24 HEURES CAMIONS DU MANS. C’EST DU LOURD ! LE MANS C’EST L’AMERIQUE …

LES GROS CULS, SPECTACLE … ASSURE !!

 

 

 

Sur le circuit Bugatti, les 18 et 19 septembre prochain, la 26 ème édition des 24 Heures Camions – déjà – sera d’abord un affrontement de mastodontes aux puissances hallucinantes (1200 CV !)

Non, vous ne rêvez pas ! Vous avez bien lu…

 

Pour les avoir commentées la première année, avec l’inoubliable Max Meynier,- ‘’ l’homme ‘’ de la fameuse émission …Les Routiers sont sympas sur RTL – l’auteur de ces lignes peut garantir le grand frisson !

 

On y verra aussi en ‘’ vedette américaine ‘’ les courses auto de la série Racecar, l’équivalent européen des stupéfiantes Nascar ainsi que la finale du Championnat de France des non moins spectaculaires Legends Cars.

 

Bref, un week end à ne rater sous aucun prétexte pour ceux qui aiment les trucs déments !

 

Quand les pachydermes glissent comme des libellules sur la rosée…

 

C’est le Championnat d’Europe Camions, individuel et par équipes, qui sera  »l’acmé » du week-end.

 

Quatre départs seront donnés pour cette catégorie, dont c’est l’avant dernière épreuve de la saison. Elle est actuellement menée par le pilote espagnol Antonio Albacete. Alors, on imagine, ou plutôt, on a du mal à imaginer, pour ceux qui n’ont jamais assisté à ce genre de compétition…

 

1200 ch. pour des cylindrées max de … 13 litres, poids minimum de 5500 kg !

 

Quand on vous dit que c’est gigantesque !

La vitesse maximale autorisée atteint tout de même… 160 km/h !!!!

 

Comment peut-on ralentir et aussi surtout – vu le poids – freiner un truc pareil, pleine bourre, avant le virage de la Chapelle ?

 

Comment affronter la redoutable courbe du Chemin aux bœufs, sans se cacher les yeux et crier « sortez-moi de ce cauchemar » ?

 

Bienvenue chez les Titans…

 

Autre belle affiche du week-end avec la finale de la Coupe de France, où s’affrontent des gros joujoux développant eux… 1050 cv. , vitesse max identique, 160 km/h, actuellement menée par le français Noel Crozier et dans lequel court aussi la seule femme du plateau, Jennifer Janiec.

 

Laquelle est actuellement classée à une incroyable… sixième place, sur 26 pilotes. Pas mal !

 

Voilà une dame qui sait jouer du cerceau !

Respect à elle !!!!

 

 

Racecar, le Nascar en Europe

 

C’est une autre grosse surprise à découvrir. Cette formule existe en France depuis 2009 à l’initiative de la famille Galpin.

Les voitures ressemblent à s’y méprendre à celles que l’on voit évoluer sur les ovales US, équipées de V8 de 450 ch. le bruit à lui seul est un grand plaisir d’initié !!!

Eric Hélary, dont on sait qu’il est, entre autres, vainqueur des 24 H du Mans (1993) est l’un des pilotes du plateau. Il s’est formidablement engagé dans cette discipline.

François Delecour, qui a apporté au rallye français ses tous premiers émois mondiaux (1993) un an avant le titre de Didier Auriol, est aussi de la partie.

 

On y verra aussi le DJ Laurent Wolf, qui outre le pilotage de ces engins exceptionnels, offrira un concert sur le circuit Bugatti.

 

Cette catégorie compte vingt et une voitures au départ. Une course le samedi, une autre le dimanche, voilà le menu.

 

Copieux ! Et superbe…

 

 

Legends Cars : un peu de light dans un monde de brutes…

 

 

L’idée ici est de se faire plaisir (et peur ! ça roule quand même au-dessus de 200) pour un budget qui ne soit pas pharaonique.

Répliques des années trente, 150 ch. pour 500 kg, ce type d’engin vous emmène joyeusement de 0 à 100 km/h en … 3,7 secondes !

 

Bref, ça pousse…

 

La Série créée en 1992 aux USA existe en France depuis 2003.

Olivier Biotteau, Pascal Corinti et Christophe Roure y disputeront la finale du Championnat de France.

 

C’est très beau, comme tout le reste de la manifestation.

 

Pierre Dubois, dont le journal France Routes est associé à l’ACO pour l’organisation de ces 24Heures Camions, nous explique :

 

« Il s’agit d’une vraie fête du camion à vivre en famille, d’une réunion des 40 000 lecteurs du mensuel consacré aux professionnels de la route, où la passion est de toutes les animations, sur piste ou hors piste. »

 

Il précise :

 

« On sait que la décoration est l’un des fantasmes des fans de camions, de même que les camions anciens ou les (gros) bijoux US. Le Tuning est également à l’honneur. Ils seront évidemment de la fête, avec aussi plusieurs stands de constructeurs. Un jury sélectionne par ailleurs les 100 plus beaux camions venus de toute l’Europe pour le défilé, véritable parade de l’évènement.»

 

Avant de conclure :

 

« L’affluence augmente chaque année, notre record date d’ailleurs de l’an dernier avec 47100 spectateurs, nous n’avons qu’une envie, que ce record soit battu ».

 

L’entrée est correcte fixée à 34 euros pour les deux jours et elle donne droit à l’accès aux paddocks, cette véritable caverne au trésor de tous les fans de sports mécaniques.

 

Sur que les jeunes adoreront une telle manifestation ou ca pue, ca fait du bruit et on y découvre que des carrosseries démentielles et comme on disait autrefois…

Psychéliques !!!

 

Alors, avis aux amateurs de spectacles … et de sensations fortes

 

Ce week-end là, les 18 et 19 septembre, le circuit Bugatti sera le centre du monde pour les amoureux des ‘’ Gros cubes ‘’

 

Jean Louis Bernardelli

 

Photos : Serge Potier – Didier Bonnet

 

 

Camions

About Author

admin

Leave a Reply