NASCAR : L’HISTOIRE SE REPETE POUR McMURRAY ET… MONTOYA !!!

Jamie McMurray s’est imposé ce dimanche à Indianapolis pour le Brickyard 400, un succès qu’il ajoute au déjà très prestigieux Daytona 500 !!!

Son patron Chip Ganassi est aussi devenu le premier propriétaire d’écurie à remporter coup sur coup les courses d’Indianapolis en IndyCar et en NASCAR Cup.

Et pour la deuxième année consécutive, Juan-Pablo Montoya, ancien lauréat des 500 Miles, a dominé l’épreuve Nascar avant de connaitre malheureusement  un revers de fortune.

 L’année passée, Juan-Pablo Montoya avait fait sensation sur le célèbre ovale d’Indianapolis pour le rendez-vous de NASCAR Sprint Cup Series, le Brickyard 400.

 


Il avait mené le plus grand nombre de tours et s’apprêtait à gagner sa première course de NASCAR sur ovale mais hélas, une pénalité pour… excès de vitesse dans les stands lors du dernier ravitaillement, lui ôtait tout espoir, le reléguant finalement à la onzième place à l’arrivée.  

Dix ans après sa victoire à l’Indy 500, le Colombien s’est rappelé au bon souvenir du public de l’Indiana en dominant les séances d’essais libres et de qualifications.

Il partait donc depuis la pole devant Jimmie Johnson tandis que le drapeau jaune était agité immédiatement après le départ pour un carambolage impliquant déjà Kyle Busch, Sam Hornish Jr, David Reutimann, Todd Bodine et Elliott Sadlder.

Montoya imprimait le rythme durant tout le premier tiers de la course qui comptait 160 tours sur l’ovale de 2,5 miles.

Une vibration dans sa Chevrolet forçait le leader à s’arrêter aux stands plus tôt que les autres au 39ème tour, laissant la tête à Mark Martin.

Il ne restait heureusement pas longtemps en stratégie décalée grâce à une neutralisation dix sept tours plus tard, qui remettait les choses à plat.

Tout le peloton ravitaillait de nouveau et Greg Biffle ressortait le premier devant les coéquipiers Montoya et McMurray. Autre écurie à occuper les avant-postes, la Richard Childress Racing maintenait les trois voitures de Bowyer, Harvick et Burton dans le ‘’Top 15’’ durant la majorité de l’épreuve.

La ‘’Hendrick Motorsports’’ quant à elle, n’était pas à la fête : Jimmie Johnson perdait un tour dans les stands à faire réparer une voiture difficile à manier et Jeff Gordon souffrait d’un pneu crevé et d’une surchauffe moteur.

Montoya échoue encore

Montoya reprenait la première place à Biffle à l’entame du dernier tiers de course et le Colombien montrait à tout le monde qu’il avait les meilleurs réglages pour gagner.

Le tournant de l’épreuve avait cependant  lieu au 140ème tour lors de l’ultime ravitaillement. Six pilotes optaient pour une stratégie surprise en ne changeant que deux pneus.

McMurray s’emparait donc du commandement devant Stewart, Harvick, Martin, Kurt Busch. Montoya, Bowyer et Biffle se retrouvait au-delà , avec quatre pneus neufs.

Pris dans les turbulences aérodynamiques du peloton alors que sa Chevrolet était presque parfaite en tête, Montoya ratait son ‘’restart’’ et signalait à son stand que sa voiture était devenue subitement incontrôlable. Et, surtout de ce fait inconduisible !

Effectivement, trois tours plus tard, il heurtait le muret et emportait avec lui Dale Earnhardt Jr, en redescendant vers la pit lane.

Le Colombien rentrait directement au garage et abandonnait alors qu’il avait mené 86 tours.

Devant, Kevin Harvick tirait son épingle du jeu en ayant doublé Jamie McMurray juste avant cette dernière neutralisation.

Au ‘’restart’’, McMurray prenait pourtant le meilleur et creusait définitivement l’écart, laissant Harvick défendre sa deuxième place contre Biffle.

C’est ainsi que le pilote de la ‘’Earnhardt-Ganassi Racing ‘’ remportait son deuxième succès de la saison. Il devenait le troisième pilote à gagner le Daytona 500 et le Brickyard 400 la même saison après Dale Jarrett (1996) et Jimmie Johnson (2006).

Son patron, Chip Ganassi était lui le premier à remporter l’Indy 500 et le Brickyard 400 la même année, en IndyCar et en NASCAR Sprint Cup Series.

Burton,Stewart et Bowyer finissaient respectivement 4éme,5éme et 6éme 

 .

« Nous n’avions pas la voiture la plus rapide. Le n° 42 [Montoya] l’avait. » commentait toutefois, McMurray dans la Victory Lane.

Grâce à cette victoire, il remonte 16ème du général mais le ‘’Chase’’ semble toutefois difficile à atteindre pour ce pilote très irrégulier qui ne compte que sept ‘’Top 10’’ dans la saison.

Le véritable bénéficiaire d’Indianapolis était Harvick qui reprenait les points perdus à Chicago, il y a deux semaines.

Son avance en tête remonte à 184 points sur Jeff Gordon, 23ème de la course. Hamlin (15ème) prend la troisième place du Championnat à Johnson (22ème).

Le reste des positions dans le ‘’Chase’’ provisoire ne change pas et les coéquipiers Mark Martin et Dale Earnhardt Jr sont toujours à la porte de ce ‘’Top 12’’.

Renaud Lacroix

Photos : Nascar

LE CLASSEMENT DE LA COURSE

 

1 – Jamie McMurray (Chevrolet) – Ganassi – 160 Tours

2 – Kevin Harvick (Chevrolet) – Childress – 160

3 – Greg Biffle (Ford) – Roush – 160

4 – Clint Bowyer (Chevrolet) – Childress – 160

5 – Tony Stewart (Chevrolet) – Stewart-Haas – 160

6 – Jeff Burton (Chevrolet) – Childress – 160

7 – Carl Edwards (Ford) – Roush – 160

8 – Kyle Busch (Toyota) – Gibbs – 160

9 – Joey Logano (Toyota) – Gibbs – 160

10 – Kurt Busch (Dodge) – Penske – 160

11 – Mark Martin (Chevrolet) – Hendrick – 160

12 – Matt Kenseth (Ford) – Roush – 160

13 – Kasey Kahne (Ford) – RPM – 160

14 – Paul Menard (Ford) – RPM – 160

15 – Denny Hamlin (Toyota) – Gibbs – 160

16 – A.J. Allmendinger (Ford) – RPM – 160

17 – Ryan Newman (Chevrolet) – Stewart-Haas – 160

18 – Bill Elliott (Ford) – Wood – 160

19 – Brad Keselowski (Dodge) – Penske – 160

20 – David Ragan (Ford) – Roush – 160

21 – Marcos Ambrose (Toyota) – Waltrip – 160

22 – Jimmie Johnson (Chevrolet) – Hendrick – 160

23 – Jeff Gordon (Chevrolet) – Hendrick – 160

24 – Travis Kvapil (Ford) – Front Row – 160

25 – Scott Speed (Toyota) – Red Bull – 160

26 – Martin Truex Jr. (Toyota) – Waltrip – 159

27 – Dale Earnhardt Jr. (Chevrolet) – Hendrick – 158

28 – David Reutimann (Toyota) – Waltrip – 157

29 – Jacques Villeneuve (Toyota) – Dollar General – 157

30 – Sam Hornish Jr. (Dodge) – Penske – 157

31 – Bobby Labonte (Chevrolet) – Phoenix – 150

32 – Juan Montoya (Chevrolet) – Ganassi – 145

33 – Regan Smith (Chevrolet) – Furniture Row – 135

34 – Kevin Conway (Ford) – Front Row – 124

35 – Reed Sorenson (Toyota) – Red Bull – 89

36 – Robby Gordon (Toyota) – Gordon – 68

37 – Todd Bodine (Toyota) – Gunselman – 59

38 – Elliott Sadler (Ford) – RPM – 55

39 – Landon Cassill (Chevrolet) – TRG – 52

40 – Joe Nemechek (Toyota) – Nemco – 33

41 – Dave Blaney (Toyota) – Prism – 20

42 – Michael McDowell (Toyota) – Prism 19

43 – Max Papis (Toyota) – Germain – 15 

 

 

 

LE CLASSEMENT GENERAL PROVISOIRE

1. Harvick : 2920 points – 2. Gordon : 2736 pts – 3. Hamlin : 2660 pts – 4. Johnson : 2659 pts – 5. Kurt Busch : 2658 pts

 

 

 

Nascar

About Author

admin

Leave a Reply