NASCAR : VICTORIEUX A MICHIGAN, HARVICK GAGNE SA PLACE DANS LE « CHASE « 

En s’imposant sur le Michigan  International Speedway, Kevin Harvick s’est assuré définitivement une place dans le  »Chase ».

Il a devancé Denny Hamlin et trois voitures de la Roush Fenway Racing, au terme d’une course très disputée.

Une semaine après un passage sur circuit routier, la Sprint Cup Series changeait radicalement de décor en lançant ses 43 bolides sur le grand ovale de deux miles du Michigan International Speedway.

Kasey Kahne s’élançait de la pole position mais n’avait même pas le loisir de mener le premier tour car Jimmie Johnson prenait tout de suite le meilleur sur lui.

Très vite, les voitures les mieux réglées se démarquaient  et  Johnson devait  abandonner la tête au profit de Greg Biffle et Kevin Harvick qui se détachaient du peloton.

Derrière eux, Clint Bowyer et Jeff Burton, les coéquipiers de Harvick, se frayaient facilement un passage dans le Top 10, confirmant l’excellent état de forme de la Richard Childress Racing.

Le sort était moins clément pour Kurt Busch qui cassait son moteur dès le 32ème des 200 tours et ratait une occasion d’enchainer un autre bon résultat après sa deuxième place à Watkins Glen la semaine précédente.

Une légère pluie interrompait brièvement la course au 60ème tour mais les nuages disparaissaient bien vite pour permettre à Biffle de reprendre son rythme.

Le resserrement du peloton dû à la neutralisation profitait toutefois à Tony Stewart qui s’emparait du commandement au 84ème tour.

Une salve de ravitaillements à mi-course modifiait l’ordre des leaders et permettait à Harvick de repasser en tête devant Stewart et Biffle.

La Roush Fenway Racing en force

Le pilote de la Chevrolet n° 29 creusait un écart conséquent sur ses poursuivants mais un accident entre Jeff Gordon et Jeff Burton et aussi entre Logano et Stewart dans le Top 10, forçait les officiels à ressortir le drapeau jaune.

Tandis que les deux Jeff repartaient du fond de grille, la bagarre reprenait de plus belle au restart.

En sautant le dernier ravitaillement et en tentant un pari sur la consommation, Denny Hamlin venait se mêler à la lutte entre Harvick et Stewart.

La bataille entre les trois hommes durait une quinzaine de tours et donnait finalement raison à Harvick qui, après un essai infructueux sur la trajectoire intérieure, dépassait Hamlin par l’extérieur pour la première place.

Derrière, le spectacle n’était pas moins épique entre Juan-Pablo Montoya et les trois Ford de la Roush Fenway Racing pilotées par Carl Edwards, Greg Biffle et Matt Kenseth.

Revenus en force dans le dernier quart de la course, les coéquipiers arrivaient à bout du Colombien et réussissaient même à se débarrasser de Stewart pour rentrer tous les trois dans le Top 5.

Pendant ce temps, Harvick creusait un écart de deux secondes sur Hamlin et s’imposait pour la troisième fois de la saison.

Cette victoire lui permettait de sécuriser une place dans le "Chase", trois courses avant la fin de la saison régulière.

Il portait ainsi son total de points bonus à 30 (dix points par victoire) pour le début des play-offs.

Beaucoup de places étaient échangées au classement général.

Hamlin et Stewart gagnaient respectivement trois et quatre positions et remontaient 3ème et 4ème au championnat, devant Johnson.

Carl Edwards prenait lui aussi trois places pour monter 6ème. Jeff Burton, 24ème de la course à cause de son accident, en perdait quatre et se retrouvait juste derrière.

La casse moteur de Kurt Busch lui valait la plus grosse dégringolade avec six places perdues qui le rétrogradaient en 10ème position au général.

Enfin, le jeu du chat et de la souris continuait entre Clint Bowyer et Mark Martin qui s’échangent à nouveau la dernière place dans le  »Chase » provisoire.

Bowyer repasse en effet devant à la 12ème position pour 35 points.

Renaud LACROIX

Photos : NASCAR

Nascar

About Author

admin

Leave a Reply