WRC : LATVALA REMPORTE LA BATAILLE DU RALLYE DE FINLANDE DEVANT OGIER ET LOEB

 Le finlandais Jari Matti Latvala s’est imposé samedi aprés-midi en remportant à Jyraskyla le trés prestigieux Rallye de Finlande.

Au volant de sa Ford, il succéde au palmarés aux deux épouvantails qui dominent outrageusement la discipline depuis plusieurs années maintenant. Le français Sébastien Loeb, lauréat en 2008 et son compagnon d’écurie, Mikko Hirvonen  – contraint d’abandonner cette année – et victorieux l’an passé ici même à Jyvaskyla

Tout au long des huit spéciales de cette derniére journée, Latvala a du lutter pour repousser les assauts répétés des quatre pilotes de l’équipe Citroen. Avec dans l’ordre Sébastien Ogier (second) l’autre Seb, Sébastien Loeb (troisième) , Petter Solberg (quatrième ) et Dani Sordo (cinquième)

Autant dire que le pilote Ford, esseulé au milieu de cette meute de voitures rouges a du, à la fois aller vite pour tenter de conserver sa place de leader, controler la situation et eviter de commettre la moindre faute…
 
A ce petit jeu, il s’en est remarquablement sorti…
 
Mais la journée a été psychologiquement difficile et hard !!

 
 

Elle commençait d’ailleurs de la meilleure manière.
 
Dés la spéciale d’ouverture ce samedi matin l’ES 12 (Kolonkulma) longue de 13,35 km, Latvala pensait et espérait mettre les pendules à l’heure… car au volant de sa Ford Focus, il souhaitait s’octroyer le meilleur temps. Histoire de rappeler aux Citroen ‘ s boys que LE patron ce jour sur ses terres en finlande, c’était bien lui !!!
 
Mais chez les  » rouges  » on lui collait aux basques. A preuve. 
 
La révélation de la saison, Sébastien Ogier  ataquait la journée en fanfare et s’offrait ce scratch  pour … une infime petite seconde devant le leader. Loeb lâchait guére plus (1 »3). Solberg (4 »1) et Sordo 5 »7.  Au général , cela donnait : Latvala, à 12 » 2 Solberg, à 20 »8 Ogier, à 32 »3 Loeb et à 48 »4, Sordo
 
Dans la suivante, l’ES 13 (Vaarinmaja) sur 29,29 km, Loeb prenait pourtant bien des risques mais cela payait ! A l’arrivée, c’était lui le meilleur temps devant … Ogierdécidemment exceptionnel vu l’enjeu – à 1 »7. Latvala lâchait tout de même 7 »3. Sordo 7 »8 et Solberg, 11’9

Loeb qui avant le départ avait lâché:

 "Ogier est trop rapide, ça va être difficile de revenir sur lui. Je ne pense pas que ce sera possible. Quant à Jari-Matti, il est trop loin." 
 
Au classement général provisoire, Ogier se permettait de dépasser l’ancien Champion du monde, Petter Solberg jusqu’alors second. Le Gapençais revenait à 15 »2 de la Ford de tête. Solberg pointant désormais à 16 »8 et Loeb à 25  »
 
Dans l’ES 14 (Surkee 1) Latvala accélérait et réalisair enfin un scratch. Il repoussait ce diable d’Ogier qui ne lâchait rien, à 7 »3. Loeb perdait 8 »1 et Solberg, 11 »8. Du coup au général, Ogier retombait à 22 »5 du leader
 
Loeb remportait l’ES 15 (Leustu 1) avec…  0 »1 d’avance sur… Ogier, 3 »2 sur Solberg, 6 »1 sur Sordo et 7 » 5 sur Latvala. Au général , remontée d’Ogier à 16 »1 de  Latvala.
 
Le Champion du monde récidivait dans l’ES 16 (Himos 1) s’offrant un nouveau scratch avec 0 »4 sur Ogier, 4 » 2 sur Latvala, 7 »7 sur Sordo et Solberg. Au général , Ogier grignotait des secondes et pontait dorénavant à 12 »3 !

C’est dire l’intensité qui régnait sur les pilotes
 
Et ce d’autant plus que dans l’ES17 (Surkee2) c’est Ogier qui mettait tout le monde d’accord se payant à son tour le meilleur temps, devant Latvala à 1 »7, Solberg à 2 »9, Loeb à 3 »9 et Sordo à 9 »5
 
Dix secondes, trés exatement 10 »6 ne séparait plus Latvala du pilote Citroen. Loeb pointant toujours au delà des vingt secondes, à 23 »6 précédant Solberg, pointé à 29 »

Il ne restait plus que deux spéciales à parcourir : l’ES 18 (Leustu2) et l’ES 19 ( Kolonkulma 2)

Dans leustu , Latvala envoyait grave et l’emportait d’un souffle 0 »5 sur l’étonnant Ogier. 1 »4 sur Solberg et 2 »6 sur Loeb, à nouveau dominé par son équipier.

 Au général, Latvalasur Sébastien Ogier. avant l’ultime rendez-vous conserrvait 11’1

 Arrivait le grand moment: la derniére spéciale.

Survolté à l’idée de réalier l’EXPLOIT,  le pilote Citroen Sébastien Ogier  » claquait  » un chrono ! Et, il terminait magistralement et en beauté ce Rallye de Finlande, en s’offrant le meilleur temps. Repoussant Loeb à 0 » 8 et Latvala, finalement grand vainqueur et héros d’un peuple radieux, de 1 seconde.

Jari Matti Latvala permettait à Ford de retrouver la plus haute marche du podium, triomphant finalement avec 10 »1 d’avance sur Sébastien Ogier, IMPERIAL, 26 » sur Loeb, 30 »7 sur Petter Solberg et 1’45 » sur Dani Sordo

Quant au suivant, le sixième, Wilson il accusait un boulevard de retard ! Qu’on en juge : 5’43’7….

 Aprés l’énorme déception et la terrible déconvenue de la sortie de route de Miko Hirvonen, Jari Matti Latvala a su trouver les ressources pour venger l’honneur de son partenaire et compatriote, redonnant  ainsi au plus vite, le sourire à tout le staff Ford. A commencer par Malcolm Wilson.

Latvala, déjà victorieux en Nouvelle-Zélande, offre à Ford sa 3e victoire après celle obtenue au Rallye de Suède par Hirvonen

" C’est un rêve ! Je ne pouvais pas imaginer un tel résultat. C’est fantastique de gagner à domicile. Je suis excité et je dédie cette victoire à l’équipe qui a fait un travail génial  »

De son coté, Sébastien Ogier à une fois encore, une fois de plus demontré et prouvé toute l’étendue de son fabuleux talent naissant.

Second en Finlande, ce n’est pas rien pour un garçon qui découvre cette saison le Chamionnat du monde à plein temps. Jusqu’alors, il nous avait émerveillé. Terminant successivement troisième au Mexique, second en Nouvelle-Zélande et premier au Portugal

Sur les redoutablee et redoutés pistes finlandaises, Ogier nous a tout simplement régalé et surtout estomaqué !!!

 CE GARCON C’EST DE LA GRAINE DE CHAMPION  !

 UN DIAMANT A L’ETAT PUR….

Au point stop final, il laissait éclater sa joie:

"C’est fantastique. Deuxième, c’est mieux qu’espéré. Latvala était trop rapide. Samedi, j’ai été plus prudent. C’est un super résultat ".

Sébastien LOEB …. TOUJOURS HYPER PERFORMANTmais c’est la dure et implacable loi de la vie – déja en début de fin de carrière, Citroen a su lui trouver incroyablement un successeur.

Un Loeb qui calmement expliquait: 

"Troisième ce n’est pas ce que je préfère mais je ne voulais pas prendre tous les risques. J’ai réalisé un bon rallye. Dans l’optique du championnat, ce n’est pas trop mal"

Les dirigeants de la firme aux chevrons ont eu la bonne idée de savoir le retenir alors que Ford lorgnait sur lui !!!

 Ils ne doivent surement pas regretter d’avoir su trouver le financement pour éviter qu’il ne file chez l’ adversaire qui avait les yeux de CHIMENE pour ce nouveau phénoméne du Rallye mondial

Gilles Gaignault

photos : Teams

WRC

About Author

admin

Leave a Reply