LMS : LES 1000 KM DE L’ALGARVE METTENT FIN A UNE SERIE DE PODIUMS POUR GUILLAUME MOREAU

DECEPTION PORTUGAISE POUR GUILLAUME MOREAU

Après deux podiums en LMS (Le Mans Series)  en deux courses et une belle seconde place lors des dernières 24 Heures du Mans, Guillaume Moreau pouvait espérer un nouveau beau résultat,lors de la troisième manche de la série Le Mans disputée au Portugal sur le tracé de l’Algarve à Portimao.

Malheureusement, la mécanique en décidait autrement au beau milieu de l’épreuve alors que la Pescarolo-Judd OAK Racing Team Mazda France n°35 de l’équipage Moreau-Hein, pointait au second rang de sa catégorie. Et à une belle cinquième place au général

La casse du différentiel  anéantissait  hélas malheureusement tout espoir de victoire, avec un abandon rendu inévitable.



Les choses ne s’étaient déjà pas déroulées comme prévu avant de partir vers le Portugal, suite à l’annulation du vol pour cause de violents orages!!!

S’en est donc suivi  au lieu d’un Paris – Faro aérien, d’une durée de trois heures trente, un Paris-Portimao finalement conclu  en … voiture et un long périple de plus de …2000 kilomètres effectué de nuit, pour une arrivée au petit matin !!!

L’endurance avait donc débuté bien avant l’heure…. Bien avant que ne débute  la course pour le pilote de la Région Limousin.

Dès la première séance d’essais, Guillaume faisait parler la poudre avec le meilleur temps de la catégorie, synonyme de quatrième chrono au scratch :

Laissons Guillaume nous raconter:

« Comme souvent, je me suis vite mis dans le bon rythme »

Et de poursuivre :

« C’est la première fois que nous étions devant l’Acura en essais, ce qui nous laissait présager d’une belle qualification ».

La dernière session libres fut ensuitre marquée par un problème d’injecteur, si bien que le duo a manqué de temps de roulage avec beaucoup de temps perdu. Quant à la qualification, elle ne donnait pas le résultat escompté:

 « La hauteur de caisse n’était pas bonne avec une planche en bois usée sous l’auto. La voiture avait beaucoup trop de sous-virage, ce qui fait que je n’ai pu exploiter tout son potentiel. Je pense sincèrement que le troisième chrono était nettement à ma portée et au lieu de cela, je terminais cinquième ».

Les départs tonitruants du pilote OAK Racing sont connus et la manche portugaise ne dérogeait pas à la règle :

 « Dès le premier virage, je gagnais une ligne en passant deux concurrents. A la régulière, nous n’avions pas le potentiel pour faire suivre le train de l’Acura de tête et j’ai passé une bonne partie de mon relais en compagnie de Matthieu (Lahaye) sur la seconde auto de l’équipe. Nous avons bien roulé de concert tous les deux ».

Guillaume laissait ensuite le baquet de la Pescarolo-Judd  à Richard en seconde position derrière la Lola du Team RML :

« Richard a fait un magnifique relais, étant certainement le plus rapide des gentlemen drivers au volant ».

Les ennuis débutaient lorsque Guillaume reprenait le volant :

« J’ai vite senti que quelque chose n’allait pas avec un bruit à la ré accélération. J’ai continué à rouler mais le différentiel a cédé. Il aurait fallu trop de temps pour réparer, ce qui ne nous aurait pas permis d’être classé. Portimao est un circuit très dur pour les autos avec de nombreux problèmes de boîtes de vitesses pour pas mal d’autos. C’est d’ailleurs ce qui est arrivé à Jacques (Nicolet) et Matthieu (Lahaye) un peu plus tard dans la course, mais eux ont pu repartir pour effectuer un dernier tour afin d’être classé et de terminer quatrième. Nous ne marquons aucun point et cette course marque la fin d’une belle série de podiums. C’est dommage car la victoire était à notre portée ».

Les regards sont maintenant tournés vers la Hongrie où se dérouleront les 1000 km de Budapes, le mois prochain :

 « Avec cette victoire, RML a pris une option sur le titre et le sort n’est plus vraiment entre nos mains. Mathématiquement, tout est encore possible pour nous et nous allons tout donner sur un circuit que j’affectionne tout particulièrement ».

Prochaine course en  Le Mans Series, les 1000Km du Hungaroring, les 21 et 22 Août prochains.

Gilles Gaignault

Photos :  Eric Regouby

 

 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply