûr, la marque s’intéresse au marché US. D’où l’engagement de Musquin l’an prochain. Il sera basé en Californie, au sud de Corona. Et comme ce genre de boîte fait les choses bien quand elle veut gagner quelque part, Marvin Musquin part avec Yannig son coach, son mécano Jon Primo seront du voyage ainsi que son amie Mathilde.

 

L’objectif est de gagner le Championnat des USA lite (l’équivalent US du MX2) de la côte ouest ainsi que le championnat lite outdoor.

 

 

ET MAINTENANT….

 

Ce qui est drôle c’est qu’il retrouvera aux USA son héros, Christophe Pourcel. Mais pas dans les mêmes courses.

 

Certes, cette année, Christophe court en lite outdoor, et mène d’ailleurs ce Championnat, mais l’an prochain, il courra en 450 (L’équivalent US du MX1).

 

Destins prestigieux et parallèles ?

 

L’avenir le dira.

 

En fait, la saison des GP 2010 se termine en septembre, au Brésil.

 

15 jours plus tard, ce sera l’un des évènements les plus renommés au monde, le Motocross des Nations, c’est-à-dire où l’on court par équipes nationales, et où chaque pays présente trois pilotes.

 

Pour la France, un trio ‘’ magique ‘’ :

 

Musquin, Pourcel et Boog

 

Cet évènement aura lieu aux USA, dans le Colorado, près de Denver.

 

Il y a quelques années, les américains étaient invincibles dans ce genre de compétition.

 

Invaincus de 1981 à 1993.

 

Puis ça a changé.

 

France (2001) Belgique, Italie, Royaume uni ont (parfois…) pris le relais.

 

A nouveau, les yankees ont pris le pouvoir sans discontinuer de 2005 à 2009.

 

Depuis 1947, les USA ont gagné 20 fois.

 

Alors aller les battre dans leur élément et chez eux…

 

 Quel pied !

 

C’est tout ce que l’on souhaite à Marvin et ses P’tits camarades de jeu…

 

Jean Louis Bernardelli

 

Photos : Red Bull – Photofiles

 

 

Moto Motocross

About Author

admin

Leave a Reply