IRC : LE PORTUGAIS BRUNO MAGALHAES SUR LA LANCEE DES ACORES A MADERE !!!

  BRUNO MAGALHAES

 

Entré dans le cercle des vainqueurs de rallyes du Championnat IRC,  à la mi-juillet, aux Açores, le portugais Bruno Magalhaès  qui conduit l’une des Peugeot 207 S2000, vise à nouveau la victoire à domicile, en cette fin de semaine à l’occasion du Rallye de Madère.

Après le magnifique et inattendu doublé conquis de haute lutte il y a quinze jours, Bruno Magalhaès et Kris Meeke les deux hommes fers de lance de l’équipe Peugeot, envahissent une autre île portugaise, Madère, avec une seule idée en tête :

Répéter et ainsi renouveler la magnifique performance réussie aux Açores.

 

En mettant au point, une 207 S2000 plus affûtée que jamais, Peugeot Sport, leur fournit l’arme idéale pour atteindre leur objectif.

Auréolé par sa toute récente première victoire en IRC, Bruno Magalhaès déborde d’ailleurs d’enthousiasme à la veille de relever son nouveau défi :

« Madère, c’est un de mes rallyes préférés ! L’atmosphère y est géniale et les routes sont magnifiques. J’adore ce goudron de bonne qualité, ces virages qui n’en finissent pas, ces incessantes dénivellations… Je n’ai pas encore gagné là-bas. Il est temps que je répare cette omission. »

 

La précision du pilotage

 

Deux fois, déjà, le pilote qui porte les couleurs de Peugeot Portugal, a terminé l’épreuve à la deuxième place. C’était en 2007 et en 2009. Il raconte :

« La faiblesse des écarts qui séparent les meilleurs est une des caractéristiques de l’épreuve. L’année dernière, j’étais en tête. Je subis une minime crevaison et je termine à 3’’5 du vainqueur. La conduite est très précise, très typée "circuit". On ne peut s’y permettre aucun relâchement. »

 

Pour l’occasion, Peugeot Sport a poursuivi le développement de la 207 S2000 en fonction de ce terrain très particulier.

Bertrand Vallat, l’ingénieur chargé du suivi de la 207 S2000, explique :

« Les améliorations apparaissent en continuité depuis la fin de 2009. La nouvelle suspension bénéficie des enseignements engrangés cette année, et particulièrement aux Canaries. A Madère, la voiture doit à la fois avoir un comportement d’une précision sans faille et garder une grande facilité de conduite, car une averse rendant les conditions d’adhérence variables n’est ici jamais à exclure. »

Quoique devancé par Magalhaès aux Açores, le Champion IRC en titre, l’irlandais Kris Meeke se réjouit tout autant que son vainqueur d’un jour, de son prochain déplacement :

« L’année dernière, je découvrais le parcours. J’ai beaucoup aimé, mais je n’ai pu faire mieux que cinquième. »

Et le pilote de Peugeot UK de préciser :

« Le tracé est très difficile. Les plupart des courbes se négocient à l’aveugle. Quand on est là pour la première fois, il est très difficile de déterminer avec certitude la trajectoire idéale, le moment exact où il faut freiner ou prendre son point de corde. Cette année, je compte sur mon expérience de 2009 pour parfaitement appréhender le terrain. »

 

Les montagnes russes

 

Le challenge n’en reste pas moins délicat.

Et Kris de poursuivre :

« On est sans cesse dans les montagnes. Partout, cela monte très fort, puis on redescend d’une façon tout aussi abrupte. On se croirait à la foire, aux Montagnes Russes. Une autre difficulté est de trouver, en tests, une route aux caractéristiques identiques à celles de Madère. C’est pour cette raison que, l’année dernière, nous n’avons pas été parfaits dans le choix des rapports de boîte. Nous ne nous ferons plus surprendre et, cette fois, j’ai bien l’intention de me battre pour la victoire. »

Pour atteindre son but, le tenant du titre IRC devra battre tous les adversaires des Peugeot, mais aussi les autres 207 S2000, à commencer par l’exemplaire confié à Magalhaès :

« Jamais je n’aurais envisagé remporter ma première victoire IRC sur la terre! » s’exclame le pilote Peugeot Portugal.

Et de rajouter :

« Maintenant que c’est fait, je ne peux être que plus optimiste, encore, pour le goudron de Madère. »

Voilà qui promet une belle empoignade entre les deux pilotes Peugeot !

Après sa sortie de route à Ypres, on note le retour de la 207 S2000 engagée par Peugeot Turquie pour son équipage féminin,  Burcu Centinkaya-Cicek Guney et une autre 207 pilotée par Vitor Sa, vainqueur en 2004 de ce rallye sur 306 Maxi.

Face aux Peugeot, l’opposition sera comme d’habitude menée par la meute des Skoda Fabia S2000, particulièrement en verve cette année.

Et notamment, celles de Juho Hanninen et de Kopecky. Lesquels occupent le deux premières places au classement provisoire de l’IRC, totalisant respectivement 48 et 39 points contre 30 et 23 à Magalhaes et Meeke.

Christian Colinet

Photos : Teams

Rallye IRC

About Author

admin

Leave a Reply