WSR : JEAN ERIC VERGNE REMPLACE BRENDON HARTLEY CHEZ TECH 1

 1

À la reprise des WSR (World Series Renault) dans la Formula Renault 3.5 Series, début septembre à Hockenheim, le jeune Néo-Zélandais Brendon Hartley cédera son baquet au jeune espoir français, Jean-Éric Vergne.

Le Français rejoint donc l’équipe Tech 1 Racing pour la dernière ligne droite de la saison, où l’équipe toulousaine tentera d’aller conquérir à la fois le titre Pilotes, avec Daniel Ricciardo, et le titre Teams.

 

EXIT HARTLEY …DE CHEZ RED BULL !!!

Suite à la décision du Red Bull Junior Team de se séparer de Brendon Hartleydécision qui ne va pas être sans conséquences sérieuses pour sa carrière –, c’est Jean-Éric Vergne, âgé de 20 ans, qui succédera au Néo-Zélandais à bord de la monoplace Tech 1 Racing, arborant le numéro 7

Actuellement solide leader du très réputé Championnat britannique de F3, Jean-Éric Vergne est en passe d’être le premier Français à remporter ce  prestigieux 

Il évoluera donc également en Formula Renault 3.5 Séries lors des trois derniers rendez-vous de la saison, à Hockenheim, Silverstone puis Barcelone.

Interrogé sur cette décision, Simon Abadie, team manager de Tech 1 Racing a déclaré :

« Nous sommes désolés pour Brendon Hartley. C’est un excellent pilote, un super mec avec qui nous avons de très bonnes relations. C’est quelqu’un de grande qualité, il a beaucoup de talent et toute l’équipe a vraiment apprécié travailler avec lui pendant pratiquement deux saisons. Nous lui souhaitons beaucoup de chance pour la suite de sa carrière et nous espérons tous que cela va lui permettre de rebondir. Maintenant, nous comprenons et respectons la décision du Red Bull Junior Team. »

Et le patron, lui-même ancien pilote, sait donc de quoi il parle. Il ajoute :

« Nous sommes donc heureux d’accueillir Jean-Éric Vergne dans notre équipe, et nous espérons tous qu’il sera également chez nous en 2011. Il réalise de belles choses en F3 Britannique et peut envisager d’être titré avant la reprise de la Formula Renault 3.5 Series. C’est son objectif n°1, Jean-Eric doit être Champion de F3 Britannique cette saison ! »

Puis Simon Abadie précise :

« Au sein de Tech 1 Racing en FR 3.5 Series, il sait ce qu’il doit faire. Il connaît la voiture, puisqu’il a roulé pendant les essais hivernaux, puis il connaît Tech 1 Racing, puisque nous l’avons fait rouler en GP3 Series. Il nous a rejoints au pied levé et s’est très bien adapté à une monoplace qu’il découvrait. Nous sommes donc contents et confiants. Avec Daniel Ricciardo et Jean-Éric Vergne, tout est réuni pour remporter les deux titres. Le titre Teams, où nous sommes actuellement leader avec 26 points d’avance et le titre Pilotes, où Daniel Ricciardo doit combler ses 11 points d’écart sur le leader. »

Rendez-vous  est donc pris pour les 4 et 5 septembre prochain en Allemagne, sur le circuit d’Hockenheim pour l’antépénultième rendez-vous des World Series by Renault 2010.

Une fin de saison aussi palpitante que capitale pour Tech 1 Racing !

Et pour sa jeune recrue visiblement promis à un bel avenir au plus haut niveau en monoplace.

Lui qui a la chance d’appartenir à la meilleure filière actuelle, le très réputé ’’ Red Bull Junior Team’’ .

L’équivalent de ce qui se faisait de mieux à la belle époque du sport automobile français, la fameuse filière ELF créée par François Guiter .

Celle qui a révélé plusieurs générations de super Champions. Les Prost, Pironi, Tambay, Alesi, Comas, Panis et autres Bourdais

Joint  ce matin alors qu’il se rendait à Spa ou il va disputer ce week-end une manche du Championnat d’Angleterre de F3, Jean Eric nous raconté cette belle aventure qui va le mener en WSR : 

«  En fait tout s’est décidé lors du récent Grand Prix d’Angleterre le week-end de Silverstone. J’ai été contacté par Helmuth Marko qui s’occupe de la filière Red Bull Junior Team. Il m’a, à ma grande surprise proposé le volant de la voiture de Brendon Hartley pour la fin de saison. Bien sur j’ai accepté cette proposition. Mais mon but pour le moment reste de me concentrer sur le Championnat anglais de F3 ou je suis devant avec une avance conséquente certes mais il reste 5 courses.»

(Spa ce week-end en préambule des 24 Heures, puis Thruxton, Silverstone, Snetterton et enfin Brands Hatch).

Et Jean Eric de poursuivre :

J’apprécie bien cette équipe avec qui j’ai récemment roulé en GP3 a Barcelone et Valencia. Mais je n’ai jamais encore rouler avec eux en WSR. L’hiver dernier c’est ave l’équipe SG que j’avais tourné en WSR. J’avais fait de très bons chronos à Barcelone puis à Jerez et enfin à Motorland. Je suis donc ravi de revenir en WSR et je souhaite avoir déjà rempli mon contrat en F3 anglaise lorsque je débuterais début septembre à Hockenheim en WSR  afin d’être libéré et à 100% »

Comme on le voit, Jean Eric a bien la tête sur les épaules

Ce qui visiblement n’était plus le cas de Brendon Hartley !

Considéré comme un grand espoir le Néo-Zélandais a depuis déçu. Incorporé comme pilote d’essais dans l’équipe Red Bull F1 l’an dernier, Brendon n’a cessé depuis de décevoir.

 Constamment dominé par son équipier Daniel Ricciardo cette année alors que ce dernier  jeune ’’ Rookie ‘ découvrait la discipline des WSR, Brendon a fini par être totalement et complètement éclipsé. Ce qui a donc fini par aboutir à son licenciement et ce en pleine saison du Red Bull Junior Team

Une éviction grave

Pas sur qu’il s’en remette un jour car la course automobile est une jungle…

Et viré d’une telle structure ne sera assurément pour Brendon Hartley pas sans conséquences sur le devenir de ce qui s’annonçait il y a encore un an comme une prometteuse carrière…

Ainsi va la vie !

La vie qui est  parfois une roue à aubes

Gilles Gaignault

Photos : Red Bull

 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply